Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 15:46
Sa poitrine généreuse, ses courbes voluptueuses et sa crinière noire de jais auront fait fantasmer de nombreux Américains, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Alors avec sa disparition, c'est un peu un idéal féminin qui s'en va. Jane Russell s'est éteinte, dans sa maison de Santa-Maria, en Californie. Elle avait 89 ans.
Jane Russell fut l'une des pin-ups préférées des GI et restera dans les mémoires comme la brune incandescente qui donne la réplique à Marilyn Monroe dans Les hommes préfèrent les blondes.  

Née Ernestine Jane Geraldine Russell le 21 juin 1921 à Bemindji dans le Minnesota, elle est l'aînée de cinq enfants. La famille s'installe alors qu'elle est encore enfant à Burbank, en Californie. Son père, un ancien militaire, meurt à 46 ans et elle doit alors gagner sa vie. Howard Hughes arrive à point nommé...
 La légende veut que le producteur Howard Hughes, qui cherchait une actrice aux formes voluptueuses, l'ait repérée chez son dentiste, où elle travaillait comme réceptionniste, pour en faire l'héroïne du Banni (The Outlaw, 1943). Mais Jane Russell n'en était pas moins une enfant de la balle : fille d'une actrice de troupe ambulante, elle avait pris des cours de piano et de théâtre, notamment avec la fameuse actrice russe Maria Ouspenskaïa, et posait pour des photos de mode.
Le Banni, où ses jambes interminables et sa poitrine crèvent l'écran, la propulsera dans le monde de Hollywood, lui vaudra la célébrité et une aura de scandale. La censure tique sur ses décolletés et le film ne sortira pour de bon qu'en 1946. "Tout ça pour un décolleté ! Aujourd'hui, ils en font dans le dos", dira-t-elle bien plus tard.

Malgré une filmographie abondante, dont Les hommes épousent les brunes (1955), et des talents d'actrice indéniables, mais beaucoup moins exploités à l'écran que sa plastique, la carrière cinématographique de Jane Russell s'essouffle dans les années 60. Dans la décennie suivante, on ne la voit plus que sur le petit écran, dans des publicités pour des soutiens-gorge. Entre-temps, elle s'est en partie reconvertie dans le music-hall, à Las Vegas ou New York.

En octobre 1957, elle débute un numéro au Sands Hotel, l'un des plus célèbres nightclubs de Las Vegas. Elle signe ensuite pour des tournées aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique, en Amérique du Sud et en Europe. En 1985, elle écrit son autobiographie intitulée Jane Russell: My Path and My Detours.

Stérile, Jane Russell fonda en 1955 la World Adoption International Fund (WAIF), une organisation chargée de placer les enfants dans les familles, et apporte une grande aide à l'adoption d'enfants étrangers par des familles américaines.

Elle a partagé l'affiche avec les plus grands, de Robert Mitchum, à Frank Sinatra et Groucho Marx, en passant par le séduisant Clark Gable dans Les Implacables en 1955. Pin-up au talent reconnu, elle devient au même titre que Marilyn Monroe l'incarnation de la beauté.

Alter ego de Marilyn Monroe, Jane Russell lui donne la réplique en 1953 dans la fameuse comédie de Howard Hawks. Crinière de jais, caractère bien trempé et sens des réalités, elle y campe l'exact opposé du personnage de blonde évanescente naïve et vénale incarné par la baby-doll. A la ville, les deux femmes sont amies, mais le cachet de Jane Russell, pin-up star, est alors dix fois plus élevé que celui de son illustre consoeur.

Très rapidement, elle met elle-même un terme à sa carrière cinématographique et n'apparaît plus que dans quelques films à partir de 1957. Elle se consacre désormais à une carrière de meneuse de revue. Sa dernière apparition au cinéma remonte à 1970 dans La loi du talion de Robert Clouse. Cette Républicaine farouchement engagée, lectrice assidue de la Bible, est finalement morte ce lundi 28 février 2011 des suites d'une insuffisance respiratoire. Elle laisse le souvenir d'une pin-up au physique avantageux.

Jane Russell n'a pourtant rien de la scandaleuse. Mariée trois fois, elle épousa d'abord le quaterback Bob Waterfield en 1943, avec qui elle adoptera trois enfants, Tracy, Thomas et Robert. Ayant subi un avortement alors qu'elle n'avait que 19 ans, elle n'a jamais pu tomber enceinte. Républicaine convaincue, elle militera alors contre l'avortement. Mais les soupçons d'adultère qui pèsent sur le couple auront raison de leur union et ils divorcent vingt-cinq ans après, en 1968. À peine un mois plus tard, le 25 août 1968, elle épouse en deuxièmes noces, l'acteur Roger Barrett, qui décède en novembre de la même année. Troisième noce en 1974 pour Jane. Son union avec un agent immobilier, John Calvin Peoples a duré jusqu'au décès de ce dernier, en août 1999.

 
Jane Russell avec Lou Costello, Elvis Presley

Jane Russell dénotait, dans un milieu hollywoodien réputé progressiste, par sa défense des valeurs républicaines et sa foi revendiquée. "Je suis née pour le mariage. La vie de famille est un soutien en toutes circonstances. Ça, et ma foi en Jésus", dira-t-elle en 2007 dans une interview au journal britannique Daily Mail.

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les acteurs
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 21:31

J'ai découvert l'acteur Tom Hanks dans les années 80 avec la comédie Big. Par la suite, il se fera surtout connaître du grand public pour son rôle de flic dans Turner et Hooch en 1989. Il y partage l'affiche avec... un Dog de Bordeaux qui à lui tout seul vaut vraiment le détour. Ce film confirmera son statut d'acteur comique.

Thomas Jeffrey Hanks est acteur, réalisateur et producteur de cinéma américain, né le 9 juillet 1956 à Concord, en Californie. En 1980, la chaîne de télévision ABC lance un programme de développement de talents, dans l'espoir de trouver des jeunes acteurs susceptibles de booster les audiences. Tom Hanks  joue dans une série de sitcoms. En 1982 il rencontre Ron Howard alors réalisateur débutant sur le tournage de Happy days. Alors que Howard sélectionne ses acteurs pour jouer dans son nouveau film Splash avec Darryl Hannah, il auditionne Hanks pour un second rôle : sa prestation plait tellement à Howard qu'il lui propose le premier rôle. Il se fait remarqué dans la parodie Dragnet aux côtés de Dan Aykroyd, un film signé Tom Mankiewicz en 1987.

Son rôle dans Big en 1988 constitue son premier grand succès. Il y joue le rôle d'un enfant se réveillant un jour dans le corps d'un adulte, et son interprétation lui vaut sa première nomination aux oscars de 1989.

En 1990, Tom Hanks entreprend de jouer dans des rôles dramatiques, avec tout d'abord Le Bûcher des vanités. Malgré sa distribution (Bruce Willis, Melanie Griffith et Morgan Freeman), un réalisateur prestigieux qu'est Brian de Palma et un budget élevé, le film s'avère être un échec commercial retentissant.

 Ensuite il enchaîna des films qui feront de lui une star hollywoodienne à part entière avec de rôles qui comfirment que cet homme est un acteur de la même trempe qu'Al Pacino ou encore Robert DeNiro. Pour exemple Il subit des transformations physiques pour certains de ces films : il perd une quinzaine de kilos pour Philadephia, et une vingtaine pour Seul au monde.

Ses rôles les plus marquant !

On le voit tour à tour, amoureux de Meg Ryan dans la comédie romantique Nuits Blanches à Seattle en 1993 (il récidivera en 1998 avec Vous Avez un Message), en 1995 il est astronaute dans Appolo 13 de Ron Howard et prête sa voix à Woody dans Toy Story la même année. Puis il est gardien-chef de prison dans le film adapté d'un roman de Stephen King La Ligne Verte en 1999 de Jan De Bont puis naufragé dans Seul au monde en 2000 et retrouve Robert Zemekis. En 2002, il est dabords tueur à gage au service de la mafia irlandaise aux côtés du grand Paul Newman dans Les Sentiers de la Perditions puis agent du FBI qui poursuit Leonardo DiCaprio dans Arrête Si Tu Peux  de Spielberg. En 2004, il joue le rôle d'un cambrioleur excentrique dans Ladykillers, puis il collabore une fois de plus avec Steven Spielberg pour le Terminal (The terminal), film dans lequel il joue aux côtes de Catherine Zeta-Jones. En 2006, il est écrivain/détective aux côtés d'Audrey Tautou et Jean Reno dans Da Vinci Code de Ron Howard et reprendra ce rôle en 2009 dans Anges et Démons. Entre deux il est en 2007, polititien dans La Guerre Selon Charlie Wilson.

Mais mon top 3 de ses meilleurs films et surtout pour ses interprétations magistrales sont : Philadelphia en 1993 de Jonathan Demne avec lequel il partage l'affiche avec un autre futur grand acteur : Denzel Washington. Avec aussi pour moi la plus belle chanson écrite pour un film, Street to the Philadelphia du "Boss" Bruce Spingsteen, Forrest Gump en 1994 de Robert Zemeckis (Mister Back to the Future) et Il Faut Sauver Le Soldat Ryan en 1996 avec Matt Damon et Tom Sizemore (qui obtiendra l'oscar du meilleur second rôle) de son pôte Steven Spielberg où il joue le rôle du Capitaine John H. Miller.

C'est avec Philadelphia (1993) que Hanks va connaître la consécration. Il y interprète un avocat homosexuel atteint du sida, aux côtés de Denzel Washington et Antonio Banderas. En 1994, il tient le rôle de Forrest Gump dans le film éponyme, sous les traits d'un homme simple d'esprit, acteur et spectateur des événements marquants de l'histoire de la seconde moitié du XXe siècle aux États-Unis. Pour ces rôles, il obtient consécutivement deux Oscars du meilleur acteur, exploit que seul Spencer Tracy (en 1937 et 1938) avait réalisé avant lui. Autre similitude : les deux comédiens avaient 39 ans au moment de leur second sacre.

 Frères d'armes (Band of brothers), qu'il créa avec Steven Spielberg en 2001, relatant la vie de soldats américains sur les fronts européens de la seconde guerre mondiale. Puis ils produiront 9 ans plus tard The Pacific, la télésérie relatant cette fois le front du pacifique.

Steven Spielberg et Tom Hanks avec les acteurs principaux de The Pacific.

Souvent comparé à l'mmense James Stewart, il est l'un des acteurs les plus doué de sa génération et pour cause avec 2 
Oscars et 2 Golden Globes du meilleur acteur ainsi que ses nombreuses nominations.

                                                                                                Tom Hanks et sa femme Rita Wilson

Au 1er janvier 2007, les films auxquels il a participé ont généré plus de trois milliards de dollars au box-office américain, faisant de Tom Hanks l'acteur le plus prolifique de l'histoire du cinéma en matière de succès commerciaux. En 2006, le magazine Forbes le classe 31e des célébrités les mieux payées du monde avec des revenus de 29 millions de dollars.

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les acteurs
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 01:21

Cet éternel clown qui a fait rire le monde entier dans le rôle de l'inspecteur Franck Débrin dans ses parodies policières : " Y'a t'il un flic pour...", nous a quitté à l'age de 84 ans.

 Leslie Nielsen est un acteur canadien né le 11 février 1926 à Regina, Saskatchewan (Canada) et mort le 28 novembre 2010 des suites de problèmes pulmonaires à Fort Lauderdale (Floride)

 

Fils d'un officier de la Gendarmerie royale du Canada, Leslie Nielsen étudie à l'Academy of Radio Arts de Toronto puis à la Neighborhood Playhouse de New York. Il fait ses débuts à la télévision dès 1950 et multiplie les apparitions dans les premières grandes séries américaines. Ses premiers pas au cinéma ont lieu au milieu des années 1950. Très rapidement, il décroche l'un des rôles principaux, celui du commandant Adams, de Planète interdite, devenu un classique de la science-fiction. Quelques films suivent mais Leslie Nielsen retourne sur le petit écran.

 

Dans les années 1960 et 1970, il connaît une activité ininterrompue à la télévision, apparaissant dans de nombreux téléfilms et dans la plupart des séries américaines de l'époque.

    En 1980, la carrière de Leslie Nielsen prend une nouvelle direction avec Y a-t-il un pilote dans l'avion ?. Sous la direction de David Zucker, Jerry Zucker et Jim Abrahams, il montre enfin au public son aisance et son talent dans la comédie parodique dans le rôle du docteur Rumack. Dès lors de plus en plus voué aux rôles comiques, il incarne pour la première fois le policier gaffeur Frank Drebin dans la série Police Squad en 1982. Malgré sa brièveté (6 épisodes), cette série va engendrer une trilogie de films à succès : Y a-t-il un flic pour sauver la reine ? (1988), Y a-t-il un flic pour sauver le président ? (1991) et Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood ? (1994).

 Leslie Nielsen tourne également d'autres parodies plus ou moins réussies dans les années 1990, en particulier Dracula, mort et heureux de l'être (1995), Agent zéro zéro (1996) et Le Détonateur (1998). Il reste aussi très actif à la télévision.

A l'aube des années 2000, l'échec de Y a-t-il un flic pour sauver l'humanité ? traduit un certain essoufflement du genre. Lorsque David Zucker reprend en main la série Scary Movie, à partir du troisième volet, il offre à son acteur fétiche le rôle du président des États-Unis dans Scary Movie 3 (2003) et Scary Movie 4(2006). Leslie Nielsen n'a rien perdu de sa drôlerie et reste indissociable de la parodie, même s'il est moins présent qu'auparavant. On le retrouve ensuite en oncle du héros dans Super Héros Movie.

Alors y'a t'il un acteur qui pourrait le remplacer ?

A mon humble avis...non !

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les acteurs
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 01:50

Mon idée première était de faire un article sur la prélogie et la trilogie Star Wars. Mais quand je vois tous ce qui a déjà été écrit rien que sur les blogs d'Allociné sur cette saga, je m'aperçois que je n'ai pas grand chose à dire !

La seule chose peut-être que je peux éventuellement rajouter, c'est que pour les maquettes inventées et utilisées pour la première trilogie, (qui est en fait la seconde pour les novices) Georges Lucas avait du faire appel à ses pôtes de fac qui pour certains avaient travaillés sur la série des "Thunderbirds" (Les Sentinelles de l'Air).

Alors autant parler du seul acteur sortit de cette trilogie qui a réussit à se faire un nom dans le monde du cinéma ! Il est pour moi, l'un des acteurs les plus prolifiques de ses 40 dernières années à Hollywood. Car mise à part Sir Alec Guiness dont le statut de star hollywoodienne n'etait plus a prouver à l'époque, seul Harrison Ford a su tiré son l'épingle du jeu et se construire une solide carrière après Star Wars...

Harrison Ford obtient le rôle face à une concurrence très rude : Kurt Russell, Nick Nolte, Christopher Walken, Al Pacino ou encore Richard Dreyfuss. George Lucas jugea Harrison Ford plus à même d'incarner un personnage disposant d'une dimension cynique qui tranche avec Luke ou Leia. 

 Harrison Ford est un acteur américain né le 13 juillet 1942 à Chicago, dans l'Illinois. Ses grands-parents maternels  sont des immigrés juifs venus de Minsk, (Biélorussie). Sa mère est actrice de radio, avant de se consacrer à son foyer, tandis que son père est directeur publicitaire faisant occasionnellement l'acteur de radio comme sa femme. Malgré leur scepticisme vis-à-vis de la voie choisie par leur fils, ses parents l'encouragent. A la fin de ses études difficiles dans le Wisconsin et sachant que ce n'est pas dans là qu'il pourra lancer sa carrière, Harrison décide de se rendre à Hollywood avec Mary Marquardt, une comédienne qu'il a rencontré durant ses années universitaires et qu'il épouse en 1964.

 Une fois en Californie, les rôles ne se bousculent pas. Mais après une série de castings sans résultats, Harrison Ford se voit proposer par la Columbia Pictures un contrat de 150 dollars par semaine pour faire de petites apparitions à la télévision. Durant cette période, il échappe de peu à la mort lors d'un accident de voiture quand il perd le contrôle de son véhicule et percute un poteau. Sa cicatrice au menton, aujourd'hui l'un de ses signes distinctifs (utilisé d'ailleurs dans Indy 3) , constitue une séquelle de cet évènement.

 Harrison dans Apocalypse Now

Sa collaboration avec George Lucas, qui a été le premier à lui donner l'occasion de s'affirmer en tant qu'acteur dans American Graffiti lui permet d'accéder au rang de star internationale avec les rôles tels que Han Solo dans les sagas de Star Wars et d'Indiana Jones. Son statut d'acteur majeur lui vaut d'être consacré « star du siècle du box-office » en 1994 par l'Association nationale des propriétaires de salles de spectacle. En effet, les films dans lesquels il a tenu un rôle majeur ont engendré près de six milliards de dollars !!!

Fichier:Harrison Ford's Star on Hollywood Blvd.JPG

Depuis plusieurs années, Harrison Ford met sa notoriété au service de la conservation de la nature et de la préservation de l'environnement en sensibilisant l'opinion notamment sur le cas critique de la déforestation des forêts tropicales.

George Lucas lance pour de bon la carrière de Harrison Ford en lui donnant un rôle dans American Graffiti.

INDIANA JONES

À la fin des années 1970, George Lucas et un certain Steven Spielberg travaillent sur leur prochaine production : un film rendant hommage aux serials de leur enfance. Pour ce projet, Steven Spielberg pense immédiatement à Harrison Ford pour jouer le héros digne d'Allan Quatermain, mais George y est opposé. En effet, en plus de n'être toujours pas favorable à l'idée de reprendre un acteur qu'il a déjà fait jouer (« Je ne veux pas en faire mon Robert De Niro ! », référence au lien qu'entretient l'acteur avec Martin Scorsese), il craint qu'une confusion soit faite entre ce nouveau personnage et Han Solo. Plusieurs acteurs sont alors approchés pour le rôle.

 C'est finalement Tom Selleck qui est choisi pour incarner l'aventurier mais il refuse le rôle à cause de son contrat qui le lie à la série Magnum. Après ce faux bond, Steven Spielberg persuade George Lucas qu'« Indy » est un personnage taillé pour Harrison Ford. L'acteur et le réalisateur sont mis en relation par George Lucas et malgré l'hésitation de signer pour trois films, l'acteur accepte l'offre. Indiana Jones est né...

BLADE RUNNER

 En 1982 dans le film Blade Runner de Ridley Scott, d'après le roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K. Dick, Harrison Ford incarne Rick Deckard, un détective privé désabusé et cynique. Son interprétation y est intense tout en donnant une image vulnérable au personnage. Son ambiguïté morale est l'un des atouts du film. En effet, l'empathi qu'il manifeste lors de ses actions exécutoires envers les réplicants, rappelle justement celle de ses proies.


Le premier acteur envisagé par le scénariste Hampton Fancher est Robert Mitchum. D'autres noms viennent ensuite s'ajouter à la liste des potentiels Rick Deckard comme Dustin Hoffman, Peter Falk, Al Pacino, Nick Nolte ou Burt Reynolds. Finalement, Harrison Ford est suggéré à Fancher, qui est également producteur du film. La production contacte Steven Spielberg, qui est sur le montage des Aventuriers de l'arche perdue, pour avoir des renseignements sur l'acteur. La réponse du réalisateur est sans équivoque : « C'est une grande star maintenant ». Suite à cela, Ridley Scott part à Londres voir les rushes du film de Spielberg et trouve Harrison Ford parfait.

VOICI DONC POUR MOI SES 3 FILMS QUI ONT MARQUE SA CARRIERE : STAR WARS IV, INDIANA JONES ET LE TEMPLE MAUDIT ET BLADE RUNNER

 Il n'a eut à son actif qu'une seule nomination à l'Oscar du meilleur acteur, obtenue pour son rôle dans Witness.

    

En 1989, il se voit proposer le rôle de Jack Ryan pour jouer dans À la poursuite d'Octobre rouge, adaptation du roman de Tom Clancy. Mais préférant le rôle du Commandant Marko Ramius, déjà réservé pour Sean Connery, il décline l'offre. Au final, le rôle est obtenu par Alec Baldwin. C'est en 1992, après s'être désengagé d'un projet de la Paramount Pictures, qu'il récupère le rôle de l'agent de la CIA, laissé vacant par Alec Baldwin qui préfère jouer sur scène à Broadway. Harrison Ford interprète alors le héros de Tom Clancy dans le diptyque Jeux de guerre (1992) et Danger immédiat (1994) réalisé par Phillip Noyce. Le scénario de Jeux de guerre doit être réadapté pour le nouvel acteur car il faut passer d'un agent de 35 ans à un autre de 50. En 1990, pour Présumé innocent d'Alan J. Pakula, l'acteur négocie un contrat qui lui permet de gagner douze millions et demi de dollars. En acceptant le rôle de Jack Ryan, Harrison Ford obtient au total un salaire de dix millions de dollars pour jouer dans deux films (neuf millions pour Jeux de guerre et un million pour Danger immédiat).

 

 Indiana Jones et la dernière croisade en 1988 avec l'immense Sean Connery dans le rôle d'Henry Jones.

Avec de grands succès commerciaux tel que la saga Indiana Jones et Le Fugitif, Harrison Ford est l'un des acteurs les plus « bankable » du cinéma hollywoodien. Le film est un succès mondial qui propulse Harrison Ford au sommet de la hiérarchie des acteurs les plus populaires de Hollywood et qui permet à Tommy Lee Jones d'obtenir l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle. C'est avec cette réputation qu'il négocie un salaire de vingt millions de dollars pour Ennemis rapprochés, Air Force One, 6 jours, 7 nuits, L'Ombre d'un soupçon et Apparences. Avec K-19 : Le Piège des profondeurs, il atteint même un salaire de 25 millions de dollars ainsi qu'une participation au bénéfice en tant que producteur délégué à hauteur de 20 %.

 Pour reprendre son rôle d'Indiana Jones dans Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, l'acteur accepte, comme George Lucas et Steven Spielberg, de ne pas recevoir de salaire en échange d'un intéressement sur les recettes du films qui ont atteint plus de 780 millions de dollars dans le monde entier.

Le dernier film que j'ai vu avec Harrison Ford avec en co-vedette avec Brendan Fraser.

 Mesures d'urgence

Synopsis: Les deux jeunes enfants de John Crowley sont atteints d'une maladie rare qui affecte leurs organes vitaux. Alors que les médecins ne leur donnent qu'un an à vivre, tout au plus, John essaie de convaincre le docteur Robert Stonehill d'accélérer la recherche sur un traitement expérimental qu'il perfectionne à l'Université du Nebraska. Mais le financement est difficile, et John doit trouver des investisseurs. L'équipe de recherche du Dr. Stonehill doit donc rejoindre une multinationale pharmaceutique de Portland, en Orgeon, afin de poursuivre les recherches. Mais cette dernière voit d'un mauvais ?il que les enfants de John soient traités en priorité alors que les tests ne sont pas encore complétés.

 

Même s'il est conventionnel, ce petit film nous permet de (re)découvrir ou rappeler que les rouages du système de santé aux Etats-Unis qui nous dit que "si t'as pas d'argent, t'es pas malade !" ( Patrick Timsit )

 

Harrison Ford avec sa femme Calista "Ally McBeal" Flockhart

CHAPEAU MISTER FORD !

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les acteurs
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 00:42

 

L'acteur américain Tony Curtis, surtout connu pour son rôle dans l'eternel Certains l'aiment chaud avec la sublime Marilyn Monroe, est mort ce 29 septembre 2010 à l'âge de 85 ans.

 Fils d'immigrés hongrois juives, Tony Curtis est né le 03 juin 1925, de son vrai nom Bernard Schwartz. Il se lance dans le cinéma après un passage chez les Marines, ou il entre en 1942 pendant la Seconde Guerre Mondiale puis, à bord du USS Proteus il assiste à la capitulation du Japon dans la baie de Tokyo le 2 septembre 1945. C'est une seconde chance qui s'offre à lui en tant que vétéran car il obtient une bourse d'étude avec laquelle il s'inscrit à des cours d'art dramatique à New-York. C'est lors d'une représentation de la pièce "Golden boy" qu'il est repéré par un agent de Universal Pictures. Puis remarqué dans des productions indépendantes, il se voit rapidement proposer un contrat par Universal. Ses débuts en gigolo dans Pour toi, j'ai tué (1948) lui attirent immédiatement l'attention du public, en particulier féminin. Il obtient en 1951 son premier grand rôle dans Le Voleur de Tanger. Acteur incontournable des années 1950/60, il est entré dans la légende du cinéma grâce à ses rôles importants comme dans Le Grand Chantage, Les Vikings, Spartacus et surtout Certains l'aiment chaud. Habitué aux rôles de playboy dans des comédies légères.  

Toutefois, il a su toutefois montrer qu'il était tout aussi capable d'assurer dans le registre dramatique, notamment dans L'Étrangleur de Boston  face à Henry Fonda. Il est également connu pour sa participation à la série télévisée Amicalement Vôtre... dans le rôle du millionnaire Danny Wilde avec Ivanhoë, Le Saint, James Bond, Lord Brett Sinclair ;  Roger Moore. La série n'a malheureusement durée que 2 saisons.  

Il adopte très vite à ses débuts, le nom d'Anthony Curtis, puis celui de Tony Curtis, et tourne un certain nombre de séries B sans grands intérêts. Il obtient son premier rôle important auprès de James Stewart dans Winchester '73 et la même année dans Le voleur de Tanger de Rudolph Maté où son physique athlétique et son visage bronzé lui permettent de jouer des personnages « orientaux », comme dans Houdini le grand magicien ou Le fils d'Ali Baba. Il rencontre et épouse l'actrice Janet Leigh le 4 juin 1951. Ils auront deux enfants : Kelly (1956) et Jamie (1958), plus connue sous le nom de Jamie Lee Curtis. Après Janet Leigh il eut encore 5 femmes et 4 autres enfants dont un fils, Nicolas qui succomba d'une overdose en 1994.


 Son premier grand film est Trapèze avec Burt Lancaster en 1956, qui reçoit plusieurs récompenses. Sa performance dramatique ne passe pas inaperçue. L'année suivante, il reforme avec Lancaster un autre duo pour un film charnière dans sa carrière, Le Grand Chantage (Sweet Smell of Success), qui le consacre véritablement à Hollywood.

 L'une des superstars de l'époque, Kirk Douglas ,(le père de Michaël pour les plus jeune) producteur et acteur principal du film Les Vikings l'engage, avec sa femme Janet Leigh, pour jouer Eric, l'esclave et demi-frère et ennemi de Einar (interprété donc par Kirk Douglas en personne). Cette fresque historique aura un immense succès à travers le monde.

Les Vikings

CERTAINS L'AIMENT CHAUD

 Un autre maître de la comédie, Billy Wilder fait appel à lui et à Jack Lemmon pour donner la réplique à Marilyn Monroe dans LE classique du cinéma Certains l'aiment chaud, film considéré par l'AFI comme la plus grande comédie de tous les temps. Tony Curtis déclara par la suite que "d'embrasser Marilyn, c'est comme embrasser un iceberg !"

 

Une seconde carrière s'ouvre alors à lui, avec autant de succès, grâce à la série so british  Amicalement vôtre avec Roger Moore. En France, on se souvient autant de son personnage, que de sa voix française, doublée par Michel Roux (décédé le 02 février 2007) dont Tony demandera officiellement que ce-dernier soit sa seule voie française. Il apparaît aussi dans les séries McCoy et Vega$ ainsi que dans le dernier épisode de la saison 5 (24-25) des Experts réalisé par Quentin Tarantino, où il fait une brève apparition. Tony Curtis verra son dernier vrai rôle marquant au cinéma en tant que vieil acteur déchu dans "Le dernier Nabab" (1976) de Elia Kazan.

A partir des années 80, il se met à la peinture et à la photographie, hobbys qui deviennent vite des passions. Aujourd'hui ses toiles valent facilement 25000 dollars et sont exposées à la galerie Vanderploeg à Carmel en Californie (dont Mister Clint Eastwood fut le maire).

Bye bye Mister Curtis

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les acteurs
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 22:47

Dennis Hopper, icône de la contre-culture américaine

Dennis Hopper était un acteur, réalisateur, poète, peintre et photographe américain. Connu pour ses rôles, à ses débuts, au côté de James Dean, il est le réalisateur et acteur d'Easy Rider, symbole culturel de l'Amérique hippie, qui reçut le Prix de la Première oeuvre au Festival de Cannes 1969  et devint rapidement un film culte. Il est également connu pour ses rôles dans Apocalypse Now de Francis Ford Coppola, L'Ami américain de Wim Wenders ou encore dans Blue Velvet de David Lynch.

Né à Dodge City, Kansas, É.-U., Dennis Hopper est le fils de Marjorie Mae (née Davis) et Jay Millard Hopper. La famille Hopper s'installe à Kansas City après la fin de la Seconde Guerre mondiale. C'est au Kansas City Art Institute que Dennis suit les cours de peinture de Thomas Hart Benton. Dennis Hopper n'a alors que 13 ans quand la famille déménage à San Diego en Californie. Son père dirige une poste (il est aussi membre de l'OSS) et sa mère est enseignante. Hopper est élu le plus apte à réussir par les élèves de sa classe à l'université, et c'est là qu'il développe un intérêt pour le théâtre. Il est particulièrement intéressé par les pièces de William Shakespeare.

Personnage paradoxal, Dennis Hopper avait beau porter haut ses couleurs de Républicain convaincu, il n'en a pas moins véhiculé, toute sa vie, l'image d'un contestataire, proche de la mouvence hippie. La faute à une réputation non usurpée de drogué et d'alcoolique, mais aussi à une filmographie aussi fournie que variée dont les films les plus marquants ont contribué à faire de lui l'icône que l'on connaît.

Ses plus grands films :

Easy Rider de Dennis Hopper (1969)

Premier passage derrière la caméra pour Dennis Hopper et premier gros succès pour ce film qui restera un cliché des Etats-Unis de l'époque. Hopper, qui a aussi écrit le scénario avec Peter Fonda, rompt avec la tradition du film de "jeunes-bien-sous-tout-rapport-faisant-des-barbecue-sur-la-plage-façon-Beach-boys" pour embrasser la vague contestataire.
A l'époque Easy Rider fait scandale, car il s'ouvre, entre autres, sur un trafic de cocaïne. Peter Fonda et Dennis Hopper y campent Wyatt et Billy, deux hippies bikers voyageant de Los Angeles à la Nouvelle Orléans. Hopper, Fonda et Terry Southern sont nommés aux Oscars pour le meilleur scénario original, comme un certain Jack Nicholson pour le meilleur second rôle.

Apocalypse Now de Francis Ford Coppola (1979)

Film culte par excellence, Apocalypse Now l'est autant pour son contenu que pour la folie généralisée qui a entouré sa réalisation ; Dennis Hopper et Marlon Brando ayant à cette occasion décroché, à n'en pas douter, la palme des acteurs les plus ingérables et les plus alcoolisés (et plus si affinité) de l'histoire du cinéma. Hopper joue un photo reporter pendant la guerre du Vietnam venu faire au coeur de la jungle cambodgienne, un sujet sur le mystérieux colonel Kurtz, campé par Brando.

Blue Velvet de David Lynch (1986)

A travers sa collaboration au polar érotique de David Lynch, le grand public découvre, retrospectivement, les affinités artistiques de Dennis Hopper ; même si ici, son rôle n'a rien de raffiné. Il est Frank Booth, violeur sadique qui asservit sexuellement la chanteuse de son cabaret ( Isabella Rossellini) en menaçant de torturer son mari et son fils qu'il a enlevé. En dépit (ou grâce) à son ton glauque, Blue Velvet sera nommé aux Oscars, recevra le grand Prix du Festival du film fantastique d'Avoriaz et un accueil publique très positif.

Speed de Jan de Bont (1994)

Ou la preuve que Dennis Hopper sait aussi se distinguer dans le blockbuster popcorn. Ici, il n'est autre que le machiavélique cerveau qui a imaginé la bombe ambulante qu'est ce bus lancé à pleine vitesse et dont le détonateur s'enclenche sitôt passé en dessous de la barre des 80km heure. De quoi donner du fil à retordre au jeune policier campé par Keanu Reeves, chargé de sauver les passagers.

Denis Hopper en juin 2008. Dennis Hopper a tourné dans plus de 150 films. Tour à tour  réalisateur, peintre, poète et photographe dont les expositions, notamment à la galerie de Monika Mohr à Hambourg et à la ACE Gallery à Los Angeles, ont été fréquentées par des milliers de visiteurs. Tour à tour acteur, réalisateur, peintre et photographe, alcoolique et drogué, il est foudroyé en quelques mois par un cancer, avait fini par se ranger. Sans pour autant devenir sage...

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les acteurs
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 01:39

Parmis les acteurs disparus en 2009, il y a eut aussi l'éternel

Petit Scarabé !

 L'acteur David Carradine qui tournait un film film Stretch du réalisateur français Charles de Meaux à Bangkok en Thaïlande, a été retrouvé mort le 4 juin dans sa chambre d'hotel Nai Lert Park. Il semblerait que son décès soit dû à un suicide. Mais après  avoir été suggéré, les derniers éléments de l'enquête font apparaître une mort accidentelle due à un jeu sexuel qui aurait mal tourné. Il avait 72 ans.

David Carradine est le fils de l'acteur John Carradine et le demi-frère des acteurs Keith Carradine (vu dans les séries Deadwood et Dexter) et Robert Carradine.

   

Fils de l'acteur John Carradine, il a 2 demi-frère eux aussi  acteurs : Keith Carradine (vu dans les séries Deadwood et Dexter) et Robert Carradine. Ils ont d'ailleurs joué ensemble dans le Gang des frères James de Walter Hill en 1980.

David Carradine, né le 8 décembre 1936 à Hollywood, est un acteur très connu pour son rôle dans la série télévisée « Kung Fu ».La série était initialement conçu par Bruce Lee.Mais c'est par son manque de succès aux USA que les producteurs : « ... confia le rôle principal de la série à un jeune acteur blanc inconnu nommé David Carradine. ... Et la « Warner » ajouta ce commentaire qu'elle voulait définitif : « Bruce Lee est trop petit et trop Chinois ». 

 Cette série raconte les aventures d'un moine shaolin, métis né d'un père américain et d'une mère chinoise, Kwai Chang Caine (« Petit Scarabée »), en fuite après avoir tué le neveu de l'Empereur de Chine, qui a lui-même abattu le maître du héros. Il se réfugie aux États-Unis pour échapper aux représailles des Chinois et part à la recherche de son demi frère, Danny, installé dans le pays. Il voyage seul et à pied dans l'ouest américain, travaillant occasionnellement pour survivre. Son allure atypique et le fait que sa tête a été mise à prix en font souvent la victime de desperados et de voyous. Contre eux, il ne dispose que d'une seule arme : son habileté dans les arts martiaux.

David Carradine a ensuite tourné de nombreux films et téléfilm d'arts martiaux et il a été aussi le mystérieux Bill de la saga « Kill Bill » de Quentin Tarantino. Il rejoint aujourd'hui le panthéon de ces acteurs que l'on n'oubliera jamais. Il repose à Los Angeles, au cimetière des collines d'Hollywood de Forest Lawn.

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les acteurs
commenter cet article
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 22:15

Une fois de plus ( ou plutôt de trop ), une jeune star du cinéma US s'est éteinte. La très jolie fiancée d'Eminem dans "38 Miles", Brittany Murphy nous a prématurement quitter, victime d'un arrêt cardiaque à l'age de 32 ans.

  Née le 10 novembre 1977 à Atlanta, Géorgie (Etats-Unis). Décédée le 20 décembre 2009 à Los Angeles, Californie (Etats-Unis) (Crise cardiaque)

 

 Brittany Murphy s'installe à Los Angeles dès l'âge de treize ans et décroche un rôle-clé dans la sitcom Drexell's class (1991). Parallèlement à ses passages dans de nombreux spots publicitaires, elle apparaît en guest star dans les séries télévisées Frasier, Murphy Brown, Parker Lewis ne perd jamais et Sister, Sister. Au cinéma, elle fait une courte apparition dans Family prayers (1993), un drame sentimental interprété par Joe Mantegna et Anne Archer, mais se fait connaître auprès du grand public grâce à Clueless (1995), une comédie dans laquelle elle interprète une amie d'Alicia Silverstone.


A partir de 1996, elle alterne les rôles d'adolescente marginale et de jeune fille frivole et provocante. Détenue dans Freeway (1996), internée dans un hôpital psychiatrique pour Une vie volée (1999), souffrant de problèmes psychiques dans Pas un mot(2001), toxicomane dans Spun (2002) ou encore serveuse insolente dans Sin City (2005), elle s'éprend follement d'Eminem dans 8 Mile (2002). Brittany Murphy se montre également à l'aise dans le registre de la comédie romantique, comme en témoignent ses prestations aux côtés de Ashton Kutcher et Ron Livingston dans Pour le meilleur et pour le rire (2003) et Les Ex de mon mec (2004).
En 2006, la jeune comédienne ajoute une corde à son arc en prêtant sa voix au manchot Gloria dans le film d'animation Happy Feet.

 Encore un jeune talent prométeur ( après Health Ledger ) qui va beaucoup manquer au cinéma hollywoodien.

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les acteurs
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 22:36

L'acteur français Jocelyn Quivrin, dernièrement à l'affiche des comédies LOL et Incognito, a trouvé la mort dans un accident de la route le dimanche 15 novembre au soir. Il avait 30 ans.

 

Acteur, Réalisateur, Scénariste, Né le 14 février 1979 Décédé le 15 novembre 2009 à Saint-Cloud, Hauts-de-Seine (France)

Je l'ai découvert face à Gaspard Ulliel dans "Jacquou le Croquant" de Laurent Boutonnat. J'ai été très surpris et impressionné par la présence et le charisme de cet acteur par rapport à son age.

 

Dans l'un de ses derniers films, la comedie "Incognito" avec Benabar et Franck Dubosc, je l'ai trouvé drôle et attachant. Aussi bien je voyais en lui un acteur qui fera une grande carrière par sa qualité de jeu. Mais son destin à la James Dean en a voulu autrement...

 

Biographie détaillée

Jocelyn Quivrin débute très jeune sa carrière cinématographique, apparaissant dès l'âge de treize ans au casting de la fresque historique Louis, enfant roi. Il incarne alors Philippe, Duc d'Anjou, le premier d'une longue série de rôles en costumes qui ira de Lautrec (1998) aux Amours d'Astrée et de Céladon (2007) de Rohmer en passant par les mini-séries Rastignac ou les ambitieux (Prix d'interprétation à Luchon pour le rôle-titre), L'Enfant des lumières (2002) et les longs métrages Jacquou Le Croquant (2007) et Jean de La Fontaine, le défi (id.), où il interprète le roi Louis XIV aux côtés de Lorànt Deutsch.
 Jocelyn dans L'Empire des Loups

Jouant les Martiens dans Peut-être de Cédric Klapisch en 1999 et donnant la réplique à Eric Cantona dans L'Outremangeur en 2003, Jocelyn Quivrin trouve ses premiers rôles marquants dans Grande école en 2004 c'est sur le tournage de ce film qu'il fait la rencontre de sa future compagne Alice Taglioni  et le thriller L'Empire des loups (2005), où il fait équipe avec Jean Reno pour mettre fin aux agissements d'une mystérieuse organisation criminelle turque. Lauréat du Prix Patrick Dewaere en 2008, il est nommé au César du Meilleur espoir masculin pour sa prestation dans 99 francs de Jan Kounen et partage la même année l'affiche de Notre univers impitoyable avec la belle Alice Taglioni.
Ne rechignant pas à de petites apparitions dans le film d'arnaque Ca$h et les drames A l'aventure et La Famille Wolberg, Jocelyn Quivrin s'illustre en 2009 dans deux comédies à succès : LOL de Lisa Azuelos avec Sophie Marceau et Incognito d'Eric Lavaine. Au mois de novembre de la même année, il trouve la mort dans un accident de la route sur l'A13, sous le tunnel de Saint-Cloud, en région parisienne.

D%c3%a9c%c3%a8s+de+l

Le cinéma français vient de perdre l'un de ses talents les plus prometteurs...

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les acteurs
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 21:20

Après vingt mois de combat contre le cancer, Patrick Swayze nous a quitté ce 14 décembre 2009.

Patrick Swayze. SND

Acteur, Producteur américain

Né le 18 Août 1952 à Houston, Texas (Etats-Unis)
Décédé le 14 Septembre 2009 à Los Angeles, Californie (Etats-Unis) (cancer du pancréas)

 

A retenir dans sa filmographie son plus célèbre rôle de Johnny dans Dirty Dancing avec "bébé" Jennifer Grey qui l'a propulsé star internationnale mais aussi d'autres films comme Ghost avec Demi Moore et Whoopy Goldberg, Road House avec Sam Elliot, Point Break avec Keanu Reeves ou encore la cité de la joie le magnifique film de Roland Joffé.

  

Avant d'être acteur, Patrick Swayze est d'abord danseur. Fils de la chorégaphe Patsy Swayze, il a d'abord dansé pour Disney (dans les parades des parcs d'attraction) et dans la comédie musicale Grease avant d'apparaître pour la première fois au cinéma en 1979 dans Skatetown.

 Ici avec sa femme Lisa Niemi
Le casting d'Outsiders : Patrick Swayze (Darrel Curtis), C. Thomas Howell (Ponyboy Curtis), Rob Lowe (Sodapop Curtis), Matt Dillon (Dallas Winston), Ralph Macchio (Johnny Cade), Emilio Estevez (Two-Bit Mathews), Tom Cruise (Steve Randle).

On le voit ensuite à la télévision (la mini-série Nord et Sud) et dans quelques films dont Outsiders et Youngblood. Mais le rôle qui le propulse sur le devant de la scène est celui de Johnny, le professeur de danse de Dirty Dancing (1987). Nommé aux Golden Globes pour sa performance, Swayze sort de l'ombre. Misant sur sa présence physique, il joue alors les "durs", comme dans Road House. Un film sur lequel il participe à la bande originale (les titres Raising Heaven (in Hell) Tonight et Cliff's Edge, tout comme il l'avait fait sur Dirty Dancing avec She's Like the Wind.

Demi Moore, Whoopi Goldberg et Patrick Swayze. Collection Christophe L.
Mais un second tournant s'amorce dans sa carrière avec
Ghost, un drame romantique et fantastique aux côtés de Demi Moore. Le succès de ce film, auquel s'ajoute une nomination au Golden Globe, lui ouvre la porte à des premiers rôles variés dans les années 90 : surfeur-braqueur dans Point Break, médecin en Inde dans La Cite de la joie ou encore en drag-queen dans Extravagances, qui lui offre une troisième nomination bien méritée au Golden Globe.

 

Un acteur qui aura marqué de son empreinte le cinéma Hollywoodien.

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les acteurs
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens