Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 17:49

UN PEPLUM DE LEGENDE !

Je me suis fait le plaisir de revoir Gladiator de Ridley Scott avec Russel Crowe dans le rôle du général Maximus dit l'espagnol.

Beauté visuelle des images, sens épique de l'histoire, ce film est un régal !

Avec une mention spéciale pour Joaquim Phoenix dans le rôle de Commode l'empereur qui assassine son père Marc-Aurèle (Richards Harris) pour accéder au trône.Car ce dernier préfère Maximus (qu'il considère comme un fils) et le sénat à la tête de Rome plutôt que lui. Un homme déchiré par cette perpétuelle quête d'amour qu'il recherche auprès de ses proches mais qui fini par se faire haïr de tous. Ainsi qu'un amour insestueux qu'il porte à sa soeur Lucilla ( la belle Connie Nielsen) qui elle n'a d'yeux que pour Maximus, cet homme qui après avoir été général puis esclave devient le gladiateur le plus adulé du peuple de Rome !

La scène de combat en Germany et celles dans le Collisé sont magnifiquement orchestrées.

 

Russel Crowe, Connie Nielsen & Joaquim Phenix

Ici avec Djimon Hounsou 

En 180 après Jesus-Christ, l'empereur de Rome Marc-Aurèle en avait enfin fini de sa campagne contre les barbares germaniques. Le général en chef des armées du nord, Maximus Decimus Meridas, s'apprêtait à rentrer en Espagne après cinq années de campagnes hors de son foyer. Mais il était appelé à une mission plus importante : son empereur et ami Marc-Aurèle, sentant sa fin proche, projetait de lui confier la destinée de Rome et de restaurer la République en écartant du pouvoir son fils Commode. Ce dernier ne comptait pas que ce plan devienne une réalité et assassina lui-même son père avant qu'il ne nomme son nouveau successeur. Maximus qui refusait de prèter allegeance à Commode fut condamné à mort ainsi que sa famille en Espagne. 

 Par chance, Maximus en réchappa mais ne put sauver les siens. Epuisé, gisant sur la route, il fut recueilli par une caravane d'esclaves qui le vendit en Afrique au "dresseur" de gladiateur : Proximo.

MARC-AURELE (en latin Marcus Annius Verus, puis Marcus Aurelius Antoninus). (né à Rome en 121 mort à Vindobona en 180). Empereur romain (161-180). Originaire d'Espagne, adopté par Antonin le Pieux. Il régna d'abord conjointement avec son frère adoptif, Lucius Verus. Son règne, marqué par de nombreuses guerres, contre les Parthes puis contre les Germains, fut assombri par des catastrophes naturelles et des épidémies..C'est la fin de LA PAIX ROMAINE (PAX ROMANA).Cet empereur paradoxal (pacifique, il ne cessa de combattre; tolérant, il persécuta les chrétiens) se voulut philosophe et le dernier grand témoin du stoïcisme antique (il écrit des Pensées adressées à lui-même rédigées pour l'essentiel pendant une campagne sur le Danube en 172-173)

 Buste de Commode en Hercule, portant la peau de lion, la massue et les pommes d'or des Hespérides, marbre de Luni, 191-192 ap. J.-C., musées du Capitole (MC 1120).

COMMODE (en latin Marcus Aurelius Commodus). (né à Lanuvium en 161, mort à Rome en 192). Véritable empereur romain (180-192) et fils de Marc Aurèle, qui l'associa au pouvoir dès 176, il se révéla rapidement débauché et cruel, il adorait les jeux : il s'exhibait même parfois en gladiateur et avait fait une liste de sénateurs assignés à se battre dans l'arène.... Ses propres extravagances (il rebaptisa Rome Colonia Commodiana), la corruption et la terreur qui assombrissaient son régime lui valurent d'être assassiné par son entourage (étranglé par un lutteur sur l'ordre de sa femme), au bout de douze ans de règne.

 L'immense Charlton Heston

Je pense sincèrement, que ce péplum égale son immense prédécésseur BEN-HUR.

2 films à voir et à revoir.

Maximus Decimus Meridius dit L'ESPAGNOL, le général en chef de l'armée romaine du Danube !

Gladiator Sequel

      UN PEU D'HISTOIRE

Image du Blog quelqueshistoires.centerblog.net Le film qui repose sur un fond de réalité historique puisque puisqu'il ne concerne pas l’empereur Marc-Aurèle lui-même mais l’un de ses prédécesseurs - L’empereur Trajan (Marcus Ulpius Nerva Trajanus : 98-117) aurait effectivement nourri un semblable projet de ''restauration républicaine'' au soir de sa vie (en +117). En effet, Trajan mourant à Sélinonte (en Cilicie, août 117), avait l'idée de confier le pouvoir impérial au doyen du Sénat : Nératius Priscus, fameux jurisconsulte de l’époque. A charge pour lui de restaurer la République aristocratique d’autrefois, avec l’aide des légions. La direction de celles-ci devant être confiée au fameux général maure - romanisé - Lusius Quiétus : compagnon de route de Trajan, général de cavalerie émérite, vétéran des campagnes de Dacie et d’Arménie, héros des sièges d’Edesse et de Sarmizegutesa, conquérant de la Médie et de la Mésopotamie, récent gouverneur de Palestine (et ''Gladiator'' authentique de notre histoire...). Un projet noyé dans le sang par les intrigues de l’impératrice Plotine. Et finalement écrasé par la purge de début de règne que le nouvel empereur Hadrien (Publius Aelius Trajanus Hadrianus : 117-138) - désireux de s’assurer le pouvoir mais redoutant d'être victime d'un coup d'état militaire - mit alors en oeuvre contre un dernier ''quarteron'' de généraux ''républicains'' susceptibles encore de lui disputer le pouvoir.C’est donc cet épisode qui aurait inspiré Ridley Scott dans la composition du scénario de son « Gladiator ».

Repost 0
Published by chrys76 - dans Mes films cultes
commenter cet article
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 19:38

Batman begins & The Dark Knight

Affiche américaine. Warner Bros.     

Christian Bale était excellent dans Batman begins et nul doute qu'il sera aussi bon dans Batman : The dark knight.

Christian Bale. Warner Bros. France

Chrisian Bale dit de son personnage :"Je ne l'a pas abordé sous l'angle d'un super-héro, bien au contraire, j'ai voulu lui donner une dimension humaine". Et c'est ce qui fait la force de Batman Begins et que comparé aux 2 derniers de Schumacher, on passe vraiment du coq à l'ane.

Nolan et Miller sont sur la même longueur d'ondes côté ambiance noire et glauque.
Le film de Burton même si on lui a imposé (je l'accorde) Jack Nicholson pour le rôle du Joker (qui est très bon d'ailleurs), il n'en est pas moins que son film n'est pas "impersonnel" et que même si Hollywood se permet des écarts qui sont suseptibles de heurtés la sensibilité des fans et des puristes, il est non seulement réussi artistiquement (surtout les costumes/décors)et en plus fait très bien ressortir l'atmosphère du comics de l'époque (je précise). Le second opus avec Danny DeVito et la sublime et sexy Michelle Pfeiffer est tout aussi réussi.

Il n'y a pas que Miller qui a dessiné Batman depuis les années 50...et d'ailleurs le dernier en date est (l'excellentissime) Jim Lee (qui a précédément dessiné les X-Men et créateurs des W.I.L.D.S Cats).

Découvert dans Américan psycho, Christian bale a explosé avec Batman begins mais il ya d'autres films très sympa à son actif comme Equilibruim un Scifi sans prétention qui laisse se regarder avec plaisir (mélange de Matrix et de Bienvenue à Gattaca) ou encore 3:10 pour Yuma avec Russell Crowe un très bon remake d'un film des années 50 ou encore le thriller The Machinist ainsi que Rescue dawn ou il a perdu plusieurs kilos pour les besoins de ses 2 films.
Bref ce mec s'investit dans ses rôles et devient l'une des stars montantes et sûres du ciné US !

                   Affiche teaser américaine. Lions Gate Films Inc.

 Affiche américaine. CTV International      

Cependant j'aimerais rendre hommage à Heath Ledger que j'ai découvert dans The patriot de Roland Emmerich mais surtout dans Chevaliers au côté de Paul Bettany.

the-patriot.jpg  ledger-knight.jpg

Ce jeune acteur avait tout pour réussir une grande carrière, il paraitrait qu'il a été choisi pour jouer Le Joker car il a (d'après le réalisateur) ce côté d'homme déchiré à la "James Dean". Un jeu d'acteur atypique que l'on découvre dans le film Brokback Mountain aux côtés de jake Gyllenhaal...

Heath Ledger magistral dans le rôle du Joker

Je pense que comme le film sera aussi sombre que le premier et sa performance sera au top niveau dans ce rôle, cela va sûrement en faire un film aussi culte que The Crow d'Alex Proyas avec le regretté Brandon Lee... 

Corbis Sygma Selon quoi, ces 2 acteurs sont une grande perte pour le cinéma hollywoodien.

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les supers-héros
commenter cet article
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 08:51

Hommage à Richard Widmark qui est décédé ce 24 mars à l'age de 93 ans.

Richard Widmark. Action Cinémas / Théâtre du Temple

Il a débuté dans  Le carrefour de la mort  d'Henry Hathaway en 1947.

Il a surtout joué dans des polars et quelques westerns.

Personnellement le rôle dont je retiens de lui est celui de Jim Boone dans Alamo de et avec John Wayne.  

20th Century Fox                  Collection Christophe L.

Autres films aillant marqués la carrière de Richards Widmark :

Les Cheyennes                  L'Homme aux colts d'or

Biographie

 

Après des études brillantes au Lake Forest College dans l'Illinois où il étudie puis enseigne les arts dramatiques, Richard Widmark suit un ami à New York pour passer l'audition d'un soap opera radiophonique, Les histoires vrais de la tante Jenny. Le succès est au rendez-vous et il fait ses débuts à Broadway en 1943 dans la pièce Kiss and tell.
Ses débuts au cinéma ne passent pas inaperçu. En effet, dans le film de gangsters Le Carrefour de la mort, il interprète le méchant Tommy Udo, qui devient vite une figure mythique du septième art. Il obtient pour ce rôle une nomination à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle (et remporte le Golden Globe) et signe un accord de sept ans avec la Twentieth Century Fox. Il est alors cantonné quelques temps dans les rôles de méchants notamment dans La Femme aux cigarettes ou La Porte s'ouvre
.
 Toutefois, il parvient à jouer les héros dans Les Marins de l'Orgueilleux et le terrifiant Panique dans la rue d'Elia Kazan. Dans les années 50, il enchaîne les films dans des genres très ecclectiques : le film de guerre avec Okinawa ou la comédie romantique avec Père malgré lui mais surtout le western où il s'illustre particulièrement sous la direction de John Ford dans Les Deux Cavaliers ou Les Cheyennes et dans Alamo aux côtés de John Wayne.



Après s'être lancé dans la production à la fin des années 50 avec La Chute des héros ou Le Dernier passage, Richard Widmark apparaît dans une quinzaine de films dans les années 60 dont Jugement à Nuremberg avec Spencer Tracy, Marlene Dietrich et Burt Lancaster et le polar de Don Siegel, Police sur la ville
, qu'il interprètera quatre ans plus tard à la télé.

 Au cours des années 70, 80 et 90, il se fait de plus en plus rare malgré des interprètations marquantes dans La Théorie des dominos avec Gene Hackman ou Morts Suspectes avec Michael Douglas.

 

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les acteurs
commenter cet article
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 08:15

 

L'ENFER DU DEVOIR

La section Bravo du Lieutenant Goldman

Qui se souvient de L'enfer du devoir  avec le sergent Anderson (Terence Knox au 1er plan)

Pour la 1ère fois à la télévision, la guerre du Viêt-nam est abordée avec sérieux et réalisme dans L'enfer du devoir. Au fil des 58 épisodes, la série suit le parcours de la compagnie Bravo, une unité d'infanterie composée de jeunes recrues s'efforçant de survivre dans l'enfer quotidien de la guerre au Viêt-nam. Une guerre dénuée de sens, dirigée par les bureaucrates de Washington et condamnée par l'opinion américaine. Chaque épisode explore les ramifications de la guerre et les destins des hommes obligés de la vivre.

 Stephen Caffrey alias le Lt Myron Goldman

Attention censure !

Diffusée aux Etats-Unis sur un grand network, L'enfer du devoir est destinée à un large public. La production a dû dès lors redoubler d'efforts pour éviter la censure, faisant l'impasse sur la violence, les bains de sang et le langage trop cru... quitte à perdre en crédibilité.Le gouvernement américain de l'époque a fini par y mettre un terme en 1990 après 3  saisons, prétextant officiellement qu'elle choquait de trop les vétérants.Officieusement trop de personnalités hautement placées la regardaient d'un mauvais oeil, car il y a des vérités qui ne sont pas toujours bonnes à dire...Au même titre dernièrement d'Over There de Steven Bocco (créateur de NYPD Blues) qui traite elle, de la guerre en Irak et qui a été arrêté après 13 épisodes. Pour la transparence,on repassera !

  

Un passage obligé pour le titre original Tour of duty qui est une expression employée pour désigner la période de 12 mois que les soldats américains mobilisés devaient passer au Viêt-nam. Pour certains d'entre eux comme le sergent Anderson dans la série, qui en a passé 3. Les stones Avec un générique très Rock'n'roll, le titre "Pain it Black" des Rolling Stones, interprété par Mick Jagger, sert de générique à la série. Un morceau qui a inévitablement contribué au grand succès de la série !

   Terence Knox alias le Sgt "Zeke" Anderson

Cette série passait il y a une vingtaine d'années sur La5 ( de Sylvio "Bouga-Bouga" Berlusconi ) et elle traitait du quotidien des soldats pendant la guerre du vietnam de façon très réaliste. TF1 a essayé de la rediffuser mais cela n'a duré que quelques semaines.

Les scènes extérieures de la série se sont tournées à Hawaï car la flore y est très semblable à celle du Vietnam. La première saison a d'ailleurs été tournée à Schofield Barracks, une installation de l'armée américaine basée à Hawaï. Les deux suivantes ont été filmées sur l'ancien plateau de la série M.A.S.H.

La section du Lieutenant Goldman est un échantillon représentatif de la population qui a de gré ou non incorporé au Vietnam. Les membres de la compagnie Bravo représentent à eux seuls un bel échantillon de la société américaine. Le sergent Zeke Anderson à la tête de la section, le lieutenant Myron Goldman tout juste sorti de l'Académie militaire, les deux vétérans noirs Marvin Johnson et Marcus Taylor, Roger Horn, le pacifiste de Chicago, Daniel Percell, un volontaire de l'Iowa, Alberto Ruiz, un Portoricain du Bronx, Scott Baker, un surfer californien insouciant. Et pour achever ce tableau une touche féminine avec le lieutenant Nikki Raines.

Des Viêt-congs dans l'ombre... La série se focalisant surtout sur le point de vue des soldats américains, les Viêt-congs sont rarement montrés. Et lorsqu'ils le sont, ils apparaissent comme des êtres déterminés à se battre jusqu'au bout pour défendre leur cause.

Il y a eut quelques guest-star comme Lee Major ( L'homme qui valait 3 milliards et qui tombe à pic ) ou encore Carl Weathers (l'Apollo Creed de Rocky), Kyle Chandler (Demain à la une) ainsi que Malcolm Jamal Warner ( Le Cosby show , malcolm & eddy et Jérémiah ) qui ont participé au moins à une saison.

 

Acteurs principaux

Terence Knox (Clayton Ezekiel "Zeke" Anderson ), Stephen Caffrey (Myron Goldman), Tony Becker (Daniel "Danny" Purcell), Miguel A. Nunez (Marcus Taylor), Ramon Franco (Alberto Ruiz), Dan Gauthier (Johnny McKay), Carl Weathers (Carl Brewster), Lee Majors (Thomas "Pop" Scarlett), Michael B. Christy (Major Duncan), Patrick Kilpatrick (Agent Duke Fontaine), Peter Vogt (Général Elliot), Alan Scarfe (Col. Stringer), Kyle Chandler (William Griner et  Malcolm Jamal Warner.

Aujourd'hui elle est rediffusée sur  

Repost 0
Published by chrys76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 07:59

S'il y a bien un flic myhtique dans le cinéma hollywoodien c'est bien Harry Callahan ! Souvenez-vous de cette scène ou Harry sort son Magnum 44 ( le flingue le plus puissant du monde ), et qui dit : " vas-y, fais moi plaisir !"

L'histoire :

A San Fransisco, un flic venu du Texas et expéditif est prêt à tout pour arrêter un tueur maniaque de la gachette, au grand dam de ses collègues et supérieurs, qui sont eux respectueux des règlements...Si la police de San Francisco ne remet pas immédiatement 200 000 dollars à un homme qui vient de commettre un crime, il recommencera au rythme d'un assassinat par jour. L'inspecteur Harry Callahan est sur ses talons.

Collection Christophe L. par le maître Don Siegel

 Malgré des critiques virulentes à sa sortie en 1971, le film fût un triomphe populaire.Clint Eastwood a créé ici un personnage légendaire. Avec le personnage de l'inspecteur Harry, flic quelque peu raciste aux méthodes expéditives, Clint Eastwood passa auprès du grand public pour un acteur aux idées réactionnaires et prônant l'auto-défense. Ce dernier tenta de se débarrasser de cette fausse image en reprenant dans Magnum force le rôle du célèbre inspecteur, celui-ci traquant cette fois-ci une bande de policiers se faisant justice eux-mêmes. Clint Eastwood se détacha par la suite de son personnage fétiche en le parodiant dans La Relève, avec Charlie Sheen.

Clint Eastwood. Warner Bros.

Le scénario de L'Inspecteur Harry est passé de main en main : d'abord proposé à Paul Newman, il a ensuite été acheté par Frank Sinatra via sa société Bristol Productions. Malheureusement, le célèbre crooner, devant subir une intervention chirurgicale, renonça au projet qui s'intitulait alors Dead right et que devait réaliser Irvin Kershner. Finalement, le scénario aboutit dans les mains de Clint Eastwood qui demanda à Don Siegel de le porter à l'écran.

Une quintrilogie à voir et à revoir avec le grand Clint au summum...

 Warner Bros.

   Collection Christophe L. 

L'intrigue de L'Inspecteur Harry se base sur un fait divers réel de la fin des années soixante : l'affaire non résolue du Zodiac killer, dans laquelle un tueur embusqué tirait sur des habitants de San Francisco. L'affaire du Zodiac sera plusieurs fois  reprise dont le dernière en 2007 par un excellent film du même nom de David Fincher, avec Robert Downey Jr, Jake Gyllenhaal & Mark Ruffalo.

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les sagas
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 19:45

Le remake de James Mangold est tiré d'un célèbre western des années 50 avec Glen Ford. 3:10 pour Yuma est un très bon film, dans la lignée d' Impitoyable (même si le film de Clint Eastwood est une référence).  

 

Pour les nostalgiques des "bons vieux western" dans la pure tradition Hollywoodienne, la version de 1957 est excellente.

Van Heflin et Glenn Ford. Collection Christophe L.

Glen ford & Van Helfing

Pour les autres, la version de 2007 est à voir surtout pour le duo d'acteurs (excellent)

Christian Bale et Russel Crowe.

Christian Bale et Russell Crowe. TFM Distribution

Avec en guest star le compagnon de route de Jack Nicholson dans Easy rider : Peter Fonda.

Peter Fonda. TFM Distribution  

Synopsis

 

Revenu blessé de la guerre de Sécession, Dan Evans a établi sa famille dans un ranch. La sécheresse a ravagé ses terres, décimé son troupeau et miné la considération que lui portent sa femme et ses enfants, en particulier son aîné Will, âgé de 14 ans. A la suite d'une attaque de diligence, le célèbre bandit Ben Wade passe par la ville de Bisbee où il est arrêté avec le concours fortuit de Evans. Recherché pour ses hold-up et ses meurtres répétés, Wade doit être convoyé vers Contention, à trois jours de cheval, pour embarquer sur un train à destination de Yuma, où se trouve le tribunal fédéral. Contre une prime qui peut sauver son ranch, Dan Evans s'engage dans l'escorte qui doit accompagner le dangereux criminel. Il est bientôt rejoint par son fils Will, fasciné par l'aura du tueur.
Tandis que son gang organise son évasion, Wade engage sur le chemin de Contention un bras de fer psychologique avec ses gardiens, usant à la fois de la peur qu'il leur inspire et de la séduction qu'il exerce sur eux...

Pour ceux qui aime les westerns, c'est un film à ne pas manquer...

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les films à voir
commenter cet article
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 13:49

Bravo à Dany Boon qui à fait de ce film une comédie délirante et sympatique à souhait. Un vrai régal !

La scène de la tournée restera culte dans l'histoire des comiques du cinéma français !

Dany Boon et Kad Merad. Pathé Distribution

Synopsis

 

Philippe Abrams est directeur de la poste de Salon-de-Provence. Il est marié à Julie, dont le caractère dépressif lui rend la vie impossible. Pour lui faire plaisir, Philippe fraude afin d'obtenir une mutation sur la Côte d'Azur. Mais il est démasqué: il sera muté à Bergues, petite ville du Nord.
Pour les Abrams, sudistes pleins de préjugés, le Nord c'est l'horreur, une région glacée, peuplée d'êtres rustres, éructant un langage incompréhensible, le "cheutimi". Philippe ira seul. A sa grande surprise, il découvre un endroit charmant, une équipe chaleureuse, des gens accueillants, et se fait un ami : Antoine, le facteur et le carillonneur du village, à la mère possessive et aux amours contrariées. Quand Philippe revient à Salon, Julie refuse de croire qu'il se plait dans le Nord. Elle pense même qu'il lui ment pour la ménager. Pour la satisfaire et se simplifier la vie, Philippe lui fait croire qu'en effet, il vit un enfer à Bergues. Dès lors, sa vie s'enfonce dans un mensonge confortable...

D'après mes sources, il y a un projet de suite. Vu l'ampleur du succès je ne suis pas étonné. Le succès du film a permis de faire remontée du tourisme dans le Pas-de-Calais, surtout dans la ville ou le film a été tourné. Espèrons qu'il sera à la hauteur de celui-ci... Alors en attendant la suite des aventures des Biloutes et pour ceux qui ne l'on pas vu, je le conseille vivement !

Dany Boon et Kad Merad. Pathé Distribution

A voir absolument !

Repost 0
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 11:43

Une petite comparaison entre mes 2 héros fétiches : Martin Riggs et John McClane.

Danny Glover et Mel Gibson.  Bruce Willis. Twentieth Century Fox France

Au premier regard ils se ressemblent beaucoup : Ils adorent prendre des coups (un côté maso) mais aussi en donner. Ils sont toujours près à bondir et à tirer dans tous les sens sans se préoccuper des conséquences. Mais ils sont aussi solitaire, ils ont beaucoup d'humour, le coeur sur la main et un caractère de cochon surtout envers l'autorité.

 Mel Gibson

C'est Richards Donner qui réalise les 4 Armes Fatales. Le 1er restera pour moi le meilleur de la quadrilogie. Le personnage de Martin, un homme déchiré et inconsolable depuis la disparition de sa femme, est devenu une tête brûlée, qui défit la mort ! Il se raccroche  à son travail de flic, car comme il le dit si bien lui même :"Le job n'attend pas!". L'apparition de Joe Pesci dans le second volet dédramatise un peu l'ambiance et rajoute plus d'humour. L'action, elle reste omniprésente dans les 4 opus. Mais ce qui les caractérisent le plus, c'est leur instinct de survie dans les situations extrèmes et cette incroyable détermination à ne rien lacher.

 Bruce Willis

John McTiernan réalisa 2 des 4 volets  de la quadrilogie et restent pour moi les meilleurs, la "pâte" de ce maître de l'action y est pour beaucoup. Pour le second volet, c'est Renny Harlin et le 4ème par Len Wiseman qui se débrouillent d'ailleurs très bien ! John est flic dans l'âme. Il a une facheuse tendance à oublier les siens pour aller jouer les héros. Ce qui lui porte préjudice durant les 4 films. Il ne l'avouera que dans le 4ème. Après avoir choisit son travail plutôt que son couple dans les 2 premiers, il plonge plus ou moins dans l'alcool dans le 3ème. Il se rend compte que même pour sa propre fille,il est pour elle un étranger dans le dernier. Au final, ce sont 2 hommes qui sont près à sacrifier leur vie pour les autres. Et qui (heureusement) en fin de compte, retrouve l'amour d'une femme pour l'un et celui de sa fille pour l'autre.

Rene Russo. Warner Bros. France 

                     Rene Russo                                Mary Elizabeth Winstead                                

2 répliques resteront de ces films :

"J'suis trop vieux pour ses conneries !" par Roger Murtaugh reprise par Martin dans le 4ème volet.

   Mel Gibson & Danny Glover

Et cette phrase "Yi-pi Kaï pauvre con !" dite par John Mc Clane/Bruce Willis dans Piège de Crystal (Die Hard) pour provoquer le méchant joué par l'excellent Alan Rickman.

Bruce Willis s'en étonne :"Je suis encore stupéfait que cette réplique soit entrée dans le langage populaire. A présent, McClane la dit dans diverses circonstances, surtout quand il essaie d'être totalement indéchiffrable."

2 quadrilogies à voir et à revoir sans modération

   

   

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les sagas
commenter cet article
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 11:14

Quoi attendre du nouveau Hulk ?

Affiche américaine. Marvel Films

Qu'il soit meilleur que le précédent (et ça, ça doit pas trop être difficile...)

Qu' Edwards Norton soit plus crédible qu' Eric Bana (et ça non plus, ça doit pas être difficile...)

Edward Norton. SND   Eric Bana. United International Pictures (UIP)

Edward Norton                             Eric Bana

Et surtout que Louis Leterrier réalise un film qui soit en accord avec la série (excellente d'ailleurs) mais surtout du comics.  D'après mes sources celui là devait être gris comme celui d'origine mais d'après les photos que j'ai découvert dernierement, il ressentre plutôt à un body-builder bien huile avec une choucroute (bombée en noir) sur la tête !  Mention spéciale pour le pantalon "stretch" qui résiste admirablement à la transformation.  D'où, petit commentaire personnel : même si le Hulk d'Ang Lee est un beau raté, son hulk me parait plus fidèle à la BD que celui que propose Louis Leterrier.

Edward Norton est un très bon acteur et je suis heureux de voir que comme lui, Robert Downey Jr. s'investi dans ce genre de film. A suivre...

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les supers-héros
commenter cet article
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 19:16

Le vengeur d'acier enfin au cinéma !

Marvel Films 

L'homme de fer est enfin sur les écran après 2 ans d'attente, et heureux de voir Robert Downey jr dans le rôle de Tony Starck (un mélange d'howard hugues et de clark gable dixit Mister Stan lee)!

J'ai eu connaissance du projet en 2005. Et cela risque d'être aussi fort que Spiderman !

Affiche américaine. Marvel Films Affiche teaser américaine. Marvel Films Terrence Howard, Gwyneth Paltrow, Robert Downey Jr. et Jeff Bridges. SND

D'après mes infos, le film se rapproche fidèlement du comics et Robert Downey Jr a été choisit à cause de ses déboires qui par le passé ont faillit lui coûter sa carrière.Néanmoins cette expérience lui permet de plus facilement entrer dans son personnage ( pour l'alcoolisme par exemple).  Ne connaîssant pas la BD Robert a prit rendez-vous avec le maître Stan Lee pour mieux s'imprégner et comprendre le personnage d'Anthony Stark. Le rôle tenu par Terence Howard (celui de James Rhodes, futur War Machine dans le comics), l'ami de Tony laisse planer que cela n'en restera sûrement pas là...

N'hésiter pas à me donner vos impressions sur le film !

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les supers-héros
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens