Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 19:03

Elementary, la série ou Jonny Lee Miller est une version moderne des aventures de Sherlock Holmes secondé par Lucy Liu en Joan Watson dans le New York contemporain. En face Sherlock, la mini-série So British qui se déclare haut et fort, fidèle, même si transportée de nos jours, aux écrits de Sir Conan Doyle...
 

Synopsis : Renvoyé de Londres en raison de son addiction à l'alcool, Sherlock s'installe à Manhattan où son richissime paternel l'oblige à cohabiter avec son pire cauchemar : une personne sobre chargée de veiller sur lui. Ancienne chirurgienne promise à un bel avenir, Joan Watson a perdu un patient et sa licence trois ans plus tôt. Ce nouvel emploi est pour elle une nouvelle façon d'aider les autres, et surtout une pénitence qu'elle s'impose. Quand Sherlock devient consultant pour la police new-yorkaise, Watson n'a d'autre choix que suivre son irascible "client" lors de ses investigations. Très vite, ils réalisent l'un et l'autre les avantages que peut leur apporter un tel partenariat.

 

Si le Sherlock de Steven Moffat a déjà "rebooté" le personnage en le situant à notre époque, Elementary introduit plusieurs nouveaux éléments. L'intrigue du show met en scène Sherlock Holmes aux Etats-Unis, dans un New York contemporain. Et son acolyte le Dr Watson est pour la première fois interprété par une femme, au grand désarroi des puristes.

Jonny Lee Miller et Benedict Cumberbatch, la star de Sherlock, sont des amis proches dans la vie et ont une expérience professionnelle en commun : ils ont tous les deux incarné en alternance le rôle du professeur Frankenstein sur les planches à Londres, dans une mise en scène signée Danny Boyle.

A l'origine, CBS veut adapter le Sherlock anglais pour une version américaine. La BBC et Steven Moffat   sont ainsi approchés mais les discussions entamées tournent rapidement court, le créateur n'étant pas séduit par l'idée et trop occupé sur d'autres projets. La chaîne, croyant dur comme fer au concept, se tourne vers d'autres producteurs et Elementary prend forme peu à peu. Les anglais gardent toutefois un œil sur son avancement, prêts à se lancer dans une poursuite judiciaire en cas de ressemblances trop évidentes entre leur série et celle de CBS.

Créée par Mark Gatiss et Steven Moffat pour la BBC, Sherlock  propose 3 épisodes de 90 min par saison, deux ayant été diffusées à ce jour. Une troisième saison sera lancée en 2014.La série met en scène Benedict Cumberbatch (Star Trek: Into Darkness) dans le rôle titre, Martin Freeman (The Hobbit) dans celui du Dr. Watson, et toute la galerie de personnages qui gravitent dans l’univers du détective : Lestrade (Rupert Graves), Mycroft Holmes (Mark Gatiss), Moriarty (Andrew Scott), Madame Hudson (Una Stubs) ou encore Irene Adler (Lara Pulver). L’action se déroule à notre époque et chaque épisode se base sur une des aventures littéraires écrites par Conan Doyle. A ce titre, la série fait un remarquable travail d’adaptation. Bien entendu, la production anglaise de cette adaptation permet de garder à Sherlock Holmes son côté très British qui fait intégralement partie du charme du personnage et de ses aventures. La série est un succès majeur, qui a notamment fait la notoriété du duo principal et que l’on voit aujourd’hui sur grand écran dans des rôles importants.

La série créée par Robert Doherty a achevé la diffusion de sa première saison de 24 épisodes au mois de mai dernier et, avec une moyenne de 10 millions de téléspectateurs par épisode (ce qui place la série dans le top 10 des audiences des networks ndlr) a naturellement été reconduite pour une saison 2. L’action se déroule de nos jours à New-York. Sherlock Holmes, interprété par Jonny Lee Miller (Trainspotting) est bel et bien anglais, expatrié aux  Etats-Unis, et ancien drogué en désintoxication. Pour l’aider dans sa rémission, son père lui octroie les services d’un « compagnon de sobriété », ou plutôt d’une compagne, le Dr. Joan Watson, incarnée par Lucy Liu (Ally Mc Beal, Kill Bill). Il se trouve, bien entendu, que le bon Sherlock aide la police de New-York dans ses enquêtes, grâce au Capitaine Gregson (Aidan Quinn), ancien de Scotland Yard. La série est moins une adaptation des écrits de Conan Doyle qu’une réelle ré-interprétation des personnages et du mythe. L’ensemble est un procédural assez classique qui utilise les icônes de l’oeuvre littéraire pour fabriquer un cop show à la Castle.

Là où Sherlock pose le personnage de Holmes comme tel, sans autre forme d’explication, le Sherlock Holmes d'Elementary trouve en partie l’explication d’un tel comportement dans la combinaison entre une extrême intelligence et un passé de drogué. Dès lors Joan Watson a, au départ, une position plus autoritaire que John Watson.

             

Sherlock Holmes, le célèbre personnage né en 1887 de l'imagination de Sir Arthur Conan Doyle, a connu de nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision, immortalisé par de nombreux acteurs, tels que Basil Rathbone, Peter Cushing, Christopher Lee, Jeremy Brett, Michael Caine, Douglas Wilmer ou encore dernièrement Robert Downey Jr.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 08:36

Bates Motel ou les origines du mal par le producteur de Lost arrive sur 13ème Rue. Le jeune Norman Bates est cette fois incarné par Freddie Highmore connu pour avoir été Arthur amis des Minimoys de Luc Besson. L'actrice Vera Farmiga (remarquer dans Loin du paradis en 1999 et vu dernièrement dans Conjuring) est Norma Louise  Bates. La bande -annonce : " Tel Mère, Tel Psychopathe..."

 

Le grand Alfred Hitchcock a immortalisé sous sa caméra, la plus célèbre scène de meurtre de l'histoire du cinéma ou sous la douche Janet Leigh est assassiné à coups de couteau, sur une musique stridente. Cette scène est actuellement la plus étudiée par les étudiants en cinéma du monde entier. Le film Psychose est  "juste une comédie macabre" d'après le maître du suspens. Alors qu'elle n'était pas prévue à l'origine, la partition musicale qui reste la référence de l'horreur au cinéma, et réutilisée à l'infini depuis.

    La pose que prend Janet Leigh après avoir été poignardée a été imposée par le réalisateur car il était impossible à l'époque que les spectateurs aperçoivent à l'écran les seins de la comédienne. La scène a été répétée avec une modèle nue, afin d'obtenir plus de réalisme lors de la chute sur le sol.

 

Hitchcock aimait à le rappeler : Psychose est basé sur des faits réels, d'après l'histoire d'Ed Gein, reconnu coupable en 1957 d'avoir tué deux femmes dans le Wisconsin. Il avait conservé la tête de ses victimes et avait fait des abat-jour et des sièges avec la peau des corps, tout en préservant intacte la chambre de sa mère, décédée douze ans auparavant. C'est sa personnalité qui est à l'origine du personnage de Norman Bates.

   Bates Motel est donc le prequel de "Psychose" ou pouvait-on lire sur une publicité de cinéma aux Etats-Unis à la sortie du film. "Le film que vous devez voir depuis le début...ou pas du tout !" d'Alfred Hitchcock arrive sur les écrans français. Et c'est 13ème Rue qui programmera la série en exclusivité à compter du 25 octobre.

Au casting  avec Vera Farmiga, Freddie Higmore : Max Thieriot, Nicola Peltz, Olivia Cooke, Nestor Carbonell, Mike Vogel, Jenna Romanin et Keegan Connor Tracy.

Pour tout savoir des jeunes années de Norman Bates, le protagoniste du mythique thriller d'Hitchcock, ne manquez pas le prequel télévisé, intitulé Bates Motel. Véritable succès cette année aux Etats-Unis, la série va être diffusée en première exclusivité à compter du vendredi 25 octobre à 22h15 sur la chaîne 13ème Rue. En tête d'affiche, le jeune et prometteur  Freddie Highmore incarne le futur psychopathe, et la belle actrice d'origine urkrainienne, Vera Farmiga, prête ses traits à la maman possessive. Quels sont les événements qui ont conduit le jeune Bates aux pulsions meurtrières ? Quelles épreuves a-t-il dû affronter par le passé ? Et surtout quelles rapports entretenait-il avec sa mère ?

 

Synopsis : Après la mort mystérieuse de son mari, Norma Bates décide de refaire sa vie loin de l'Arizona, dans la petite ville de White Pine Bay dans l'Oregon, et emmène avec elle son fils Norman, âgé de 17 ans. Elle rachète là-bas un vieux motel abandonné depuis de nombreuses années, ainsi que le manoir qui trône majestueusement quelques mètres plus loin. La mère et le fils partagent depuis toujours une relation complexe, presque incestueuse. Des événements tragiques vont les pousser à se rapprocher encore davantage. Ils partagent désormais ensemble un lourd secret...

   

Le succès de Psychose a engendré le tournage de deux suites cinématographiques, dans lesquelles Anthony Perkins reprit le rôle de Norman Bates : Psychose II (1983) de Richard Franklin et Psychose III (1986) d'Anthony Perkins lui-même. Les décors du film original seront réutilisés. Un téléfilm, intitulé Psycho IV, verra également le jour, retraçant la genèse de Norman Bates, avec Henry Thomas  (le petit Elliott d'E.T l'Extraterrestre de Steven Spielberg) dans le rôle du jeune serial-killer.

 Bien avant que A&E ne propose sa version de Bates Motel (depuis le 18 mars aux Etats-Unis), une autre tentative de porter l’univers du film de Hitchcock à la télévision avait vu le jour. C’était en 1987, le 5 juillet exactement, que fut diffusé un téléfilm qui aurait pu donner naissance à une série autour de l’univers de Psychose et de son personnage Norman Bates, et le titre en rappel un autre: Bates Motel. Mais il n’y eu jamais de suite à ce téléfilm et en même temps, quand on voit les images et qu’on lit le pitch, on ne se pose plus tellement la question…

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 19:18

Le docteur Lecter, le plus grand sérial killer du cinéma, revient sur le petit écran dans Hannibal. Il est joué (après Brian Cox, Sir Anthony Hopkins et le frenchy Gaspard Ulliel), par le grand acteur danois Mads Mikkelsen qui à autrefois incarné Le Chiffre face à James Bond/Daniel Craig dans Casino Royale. La série suit la relation étrange entre le célèbre psychiatre Hannibal Lecter, sociopathe et cannibale et l'un de ses patients, un jeune profiler du FBI de grand talent mais instable nommé Will Graham (qui lui a été incarné par William Petersen pour Le 6ème Sens et Edward Norton dans Dragon Rouge), torturé par sa fascination dévorante pour les serial killers...

Interrogé par Entertainment Weekly juste après le lancement de la série, Bryan Fuller, créateur de Hannibal, a expliqué qu'il concevait la relation qui lie l'agent Graham et le docteur Lecter comme une sorte "d'histoire d'amour". Il a en outre précisé qu’il avait déjà une idée assez claire de ce qu’il souhaitait faire sur plusieurs années. "Comme Hannibal le dit à Graham au cinéma, "Vous me ressemblez beaucoup plus que vous ne le pensez". Nous voulons aller au fond de cette idée pendant les deux premières saisons de la série", a confié le scénariste-producteur. Il a également précisé que, dans son esprit et au moment de développer la série, le roman "Dragon Rouge" de Thomas Harris (celui dans lequel les deux personnages sont apparus pour la première fois) servirait de base à l'écriture de la saison quatre.

 Pour incarné le docteur Jack Crawford l'un des responsabless du FBI, après Dennis Farina, Scott Glenn, Harvey Keitel c'est Laurence Fishburne qui à été choisi et Gina Torres tient dans la série, le rôle de sa femme Bella.

Aaron Abrams, Scott Thompson, Eddie Izzard, Vladimir Jon Cubrt, Raùl Esparza, Hettienne Park, Kacey Rohl, Caroline Dhavernas, Lara Jean Chorostecki et Hellen Muth complète le casting. Caroline Dhavernas, qui interprète le docteur Alana Bloom dans Hannibal, n’en est pas à sa première collaboration avec Bryan Fuller. En 2004, l’actrice tenait en effet le rôle de Jaye Tyler, le personnage principal de Wonderfalls. Enfin, Ellen Muth, qui incarne George, l’héroïne de Dead Like Me, apparaît dans l’épisode "Buffet froid".

Projet très médiatique, Hannibal a suscité une jolie valse de noms au moment de choisir celles et ceux qui feraient partie de la distribution. Ainsi le Britannique David Tennant, ex-interprète de Doctor Who, a été auditionné pour incarner Hannibal Lecter.

Si le rôle a finalement été confié à Mads Mikkelsen, Bryan a avoué avoir été tellement impressionné par Tennant que cela  lui a donné envie d'inventer un personnage de serial killer qu'il pourrait interpréter dans la série. De la même façon, Lee Pace (Garret dans Twilignt), ex-acteur vedette de Pushing Daisies, a été pressenti pour incarner Will Graham en lieu et place de hugh Dancy. Pendant le tournage de la saison 1, le créateur de la série a confié qu'il réfléchissait également à l'idée de confier un autre rôle à ce dernier.

  Avant d'endosser les rôles de Will Graham et d'Hannibal Lecter, Hugh Dancy et Mads Mikkelsen avaient déjà travaillé ensemble sur un plateau de tournage en 2004, pour le cinéma et sous la direction d'Antoine Fuqua (Training Day). Les deux acteurs étaient effectivement au générique d'une version américaine du Roi Arthur. A cette occasion, Mikkelsen interprétait Tristan, tandis que Dancy incarnait Galahad. Le rôle principal, lui, avait été confié à Clive Owen.

 Engagée pour incarner la psychiatre d'Hannibal Lecter, Gillian Anderson n'est pas exactement le premier choix de Fuller pour ce rôle. Ce dernier avait effectivement imaginé un personnage bien plus âgé que ne l'est l'interprète du docteur Bedelia Du Maurier. A la base, la praticienne devait être proche de la retraite. Le rôle fut d’ailleurs proposé à Angela Lansbury, inoubliable interprète de Jessica Fletcher dans Arabesque. Celle-ci étant indisponible au moment du tournage, le créateur de la série a repensé la question… et ce sont les dirigeants de NBC qui lui ont soufflé le nom de celle qui a incarné l'agent Dana Scully dans The X-Files. C’est en entendant ce nom que le scénariste a décider de rajeunir le personnage. Et de le redéfinir sensiblement, pour les besoins de l’histoire.

 

A savoir qu'une série sur Clarice autrefois incarnée par Jodie Foster dans Le Silence des Agneaux et Julianne Moore dans Hannibal, est en projet et racontera les débuts de la jeune agent du FBI Clarice Starling, alors qu'elle sort tout juste de l'Académie de Quantico.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 09:21

TRUE DETECTIVE ou la traque d'un tueur en série amorcée en 1995, à travers les enquêtes croisées et complémentaires de deux détectives, Rust Cohle et Martin Hart. La chaine américaine ©HBO a glissé entre deux teasers la promotion de sa nouvelle série, True Detective. Une série de genre sur les serial killers qui pourrait bien marquer les esprits des sérievores, des années après l'indétrônable The Wire.

Séries: avec True Detective, HBO ajoute un serial killer à son tableau de chasse 

Les premières images d'une des nouvelles séries les plus attendue de... 2014. TRUE DETECTIVE avec le duo Matthew McConaughey / Woody Harrelson sera en effet diffusée l'année prochaine sur la chaîne câblée américaine ©HBO. Les 2 comédiens, actuellement en pleine bourre du côté des salles obscures : McConaughey sera bientôt à l'affiche du Loup de Wall Street de Marty Scorcese et Harrelson sera de retour dans le second volet de Hunger Games, y jouent deux détectives traquant un tueur en série en Louisiane. Ce petit teaser d'une trentaine de secondes ne contient aucun dialogue mais des images saisissantes... L'attente va donc être longue.

 

L'enquête d'un meurtre remontant à 1995 se retrouve connectée aux témoignages des détectives en 2012 quand l'affaire est de nouveau ouverte. Le casting :

 Michelle Monaghan

   Elizabeth Reaser

 Alexandra Daddario

  

Kevin Dunn, Wood Harris, Mickael Potts et Tory Kittles

Au vu de l'engouement mondial, la communication autour des séries à venir commence désormais de plus en plus tôt. Le dimanche 9 juin, au milieu d'une poignée de teasers, bandes annonces et autres trailers, HBO nous a offert trente secondes d'un nouveau projet programmé pour 2014 : True Detective.  Soit, le titre ne fait pas saliver, il est vrai. Mais les images - et leur promesse - sont tout son contraire. On retrouve ainsi quelques plans très esthétiques du bayou de Louisiane, un texte dramatique, le tout sur fond de musique angoissante. 

                                     

Aux premières images, on croirait être devant la prochaine saison de True Blood. Mais rien de tout ça. C'est bien d'une nouvelle série qu'il s'agit. Huit épisodes de 52 minutes qui racontent la traque d'un serial killer, qui va durer 17 ans, par deux policiers interprétés par Woody Harrelson et  Matthew McConaughey. Une énième série de serial-killer ? Pour l'instant, la chaîne promet que l'histoire sera bouclée à la fin de la première saison - ce ne sera donc pas un The Killing bis - et que si d'autres saisons sont produites, elles raconteront des histoires distinctes.

 

2 bonnes raisons qui font dire que cette  série de réelle qualité. La première, c'est la signature du jeune écrivain Nick Pizzolatto, auteur du roman Galveston, road-trip électrique et lyrique, publié en France en 2011 chez Belfond. Ecrire de bons romans ne garantit pas de savoir écrire de bons scripts, mais Pizzolatto a également travaillé entretemps sur la version US de The Killing. La seconde, c'est qu'à chaque fois qu'HBO s'est attaqué à une série de genre, avec des codes connus ailleurs mais travaillés sur des terrains nouveaux et avec des auteurs qui savent imprimer à leurs séries une véritable patte artistique, il en est sorti quelque chose de marquant. Le monde des mafieux : Les Soprano. Le péplum historique : Rome. Le western : Deadwood. Les vampires : True Blood. La prohibition : Boardwalk Empire. L'Héroic fantasy : Game of Thrones.

 

Combien de temps à attendre ? Probablement jusqu'à janvier prochain, peut-être même jusqu'à l'été suivant. 2014, c'est bien large, hélas. Mais souvenons-nous quand même pour patienter que la dernière série policière lancée par HBO, ce n'était rien de moins que The Wire... La barre est haute.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 08:07

Production ambitieuse de la plate-forme de streaming américaine Netflix, "House of Cards", la série à mi-chemin entre le cinéma et la télévision, de David Fincher et produite par Joel Schumacher, arrive à la fin de l’été sur la chaîne cryptée… C'est l'adaptation de la série britannique du même nom, elle-même adaptée du roman de Michael Dodds.

Dévoilée sur Netflix en février dernier, cette série sera programmée dans nos contrées sur Canal+ à compter du jeudi 29 août à 20h55. Sombre et ambitieuse, la série de David Fincher met en vedette l'incontournable Kevin Spacey, en politicien retors, et la belle Robin Wright, qui fait son retour à la télévision après "Santa Barbara",  dans la peau de son épouse. Les 13 épisodes de la saison 1 plongent le téléspectateur dans les coulisses de la politique à Washington, avec tout ce qu’il convient de corruption, de sexe et de manipulations. Face à un tel succès public et critique, le show a été renouvelé outre-Atlantique.

 Frank Underwood, homme politique rusé et vieux briscard de Washington, est prêt à tout pour conquérir le poste "suprême"...

Kevin Spacey, Robin Wright et Michael Kelly

 

Synopsis : Frank Underwood, membre du Congrès démocrate et whip du gouvernement à la chambres des représentants, a aidé Garrett Walker à devenir président des Etats-Unis  en échange de la promesse de devenir secrétaire d'état. Mais, avant l’investiture de Walker, la chef de cabinet Linda Vasquez lui annonce que le Président n'a pas l'intention d'honorer sa promesse. Furieux, Underwood et sa femme Claire (qui comptait sur la nomination de son mari pour développer son groupe d'activistes environnementaux dans d'autres pays) font un pacte pour détruire ceux qui l'ont trahi. Frank se met donc à la recherche de pions pour mener sa croisade, et il trouve pour cela le député de Pennsylvanie Peter Russo, manipulable grâce à sa vie privée dissolue, et la jeune et ambitieuse journaliste Zoe Barnes, afin de tracer sa route vers les plus hauts postes.

 

Le casting : Kevin Spacey, Robin Wright,  Kate Mara, Corey Stoll, Michael Kelly, Sakina Jaffrey, Kristen Connolly, Constance Zimmer, Sebastian Arcelus, Boris McGiver, Jayne Atkinson, Michel Gill, Dan Ziskie et Elizabeth Norment

Difficile de croire que le scénariste Beau Willimon et David Fincher, les cerveaux derrière cette adaptation d’une minisérie anglaise des années 90 avec Ian Richardson, n’aient pas imaginé ce moment comme une métaphore amusée, voire légèrement de sale gosse, de leur propre destin. Dans l’ancien monde, House of Cards aurait dû atterrir sur les écrans de HBO ou de Showtime, là où sont diffusées les séries adultes d’aujourd’hui, à forte valeur ajoutée culturelle, comme Game of Thrones ou Homeland. Mais la plate-forme de streaming Netflix (environ 30 millions d’abonnés aux Etats-Unis) cherchait à marquer les esprits en développant du contenu original. Elle a posé 100 millions de dollars sur la table et commandé d’emblée deux saisons de la série, afin d’éloigner les curieux, c’est-à-dire les importantes chaînes câblées subitement reléguées au rang de spectateurs, sonnées par ce hold-up légal d’internet sur leur territoire naturel.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 09:30

Tiré du succès des tablettes et de Angry Birds pour rendre les téléspectateurs acteurs des show TV, Defiance est la première série de science-fiction à interagir avec un jeu vidéo. Créée et produite par Rockne S. O'Bannon, le créateur de Farscape, ell démarre le 15 avril sur la chaîne américaine Syfy. Les producteurs de cinéma et de jeux vidéo convergent donc ! Le concept : producteurs et scénaristes auront à charge de faire co-exister le show et le jeu vidéo.

Alors qu’Ubisoft s’apprête à adapter seul Assassin’s Creed au cinéma, la Warner rachète des studios de jeux vidéo. Le pitch de Defiance met en scène une terre dévastée par une guerre interstellaire, sur laquelle subsiste des survivants aliens et humains forcés de co-existés et de construire un avenir. Pour assurer son succès, cette nouvelle licence s’est entourée des producteurs et des scénaristes de BattleStar Galactica, Farscape ou encore Desperate Housewives. David Howe, le président de la chaîne Sy Fy explique d’ailleurs que la plupart des chaînes de télévisions, de studios de cinéma et d’agences de communication possèdent un département de recherche et développement dédié aux jeux vidéo.

 

Ainsi le joueur choisira d’incarner les aliens ou les survivants terrestres pour prendre et/ou garder le contrôle de territoires. Et certains joueurs pourront être récompensés pour leurs exploits par une apparition dans la série. Les évènements du jeu seront mis en scène sur twitter, facebook et youtube grâce à des community managers. 

En développement depuis plusieurs mois chez Trion, les créateurs du MMORPG Rift, le jeu bénéficie d’un budget de 80 millions de dollars. Avec une certaine lucidité David Howe reconnait que les jeux vidéo tirés de licences sont en général décevants. Ainsi pour éviter cet écueil, le budget du jeu est supérieur à celui de la série.

A la fois série et jeu vidéo, Defiance se déroule sur une Terre ravagée par plusieurs décennies de guerre intergalactique, suite à l'arrivée de plusieurs espèces extraterrestres. Joshua Nolan, un ex Marine qui a perdu sa femme et sa fille lors des conflits, se retrouve malgré lui shérif de l'un des rares endroits où les humains et les extraterrestres parviennent à cohabiter...

Découvrez le Trailer "Live Action" du jeu "Defiance" [VIDEO]

Ravagée par plusieurs décennies de guerre intergalactique, suite à l'arrivée de plusieurs espèces extraterrestres, la Terre a énormément souffert. Après 30 ans de combats, la civilisation commence tout juste à se reconstruire. Joshua Nolan, un ancien Marine qui a perdu sa femme et sa fille lors des conflits, se retrouve malgré lui shérif de Defiance, l'un des rares endroits où les humains et les extraterrestres parviennent à cohabiter. Située dans une vallée cernée de montagnes, la ville va devoir faire face à de nombreux dangers. Des menaces venant aussi bien de l'extérieur qu'à l'intérieur...

 Après l'échec de No Ordinary Family avec Michael Chiklis (The Shield) et quelques guests par-çi par-là ( Royal Pains, A gifted Man), il n'aura pas fallu longtemps à Julie Benz pour trouver un nouveau refuge. L'actrice, surtout connue pour ses rôles marquants dans le cultissime Dexter et le Buffyverve, vient de décrocher le premier rôle féminin dans cette série. Tony Curran et Jaime Murray (ancienne rivale de Rita /Julie Benz dans Dexter !) et Stephanie Leonidas ont également rejoint la distribution.

 

Cette série se déroulera en des temps obscurs, dans un futur proche où notre planète a été ravagée par des décennies de guerre entre humains et extra-terrestres. Désormais en "bons" termes, les deux races ne s'exterminent plus mais restent tout de même hostiles l'une à l'autre. Dans ce contexte, la série s'intéressera surtout à Jess Nolan (interprété par Grant Bowler), le shérif d'un village paisible proche d'une frontière agitée. Ancien Marine, Jeff a perdu sa femme et sa fille durant la guerre... Julie Benz interprétera, quant à elle, Amanda Rosewater, nouvelle maire du village qui tente de préserver la paix dans la communauté. De son côté, Stephanie Leonidas jouera Irisa, une jolie guerrière qui appartient à une race extra-terrestre appelée les Irathients. Cette dernière a été élevée par Nolan après qu'il ait abattu son criminel de père et est aujourd'hui son bras droit. Tony Curran interprétera Datak Tarr, membre d'une autre race extra-terrestre, les Castithans. Jaime Murray jouera quand à elle son épouse.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 07:19

De Magnum, en passant par Friends, Boston Justice, Las Végas ou encore en 2010, Blue Bloods, Tom selleck tourne régulièrement pour la télévision une série de téléfilms, en jouant le rôle d'un ex-flic de Los Angeles, divorcé, alcoolique notoire, proche de la retraite et qui est muté comme chef de la police d'une petite ville paumée Paradise. Son nom : Jesse Stone.

Ex-flic de la Brigade criminelle de Los Angeles, Jesse Stone a des problèmes avec la bouteille et une vie sentimentale compliquée. Quittant la Cité des Anges et son stress, il décide de postuler comme chef de la police locale de Paradise, une petite bourgade complètement isolée et située à l’autre bout des Etats-Unis. Une deuxième chance pour se reconstruire et oublier le passé, côtoyer une petite communauté où tout le monde se connaît.Il vit seul dans une maison isolée gardée par son chien Reggie. C'est l’occasion aussi pour lui d’enquêter sur plusieurs crimes qui touchent la localité. Mais pour Jesse, le chemin vers une nouvelle vie ne se montre pas aussi aisé...

Les acteurs de la cultissime série et la légendaire Ferrari 308 GTS de Magnum

 

Tom Selleck est surtout connu pour son rôle, dans les années 80', de 1980 à 1988 pour être plus précis,du detectitive privé Thomas Sullivan Magnum IV . Son succès en France est énormement du à sa voix française, Francis Lax qui doublait aussi David Soul dans une autre série culte Starsky et Hutch. Mais au début de sa carrière il a eu un rôle dans Les Feux de l'Amour de 1974 à 1975. Sa renommée mondiale est venue surtout pour son interprétation d'agent de sécurité pour le compte d'un riche propriétaire d'Hawaii et écrivain énigmatique Robin Masters (c'est Orson Welles, sa voix lorsqu'on l'entend au téléphone), aux côtés de ses éternels acolytes Théodore « Terry » Calvin, Orville « Rick » Wright et Jonathan Quayle Higgins III accompagné de ses 2 Dobermans, Apollon & Zeus. Pour ce rôle il eut même un Emmy Award en 1984 et un Golden Globes en 1985.

   

Mais le saviez-vous : A cette époque Tom avait été repéré par Steven Spielberg et Georges Lucas et devait endosser le rôle d'Indiana Jones ! Mais comme il était sous contrat avec CBS pour Magnum, il du décliner l'offre. Le rôle de Thomas Magnum doit être repris par Matthew McConaughey pour le remake sur grand écran ou Tom à refusé d'y faire une apparition. En 1982 il a joué dans un épisode de Simon & Simon puis en 1986 dans Arabesque, sous les traits de Magnum.

  Depuis 2005, il joue le rôle récurrent du policier Jesse Stone dans la série de téléfilms du même nom diffusés sur CBS. Cette série met en scène les enquêtes de Jesse Stone, un ancien détective du département des homicides de Los Angeles éprouvé par la vie et devenu chef de la police d'une petite ville fictive du Massachussetts dénommée Paradise. Divorcé malheureux et alcoolique, il a pour principal compagnon un chien silencieux et aussi mélancolique que lui. Dans l'exercice de son métier de policier, il fait preuve d'empathie et fait peu usage de son arme.

 Le succès du téléfilm initial a déterminé le développement d'une série qui rassemble en 2011 huit épisodes unitaires réalisés par Robert Harmon et mettant en vedette Tom Selleck. Le personnage joué par ce dernier est basé sur un héros de romans policiers à succès créé par Robert B.Parker. Les intrigues des quatre premiers épisodes sont des adaptations des histoires de Robert B.Parker. Depuis le 5e épisode, les aventures vécues par Jesse Stone sont le fruit de scénarios originaux coécrits par tom Selleck et Michael Brandman.

  Sa relation singulière avec le docteur. Dix, son psy, joué par l’étonnant William Devane est assez bluffante et amusante, surtout quand ce dernier lui confie avoir été, comme Jesse, un flic, un alcoolo et un divorcé. Même chose avec Hasty Hathaway (Saul Rubinek), l’ancien directeur de la banque locale de Paradise et escroc notoire que Jesse a démasqué et qui se révèle un allié d’aujourd’hui après avoir été un ennemi d’hier. Belle leçon de philosophie...

  

Autre grande qualité de cette série de téléfilms : les personnages secondaires, particulièrement attachants et dotés d’une réelle épaisseur. Tout d'abord, Luther Simpson, son 1er adjoint policier surnommé par Jesse « Suitcase » (valoche dans la version française) en rapport avec un ancien joueur de Base-ball Ce jeune homme a l’air un peu à la masse se révèle meilleur enquêteur que l'apparence pourrait le laisser croire. Kathy Baker dans le rôle de Rose Gammon sa seconde adjointe qui est à la fois pour Jesse, une amie, une collègue mais aussi une confidente. Molly Crane (épatante Viola Davis, nommée aux Oscars 2012 pour « La couleur des sentiments » ), policière black au fort tempérament a une grande complicité avec Jesse. Citons aussi le Capitaine Healy campé par Stephen McHattie, acteur à la gueule taillée à la serpe qui s'avère être un allié de poids quand Jesse a un gros besoin d'être secondé.

Robert Harmon, réalisateur: « Jesse Stone est un personnage assez désenchanté. Son ex-femme, son rapport à la boisson. C’est sa vision du monde, il en a trop vu. Il y a encore cette lueur d’optimisme et de moralité qu’il ne pourrait pas éteindre, même s’il le voulait. Malgré le fait qu’il boit, malgré son attitude assez cynique parfois, il a un cœur en or. » Et Tom Selleck de poursuivre : « C’est un personnage complexe, voilà tout. Je n’avais pas vu sa façon de voir les choses. Il semble être, bien que… Il est tourmenté à l’intérieur, on s’en rend compte. Mais il est toujours très calme. Il est très réfléchi. Et impitoyable quand il faut. (…) Il va toujours un peu à l’encontre de la loi pour tenter de rendre justice. »

   

Tom Selleck c'est aussi quelques films : « Runaway » (1983), thriller de science-fiction de Michael Crichton ou le remake US de « Trois hommes et un couffin » en 1987,« Délit d’innocence » (1989) sur l'univers carcéral, « Mr. Quigley l’australien » (1990) un western australien, « Mr. Baseball » (1992), sans moustache dans « In & out » (1997) avec Kevin Kline ou le « coming out » d’un prof homosexuel ou encore impressionnant en Ike Eisenhower dans " Operation Overlord " de Robert  Harmon en 2004. « Tous mes films sont toujours rentrés dans leurs frais et même s’ils n’ont pas crevé le plafond du box-office, ils ont marché et m’ont permis de me démarquer de l’ombre de Magnum, d’essayer autre chose ».

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 13:24

Deux séries policières américaines intéressantes, la 1ère "Blue Bloods" est dominée par Tom "Magnum" Selleck en chef de la police de New-york qui avec sa flattrie écume les rues de Big Apple. La 2ème "The Chicago Code" est sous le couvert de Jennifer Beals la danseuse sexy de "Flaschdance" qui elle aussi chef de la police lutte contre la corruption qui gangrène la ville des Bulls.

 

Voici sont deux très bonnes séries qui donnent chacunes une version et un vision différente de la police dans deux des plus grande ville américaine.

 Blues Bloods est surtout basée sur certaines bases fondamentale si chères aux américains comme la famille, la justice, le devoir et le respect des lois. Henry, le grand-père est un policier à la retraite, Franck, le père, est le Chef de la police de New York, Danny, le fils aîné, est inspecteur, Erin, la fille, est assistante du procureur et Jamie, le petit dernier, à abandonner ses études de droit pour s'engager dans la police. 

   La seconde The Chicago Code est plus centrée sur la politique et les maguouilles de certaines personnalités de la ville associés aux crimes perpétrés dans les rues. L'inspecteur vétéran Jarek Wysocki de la police de Chicago dirige l'unité spéciale combattant cette corruption. Wysocki a été désigné par sa supérieure, Teresa Colvin, récemment nommée première femme surintendante de la police de Chicago qui fût une fois sa partenaire par le passé. L'unité comprend également Caleb Evers, un jeune inspecteur et le dernier partenaire de Wysocki. Pendant leurs investigations les inspecteurs rencontrent fréquemment les officiers de police Vonda Wysocki (nièce de Jarek) et son partenaire Isaac Joiner. L'officier Liam Hennessey travaille sous couverture afin d'obtenir des informations sur la mafia irlandaise et leur lien avec la corruption. La source présumée de cette corruption serait Alderman Ronin Gibbons, un puissant et influent politicien de Chicago.

 Synopsis : Chez les Reagan, la "Loi" est une histoire de famille. Henry était commissaire général de New York, son fils Frank lui a succédé. Et la tradition perdure avec les enfants de ce dernier: Danny est inspecteur à la crim', Erin travaille au bureau du procureur et Jamie, le petit dernier, vient d'entrer dans la police. Quant à Joseph, qui était un des meilleurs inspecteurs dans les rangs de la police, sa mort pourrait être liée à la société secrète baptisée "The Blue Templar", regroupant des flics pourris... Les Reagan ne règnent pas sur New York, ils essaient d'y faire régner l'Ordre et la Justice.

 Tom Selleck : Francis « Frank » Reagan : est le chef de la police de New York. Il dirige son département aussi fermement que sa famille. Veuf, il vit avec son père, Henry Reagan, un retraité de la police. Frank a eu 4 enfants avec sa femme, Mary : Daniel « Danny » (Policier), Erin, (Avocate), Joseph « Joe » (Policier, décédé) et Jamison « Jamie » (Policier).Tout comme son père et son fils ainé, Frank a servi dans la marine (il a fait la guerre du Vietnam). Son charisme, sa confiance et sa poigne de fer font de lui un homme à la fois craint et respecté. Il est très protecteur envers le siens surtout avec sa fille, Erin.

 Donnie Wahlberg : Daniel « Danny » Reagan : est le premier enfant de Frank et Mary Reagan. Il a deux frères (Joe et Jamie) et une sœur (Erin).Inspecteur à la Criminelle de New York depuis une quinzaine d’années, il est vétéran de la guerre d’Irak. Bien que très efficace, Danny reste controversé tant auprès de sa hiérarchie qu’auprès de sa famille à cause de ses méthodes souvent peu académiques. Il vit à Staten Island avec sa femme Linda et leurs deux garçons : Jack et Sean.

 Bridget Moynahan : Erin Reagan-Boyle : Erin est le deuxième enfant, mais unique fille, de Frank et Mary Reagan. Très à cheval sur les lois, elle est l’une des meilleures assistantes du procureur de la police de New York. Elle combat la délinquance, mais également les méthodes policières pas toujours très règlementaires.En plein divorce, elle élève seule sa fille, Nicky, et sert de pilier au sein de la famille Reagan

  Len Cariou : Henry Reagan, père, grand-père et arrière grand-père du clan Reagan, Henry Reagan est le doyen de la famille Reagan. Il était chef de la police de New York tout comme son fils, dans les années 1980 jusqu’à ce qu’il démissionne de ce poste pour des raisons politiques un peu louches… Il vit dans la maison familiale avec Frank, son fils.

 Will Estes : Jamison « Jamie » Reagan est le petit dernier de Frank et Mary Reagan. Il est le premier Reagan à avoir été admis à Harvard (en études de droit) pour le plus grand plaisir de sa mère qui voulait absolument l’éloigner de la police. Après le décès de sa mère mais surtout celui de son frère, Joe, il abandonne le droit pour intégrer l’académie de police de New York. Fiancé à une jeune juriste, Sydney Davenport, Jamie va vite devoir faire des choix dans sa nouvelle carrière. Dans l'épisode 8. « La peur du dragon » Sydney le quittera .

 Nick Turturro : Anthony Renzulli est le sergent et partenaire de patrouille de Jamie. Il est plutot blagueur avec lui, et fait de son mieux pour lui apprendre les ficelles du métier. Anthony a travaillé avec Joe Reagan le frère de Jamie décédé en services. Il est marié mais on ne sait pas s'il a des enfants.

 Jennifer Esposito : Jackie Curatola est inspecteur de police de New York, Jackie est la partenaire dure à cuire et débrouillarde de Danny. Ils ont travaillé ensemble à la brigade des stupéfiants de Manhattan à leurs débuts. Elle fait partie des rares personnes à percer la carapace de l’aîné des Reagan. Lorsque le tempérament de feu de Danny menace d’exploser lors de situations critiques, le calme de Jackie prend souvent le dessus. Être la partenaire du fils du chef de la police a ses inconvénients, mais Jackie est traitée en retour avec loyauté et respect, deux choses qu’elle a du mal à trouver dans sa vie personnelle.

 Sami Gayle : Nicole « Nicky » Boyle est la fille d'Erin Reagan-Boyle. Sa mère et son père sont en instance de divorce, ce qui change la vie de l'adolescente. Nicky est une jeune fille têtue et qui tient à ses propres idéaux, à l'image de sa famille.

  Amy Carlson : Linda Reagan : Linda est la femme de Danny Reagan. Disponible et aimante elle élève ses fils Jack et Sean tout en gérant un mari au caractère difficile et qui doit souvent s'absenter pour le travail.

 Synopsis : Brillante recrue de la police de Chicago, Teresa Colvin a fait du combat contre la corruption et le crime son cheval de bataille. Déterminée et ambitieuse, elle a grimpé les échelons à une vitesse vertigineuse. Désormais bien placée au sein du département de police, elle est bien décidée à faire le ménage dans sa ville. Pour l'aider dans cette difficile tâche, elle peut compter sur Jarek Wysocki, son ancien partenaire, une légende locale qui a fait ses preuves dans le métier. Le chemin promet d'être parsemé d'obstacles, avec des implications politiques colossales. Il leur faudra affronter des adversaires puissants, qui ne sont pas prêts de se laisser faire...

 Jason Clarke est l'inspecteur Jarek Wysocki. C'est un vérérant de la police. Il est brillant et instinctif, mais a cause de son comportement impulsif et acharné, il n'est resté qu'au rang que de simple inspecteur.

   Jennifer Beals est Teresa Colvin, la 1ère femme surintendante de la police de Chicago qui malgré les enjeux et sa position en tant que femme dans un monde d'homme, elle rencontre des difficultés à s'imposer. Autrefois elle fût partenaire de Jarek Wysocki.

  Matt Lauria est Caleb Evers, jeune 1er dans la police, il est le énième coéquipier de Jarek Wysocki.

 Devin Kelley est Vonda Wysocki, la nièce de Jarek qui elle aussi est rentrée dans la police de Chicago.

 Todd Williams est Isaac Joiner, le partenaire de Vonda.

 Billy Lush est Liam Hennessey, un policier infiltré dans le milieu de la pègre de Chicago.

 Delroy Lindo est le conseillé du maire Alderman Ronin. C'est un homme politique et d'affaire aguéri et très populaire au sein de la communauté. Mais malgré cette image de bon samaritain, il utilise des pratiques plus que discutable pour arriver à ses fins.

Mon avis :  Blue Bloods a pour moi un petit manque d’audace. Les Reagan (irlandais d'origine) forment une institution à l'intérieur de l'institution et il est clair qu'ils se serrent les coudes même s'ils prennent soin à ne pas prêter le flanc aux critiques de favoritisme. Evidemment, la réunion de la tribu s'accomplit autour de la table du patriarche, Henry. Malgré le manque "d'épaisseur" de certains personnages,  The Chicago Code remonte un peu maladroitement, la pente de la série policière classique avec un discours ambigu et malin. La prestance de Delroy Lindo en conseillé véreux du maire de Chicago survole tout ce petit monde. La belle Jennifer Beals dans le rôle d'une femme de tête tient bien la route. Quand à Jason Clarke, il s'impose quand à lui avec le sentiment d'un flic qui avec son passif donne souvent l'impression d'être constament sur la corde raide.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 15:46

Nouvelle série policière qui se passe dans les rues de Boston avec Angie Harmon qui a déjà fait ses classes dans la cultissime Law & Order plus connue en France sous le nom de New-York Police Judiciaire de 1998 à 2001. A ses côtés la non moins sexy Sasha Alexander issue de la série Dark Blue : Unité Infiltrée.

Jane Rizzoli, une enquêtrice de Boston, fait équipe avec le médecin légiste Maura Isles pour résoudre des crimes.  Les deux bonnes amies avec des caractères complètement différents arrêtent les criminels les plus célèbres de Boston. Jane Rizzoli est une inspectrice intrépide et un peu garçon manqué de la police de Boston. Maura Isles est une médecin légiste sophistiquée au look toujours impeccable. Si elles n'ont presque rien en commun, elles sont pourtant très amies et forment ensemble le meilleur duo d'enquêtrices de la ville.

Angie Harmon Jane Rizzoli est l’une des premières femmes inscrites en tant qu’agent de police à Boston. C’est une forte tête, issue d’une famille d’immigrés italiens, qui a toujours dû se battre pour se faire respecter dans ce milieu très masculin. Garçon manqué sur les bords, elle se fiche totalement de ce que peuvent penser les gens. C’est un excellent policier, qui ne recule devant rien pour arrêter les criminels, quitte à s’attirer les foudres de ses supérieurs ou de sa famille.

Sasha Alexander Maura Isles est médecin légiste. Les journalistes et ses collègues l’ont surnommée « La reine des Morts ». En effet, bien qu’enfant prodigue, Maura est plus à l’aise avec les morts et éprouve des difficultés à communiquer avec les vivants qui comprennent rarement comment une fille aussi belle et intelligente peut aimer travailler avec des cadavres. On apprend très vite que Maura a été adoptée par une riche famille alors qu’elle n’était encore qu’un bébé. Elle n’a pas pas besoin de travailler mais son métier de légiste lui offre le but qu’elle recherchait : se montrer utile pour la société.

   Aux casting on retrouve :

 Lee Thompson young est le lieutenant Barry Frost, le partenaire de Rizzoli, un cyber-policier incapable de regarder un cadavre sans avoir une envie irrépressible de vomir.

  Bruce Mc Gill dans le rôle de l'inspecteur Vince Korsak, connu pour avoir joué avec Richard Dean Anderson dans l'une des séries phares des années 80'  Mac Gyver. C'est le premier partenaire de Jane Rizzoli, elle le voit comme son mentor.

 Jordan Briges est Frank « Frankie » Rizzoli Junior, le petit frère. Officier de police de Boston depuis peu, il prend sa sœur comme modèle mais il n'aime pas être dans son ombre, il souhaite se faire sa propre carrière dans la police.

 Lorraine Bracco surtout connue pour son rôle dans Les Sopranos, est Angela Rizzoli, la maman. D'abords femme au foyer, elle deviendra serveuse au Boston Café Police.

 Chazz Palminteri qui  a été l'inpecteur Dave Kujan qui pourchassait Kaiser Sozé dans le cultissime Usual Suspect de Brian Singer, est Frank Rizzoli Senior, Gérant de la société de plomberie Rizzoli & Sons.

 Billy Burke surtout connu pour avoir été le papa de Bella dans la saga Twilight, est Gabriel Dean, Agent du FBI.

 Frère de Mark, Donnie Wahlberg (Saw, Boom Town, Band of Brothers, Blue Bloods) fera une brève apparition en tant que chef du département de la police et ami d'enfance de Jane. 

 

 Rizzoli et Isles est donc une série américaine inspirée des livres de l'écrivain Tess Gerritsen. A Boston, Jane et Maura forment un duo improbable, mais efficace. A la fois collègues et amies, cette inspectrice passionnée et déterminée et cette médecin légiste au caractère décalé arrêtent les pires criminels de la ville. Entre deux enquêtes, elles doivent aussi gérer leurs problèmes familiaux et leur vie amoureuse mouvementée, et quoi de mieux qu'une amie pour vous soutenir ?

 

Un duo de charme est au rendez-vous pour cette série originale pour deux magnifiques actrices.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 13:37

J.J Abrams, producteur de la série "Alias" qui à fait découvrir la sculturale "Madame Affleck" Jennifer Garner et réalisateur de "Mission Impossible 3", "Star Trek", dernièrement "Super 8" et prochainement "Star Wars : épisode 7" revient sur nos écrans TV avec "Persons of Interest" créée par un certain Jonathan Nolan, ou un génie de l'informatique et un ex soldat des forces spéciales de la CIA, traquent sans relâche des criminels qui sont passés au travers des mailles de la justice américaine...

 

Cette série marque les retrouvailles entre le créateur J.J.Abrams et le comédien Michael Emerson, qui interprétait l'ambigu Benjamin Linus dans "Lost". Les deux hommes avaient d'ailleurs failli retravailler ensemble quelques mois auparavant via le projet "Odd Jobs", dans lequel Abrams retrouvait non seulement Emerson mais également Terry O'Quinn qui lui incarnait Locke.

 

Synopsis : Un agent paramilitaire de la CIA, présumé mort, est recruté par un millionnaire reclu pour travailler sur un projet top-secret : prévenir le crime avant qu'il ne se produise ! Un ingénieux programme élaboré par Finch identifie chaque jour des personnes qui vont être impliquées dans un crime. Victime ou coupable ? Reese va devoir mener l'enquête pour découvrir qui est en danger et empêcher qu'un nouveau meurtre soit commis...

   

Complôt d'état, service secret, espionnage en tous genres et surveillance accrue de la population étaient les leïtmotivs de la série "Alias". J.J Abrams en tant que producteur revient à ses 1ers amours avec "Persons of Interest" ou John Reese, un homme aussi doué avec un fusil de sniper comme dans le combat rapproché, joué par l'excellent Jim Caveziel, qui a quelques similitudes prononcées d'un certain James Bond, lutte contre le crime avec Harold Finch, un milliardaire handicapé  incarné par Michael Emerson, qui a créé un système qui à l'origine à été élaboré pour avertir de toute intrusions térroristes sur le térritoire  américain et permet de suivre à la trace n'importe quel individu.

 Harold Finch a conçu pour le gouvernement, par le passé, une machine capable de prédire les actes terroristes dans la ville de New-York, en s'appuyant sur de nombreuses données comme les enregistrements des caméras de surveillance et des appels téléphoniques ou les antécédents judiciaires. Cependant, la machine repère aussi crimes, actes violents et autres délits impliquant des personnes ordinaires. Les autorités ayant décidé de ne pas tenir compte de ces données, Finch s'est laissé une porte de sortie et reçoit chaque jour les numéros de sécurité sociale de personnes impliquées (Persons of Interest). C'est avec l'aide de John Reese (ce nom est l'un des nombreux pseudonymes qu'il utilise. Il a perdu la femme, Jessica, avant de rencontrer Finch et cela l'a profondément marqué) qu'il va tenter de retrouver ces personnes et de découvrir si elles ont le rôle de victime ou de coupable dans l'affaire concernée.

 

Traqués par l'inspectrice de police Joss Carter, ils s'aident d'un inspecteur véreux, Lionel Fusco, pour leur fournir des informations et garder un œil sur elle.

 L'inspecteur Carter se met à traquer Reese, qu'elle appelle « le type en costume ». Malgré le fait que celui-ci la sauve, elle va tout de même aider l'agent Snow, l'ancien patron de Reese à la CIA, à mettre la main sur lui. Lorsqu'elle se rend compte que Snow ne souhaite que le tuer, elle aide Reese à s'échapper. C'est ainsi qu'elle commence à travailler avec Reese et Finch, ne sachant toujours pas que Lionel Fusco, l'inspecteur promu à ses côtés, officie aussi avec eux. Cette situation va les mener à se méfier l'un de l'autre durant toute la seconde moitié de la saison, jusqu'à ce qu'ils apprennent enfin qu'ils sont du même côté dans l'épisode final.

 Collaborateurs de talent, les frères Nolan ont beaucoup travaillé ensemble, notamment sur Memento, The Dark Knight, Le Prestige ou encore The Dark Knight Rise. Co-scénariste de ces films de prestige réalisé par son frère Christopher, Jonathan Nolan n'avait pour autant jamais travaillé sur un projet de série. Persons of Interest marque son entrée dans le genre. Auteur du pilote de la série, il en est également l'un des producteurs exécutifs.

 Est-ce là le début d'une nouvelle série phare pour TF1 ? Les audiences semblent en tout cas indiquer que Person of Interest a déjà trouvé son public en France puisque 7,2 millions de personnes étaient au rendez-vous pour cette deuxième semaine de diffusion.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens