Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 22:48

Le réalisateur Joel Schumacher nous entraîne dans un huit clos intitulé Effraction ou Trespass en anglais. L'histoire de ce film me fait d'ailleurs un peu pensé à Panic Room avec Jodie Foster, Kristen Stewart, Jared Leto et Forest Whitaker. Ici, c'est Nicolas Cage et Nicole Kidman qui sont retenus prisonniers chez eux par une bande de "malfrat". Rien de bien nouveau dans ce thriller qui reprend les ficelles classique du genre sans innover. Reste le couple Kidman/Cage qui sous la caméra de Joel Schumacher, fait le minimum syndical pour que l'on puisse regarder le film jusqu'au dénouement final.

 Alors qu'il est retenu en otage, un couple voit sa situation conjugale, déjà compliquée, s'aggraver, lorsqu'il est question de trahison et de déception... Le début du film parle de drame conjugal entre un riche homme d'affaire et son épouse meurtrie par la solitude et en proie au doute sur la fidèlité de son mari. Mais le film va rapidement tourné vers la confrontation entre Nico Cage et les hommes qui le séquestrent lui et sa famille. Nicole, quant à elle, en épouse déchirée, va tant bien que mal faire ce qu'il faut pour limiter la tension qu'il y a entre son mari et les méchants. Date de sortie au cinéma sur nos écrans prévue pour le 18 juillet 2012.

Liana Liberato dans le rôle d'Avery

Nicole Kidman et Cam Gigandet l'un des méchants du film et que l'on a pu voir dans le film Burlesque aux côtés de Cher et Christina Aguilera.

  Synopsis : L’existence de la famille Miller peut sans problème passer pour idéale. Kyle, négociant en diamants, et Sarah, architecte, vivent confortablement avec leur fille Avery, une adolescente un peu rebelle, dans une luxueuse demeure ultra sécurisée que Sarah a d’ailleurs dessinée. Un soir, après une dispute avec sa mère, Avery monte s’enfermer dans sa chambre. Lorsque deux policiers se présentent à la propriété en demandant à voir tout le monde, les Miller s’aperçoivent qu’Avery est partie en douce… Kyle ouvre pour accueillir les policiers, et le cauchemar commence…

 Effraction marque le retour de Nicolas Cage sous la direction de Joel Schumacher, pour lequel il avait déjà travaillé sur Huit millimètres il y a plus de dix ans, en 1999. Quant à Nicole Kidman, elle n'avait pas retrouvé Schumacher depuis son rôle dans le navrant Batman Forever en 1995. Le tournage d'Effraction fut interrompu le 3 Août 2010 quand Nicolas Cage telle une star capricieuse, décida de quitter le projet après avoir insisté auprès de la production pour changer de rôle et ainsi passer de celui d'époux de Nicole Kidman à celui de kidnappeur. Son rôle fut alors offert à Liev Schreiber mais Cage décida de reprendre son poste quelques jours plus tard.

 Effraction est le dixième film de Joel Schumacher placé dans la catégorie "thriller". De L' Experience interdite à Phone Game en passant par Le Droit de tuer ?, le thriller est en effet l'un des genres de prédilection du réalisateur américain.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les films à voir
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 21:56

Pour ceux qui connaissent leur classique SF, Paul Verhoeven au début des années 90', nous avait gratifié d'un film avec à l'affiche, le gouverneur Schwarzy et la sufureuse Sharon Stone, Rachel Ticotin, Ronny Cox et Michael Ironside dans un film nommé Total Recall. Très prochainement sur nos écrans, c'est le beau Colin Farrell reprennant , le rôle d'Arnold (Douglas Quaid) qui sera le héros du remake de Len Wiseman intitulé Total Recall : Mémoire programmée avec entre autre (et excusez du peu) Kate Beckinsdale, Jessica Biels dans les rôles féminins ainsi qu' Ethan Hawke, John Cho, Bill Nighty et Bokeem Woodbine.

Dans ce remake, le réalisateur Len Wiseman a donc engagé sa femme, la belle Kate Beckinsale pour jouer l'un des rôles principaux du film en l'occurence elle reprend celui de Sharon Stone plus exactement.

 Ils s'étaient rencontrés sur le tournage de Underworld dont la comédienne était la star. Kate Beckinsale n'est pas la seule vampire à retrouver Len Wiseman pour Total Recall Mémoires Programmées, c'est aussi le cas de Bill Nighy, chef des vampires dans la saga Underworld.

Le casting de la version 2012 a connu beaucoup de rebondissements, comme souvent pour des projets de cette importance. Ainsi, si Colin Farrell n'avait pas accepté le rôle de Doug Quaid, le héros aurait pu être interprété par Tom Hardy ou Michael Fassbender. Quant aux deux rôles principaux féminins, finalement tenus par Kate Beckinsale et Jessica Biel, plusieurs actrices avaient été considérées, notamment Kate Bosworth, Diane Kruger, Eva Green ou encore Eva Mendes.

affiche-Total-Recall-Memoires-programmees-Total-Recall-2012.jpg Synopsis : Bienvenue à Rekall, l’entreprise qui peut transformer vos rêves en vrais souvenirs. Pour l’employé d’usine Douglas Quaid, même s’il a une femme magnifique qu’il aime, ce voyage par la pensée apparait comme l’échappatoire parfaite à sa vie frustrante – de vrais souvenirs d’une vie trépidante d’agent secret paraissent être exactement ce dont il a besoin. Mais lorsque la procédure se passe mal, Quaid devient un homme traqué. Fuyant la police – contrôlée par le chancelier Cohaagen, le dirigeant du monde libre – Quaid s’allie à une combattante rebelle afin de rejoindre le chef de la rébellion et arrêter Cohaagen. Tandis que la limite entre imaginaire et réalité devient floue et que le sort de son monde est en jeu, Quaid va découvrir sa véritable identité, son véritable amour, et sa véritable destinée.

La version de 1990

Le film de 1990 aurait pu être filmé par David Cronenberg qui a en fait en a écrit les premiers jets du script avant que le choix de la réalisation fût proposé à Paul Verhoeven.

 Paul Verhoeven

Le film est une libre adaptation de la nouvelle "We Can Remember It for You Wholesale" de Philip K. Dick publiée pour la première fois en 1966. Elle avait déjà fait l'objet d'une adaptation en 1990 par Paul Verhoeven, simplement intitulée Total Recall. Donc dans cette version de 2012, Colin Farrell reprend le rôle tenu par Arnold Schwarzenegger en 1990 et Kate Beckinsale celui de Sharon Stone. C'est Ronald Shusett qui le caressait dès 1975, mais ce n'est qu'après le succès d'Alien (Ridley Scott, 1979), dont il écrivit le scénario avec Dan O'Bannon, qu'il en eut les moyens.

total-recall-1990.jpg Synopsis :  2048. Doug Quaid rêve chaque nuit qu'il est sur la planete Mars à la recherche de la belle Melina. Sa femme, Lori, s'efforce de dissiper ce fantasme. Doug va bientot s'apercevoir que son rêve était artificiel et que sa femme est une espionne chargée de veiller à son reconditionnement mental. Il se souvient d'un séjour réel sur Mars, à l'epoque où il était l'agent le plus redouté du cruel Coohagen. Il decide de s'envoler sur Mars à la recherche de son enigmatique passé.

La base liée au livre : En 2084, Mars est colonisée et exploitée pour le turbinium enfoui dans son sous-sol. La planète est tyranniquement administrée par Vilos Cohaagen, qui contrôle les mines et l'approvisionnement en oxygène. Sur Terre, Douglas Quaid mène une vie tranquille : il a un travail, des amis et une femme, Lori. Cependant, Quaid ne se sent pas à sa place et rêve très fréquemment de Mars, se voyant explorer la colonie en scaphandre, en compagnie d'une femme brune, alors qu'il avoue lui-même ne jamais être allé sur cette planète. Obsédé par ce rêve récurrent, il semble intéressé par les offres d'une société appelée Rekall qui propose à ses clients l'implant de souvenirs factices, mais aussi réels que de vrais souvenirs. Contre l'avis de sa femme et les avertissements de son meilleur ami Harry, qui a entendu parler d'un client lobotomisé accidentellement, il décide de se faire implanter un souvenir chez Rekall.

Alors que Quaid discute du souvenir à implanter avec l'employé de Rekall, il choisit sans hésitation la planète Mars comme destination de son souvenir. Bien qu'au début réticent à payer des options supplémentaires, il accepte l'idée concernant des souvenirs sortant de l'ordinaire, des souvenirs dans lesquels il pourrait être autre chose que lui-même : sportif célèbre, milliardaire, playboy, agent secret. Tenté par l'idée, Quaid répond alors à un questionnaire qui aidera Rekall à programmer le meilleur souvenir possible pour Quaid : il sera un agent secret, poursuivi par des tueurs, découvrira un secret concernant des artefacts extraterrestres, etc. Et surtout, il luttera auprès d'une belle femme brune, femme qui ressemble fortement à celle de son rêve récurrent… C'est à partir de ce moment que le scénario du film diffère radicalement de la nouvelle de Philip K. Dick

 Le film fut tourné en extérieur à Mexico pour les séquences terrestres, et dans les studios Churubusco de cette même ville pour les séquences martiennes.

Avant d'aller voir le remake, refaite-vous le film avec Schwarzy !

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les incontournables
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 23:47

On sait que Clint Eastwood est un grand amateur de musique (il est lui même un très bon pianiste et grand amateur de Jazz), son film Bird qui rend un bel hommage à Charlie Parker, magnifiquement incarné par Forrest Whitaker, en est la preuve. Mais le vieux Clint, faisant un film rendant hommage à Kurt Cobain, icône du mouvement musical Grunge des années 90 est déjà surprenant, mais qui plus est, ce qui l'est encore plus, c'est que mini Tom Cruise qui ne lui ressemble pas du tout, incarne le chanteur disparu dans A Star Is Born... Pas étonnant que les fans crient déjà au scandale !

Clint Eastwood a pour habitude de faire des films sérieux. Ses Biopics comme dernièrement J.Edgar ou encore Invictus, le prouve. Et je comprends la réaction des fans à l'annonce de ce film qui est une pure fiction mais en plus un remake de 1954 et dans le sens ou l'histoire se base en partie sur ce qu'aurait pu être la vie d'un Kurt Cobain qui ne se serait pas suicidé.

  

Explication : L’acteur Tom et réalisateur Clint nous prépare donc un remake du film musical des années 50’ titré A star is born. L’histoire raconte le parcours d’une jeune femme qui débarque dans le monde du show-business et qui croise la route d’une star de la musique sur le déclin, en proie à l’alcoolisme. Le scénariste qui travaille sur le projet, Will Fetters a expliqué qu’il s’était fortement inspiré de Kurt Cobain pour réécrire le scénario.  Très marqué par la disparition du leader de Nirvana, il a décidé d’imaginer ce que serait devenu ce dernier s’il n'avait pas mit fin à ses jours, en 1994, à seulement 27 ans : «Lorsque j’étais adolescent, c’était un peu comme mon assassinat de Kennedy» a-t-il déclaré. Kurt Cobain aurait en effet aujourd’hui 45 ans, soit à peu de choses près le même âge que notre scientologue d'acteur qui fêtera ses 50 ans cette année !

  Il existe déjà 3 versions du film. Une Etoile est née fut d'abord un film dramatique de 1937 mais le plus célèbre est celui de 1954 sous forme de comédie musicale avec Judy Garland et James Mason. Un 1er remake de la forme comédie musicale, fut dirigé en 1976, avec Barbara Streisand et Kris Kristofferson. Le site Première, révèle que c’est le héros de la quadrilogie Mission Impossible qui a bien été choisi pour incarner Norman Maine, le héros de A star is born. Comme la version originale de 1954, le film de Clint Eastwood sera chanté.

 C’est pourquoi le rôle féminin est revenu à Beyoncé qui a fait ses preuve dans le film Dreamgirls aux côtés d'Eddie Murphy et Jamie Foxx. Quant à Tom Cruise, il est vrai qu'il peut joué dans des registres plus particuliers comme par exemple dans Entretien avec un Vampire ou il campe Lestat surprenant, dans Magnolia ou il est magicien, Vanilla Sky ou encore Eyes hot shut le dernier Kubrick et très prochainement Rock of Ages ou il a un look à la Axl Roses des années 90', cela peu quand même surprendre.

   Le projet avait été mis de côté suite à l'annonce de la grossesse de Beyoncé Knowles. Mais celle-ci ayant désormais accouché d'une petite fille, la Warner Bros. semblaient désireuse de remettre le projet sur les rails et le plus vite possible. Si Beyoncé était bien belle et bien prévue dans le rôle de la star aspirante, il restait toujours à trouver son mentor. Will Smith, Russell Crowe, Christian Bale et Leonardo DiCaprio ont été envisagés pour ce rôle. Mais aujourd'hui c'est bien sur Tom Cruise que louche les studios de la Warner Bros.

Tout ceci n'est peut être pas étranger à sa récente prestation dans une autre comédie musicale, Rock of Ages, que nous découvrirons en juin prochain. Lui-même semble prendre un plaisir infini dans ce genre d'interprétation et ici, le rôle a également l'épaisseur de la déchéance du personnage.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les films à voir
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 00:40

Après la sympathique trilogie avec Matt Damon sur Jason Bourne, le voici de retour sous les trait de l'acteur Jeremy Renner (Avengers, MI.4, Les Démineurs, The Town) pour un quatrième volet (ou semi-reboot) dans Jason Bourne, L'Héritage (The Bourne Legacy) avec à ses côtés la belle Rachel Weisz (Dream house, Lovely Bones, Agora) et le méchant incarné par un certain Edwards Norton.

 

Synopsis : Un agent de la CIA rompu à toutes les techniques de combat, voit sa vie mise en péril par un dénommé Byer. Le quatrième volet de la franchise Jason Bourne sera avec un héros différent cette fois-ci. Ce n'est donc plus Matt Damon qui tiendra le rôle principal mais Jeremy Renner qui sera la tête d'affiche et interprètera un autre personnage nommé Aaron Cross.

  The-bourne-Legacy.jpgLe-livre.jpg L'histoire de Jason Bourne : l'héritage se déroulera bien avant celles des trois premiers films de la saga Jason Bourne, dans lesquels Matt Damon interprétait un espion amnésique pris en chasse par une mystérieuse organisation. Le scénariste Tony Gilroy, qui a déjà signé les scripts de cette fameuse trilogie d'espionnage, rempile pour ce quatrième opus en y assurant également la réalisation.

 Aaron Cross contre Byer, ou plutôt Jeremy Renner contre Edward Norton : le face à face ! Voici la première image d'Edward Norton dans "Jason Bourne : l'héritage". L'acteur joue le nouveau méchant de la saga...Nouvel épisode, nouveau héros, nouveau méchant ! Après trois films portés par Matt Damon, la saga d'espionnage s'offre un semi-reboot avec Jason Bourne : l'héritage, réalisé par Tony Gilroy.Jeremy Renner incarne le mystérieux agent Aaron Cross, mais jusqu'à présent, son ennemi était resté dans l'ombre... Dans la peau du vilain de service, voici donc Edward Norton alias Byer. Rien que ce premier cliché annonce une confrontation musclée ! Pour en savoir plus, il faudra se contenter du teaser, révélé en février dernier...

Tony Gilroy Pour ce film le réalisateur Tony Gilroy a réunit un gros casting pour ce film. Et qui dit nouveau héros dit nouveau méchant ! L'honneur revient à Edward Norton d'incarner le vilain de service, qui succède ainsi à Brian Cox et Edgar Ramirez. Outre Albert Finney, David Strathairn, Joan Allen et Scott Glenn, qui reprennent leur rôle respectif, figurent au casting les nouveaux venus Rachel Weisz, Stacy Keach et Oscar Isaac.

 David StrathairnJoan Allen

  

Pour rappel :

 

La Mémoire dans la peau La Mémoire dans la peau (The Bourne Identity) de Doug Liman en 2002 avec Matt Damon, Franka Potente, Julia Stiles, Chris Cooper, Brian Cox et Clive Owen. Synopsis : Sur la côte adriatique, un petit bateau de pêche repère le corps inanimé d'un homme ballotté par les flots. Des marins s'empressent de le repêcher. Portant des traces de balles dans le dos, cet homme à l'identité inconnue a miraculeusement survécu, mais il ne se souvient plus de rien. Même pas de son nom. Et encore moins des raisons pour lesquelles on a tenté de le tuer. Toutefois, un indice subsiste : de sa hanche est extraite une petite capsule holographique indiquant un numéro de compte à Zurich. L'inconnu se rend alors dans une banque suisse afin de faire la lumière sur son identité. Une fois sur place, il découvre dans un coffre-fort une malette contenant plusieurs milliers de dollars, un pistolet, un passeport au nom de Jason Bourne et six autres documents d'identité de diverses nationalités. Ce dernier s'aperçoit bientôt qu'il est suivi à la trace par une mystérieuse organisation.

La Mort dans la peau La Mort dans la peau (The Bourne Supremacy) de Paul Greengrass en 2004 avec Matt Damon, Franka Potente, Brian Cox, Julia Stiles, Joan Allen, Michelle Monaghan et Karl Urban.  Synopsis : Depuis deux ans, l'ex-agent / tueur à gages de la CIA Jason Bourne et sa compagne Marie ont réussi à tromper leurs poursuivants au prix d'une vigilance sans faille. Ce paisible village de Goa aurait dû être leur dernier refuge. Vain espoir. Deux ans plus tôt, Jason avait juré de se venger de quiconque le relancerait. Il tiendra parole...

La Vengeance dans la peauLa Vengeance dans la peau (The Bourne Ultimatum) de Paul Greengrass en 2007 avec Matt Damon, Julia Stiles, Joan Allen, Chris Cooper, Edgar Ramirez, Scott Glen et David Strathairn. Synopsis :  Jason Bourne a longtemps été un homme sans patrie, sans passé ni mémoire. Un conditionnement physique et mental d'une extrême brutalité en avait fait une machine à tuer - l'exécuteur le plus implacable de l'histoire de la CIA. L'expérience tourna court et l'Agence décida de le sacrifier. Laissé pour mort, Jason se réfugie en Italie et entreprend une lente et périlleuse remontée dans le temps à la recherche de son identité. Après l'assassinat de sa compagne, Marie, il retrouve l'instigateur du programme Treadstone qui a fait de lui un assassin et l'a condamné à l'errance. S'estimant vengé par la mort de ce dernier, il n'aspire plus qu'à disparaître et vivre en paix. Tout semble rentré dans l'ordre : Treadstone ne serait plus qu'une page noire – une de plus - dans l'histoire de l'Agence... Mais le Département de la Défense lance en grand secret un second programme encore plus sophistiqué : Blackbriar, visant à fabriquer une nouvelle génération de tueurs supérieurement entraînés. Jason est, pour le directeur des opérations spéciales, une menace et une tache à effacer au plus vite. Ordre est donné de le supprimer. La traque recommence, de Moscou à Paris, de Madrid à Londres et Tanger...

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les sagas
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 00:51

Le long métrage "Act of Valor", inspiré de faits réels autour d'une opération secrète des Navy SEAL et écrit par le scénariste de "300", s'installe en tête du box-office américain avec 24,7 millions de dollars de recettes.

Le patriotisme américain fait toujours recette aux States.La preuve en est, le film Act of Valor (Acte de Bravoure en français) de Mike McCoy et Scott Waugh fait un carton outre-atlantique. Dans ce film, nous suivons de vraies Navy SEAL´s dans leur combat contre le terrorisme mondial. Le film combine des scènes de combats impressionnantes à des émotions fortes garanties.

 

 

Synopsis : Une escouade d'élite des Navy SEAL organise une opération secrète pour libérer un agent de la CIA kidnappé par des terroristes.  Durant leur mission, les hommes doivent trouver le juste équilibre entre la responsabilité pour leur pays, leur équipe et leurs familles.

Avec un casting quasi inconnu en France avec Thimothy Gibbs, Roselyn Sanchez  vu dans la série FBI porté disparu, Dimiter Marinov, Ailsa Marshall, Sonny Sison, Nestor Serrano, Gonzalo Menendes et Alex Veadov.

 

 La société de distribution Relativity Media a acquis les droits de Act of Valor pour environ 13 millions de dollars et dépensé près de 30 millions pour la promotion du film. Ces 43 millions de dollars cumulés représentent un nouveau record dans le domaine de l'acquisition pour un film au casting inconnu du public. Le budget du film est, quant à lui, évalué à 16,5 millions de dollars.

300, comme le nombre d'enfants cambodgiens jouant les figurants et simulant les victimes d'une explosion ayant lieu dans la ville de Phnom Penh. Filmé en décors naturels, Act of Valor a été tourné aux Etats-Unis (plus précisément dans les états de Californie, Floride et Mississippi), au Mexique, en Ukraine ainsi qu'à Porto-Rico.

 Waugh (à droite) et McCoy (à gauche) sont des gars de la pub et ils ont été engagés par la Marine américaine pour produire un film permettant à l'armée de recruter du sang neuf pour sa division de para-commandos. Ils nous font donc voir combien ces soldats sont bons, comme ils sont forts et combien l'équipement qu'ils utilisent est moderne et combien les missions qu'ils remplissent son nobles et importantes. Le tout emballé dans une production lisse et attirante. Du patriotisme macho pur et dur ! Dernièrement en France le film Forces Spéciales avec Diane Kruger, Djimon Hounsou, Benoît Magimel et Tcheky karyo a reçu mauvaises critiques. C'est vrai que le français en général est loin d'avoir la "fibre" patriotique comme nos cousins américains. Personnellement, j'ai trouvé ce film assez bon et je trouve très dommage qu'en France on n'a facilement oublié que le patriotisme et la république se sont fait dans le sacrifice et le sang...
Act of Valor

Box-office US très... américain ! Le long métrage Act of Valor, inspiré de faits réels autour d'une opération secrète des Navy SEAL pour libérer un agent de la CIA kidnappé par des terroristes, s'installe en tête du box-office américain. Sans aucun gros nom au casting, le long métrage, écrit par le scénariste de 300, totalise 24,7* millions de dollars de recettes. Deuxième du classement, une autre nouveauté, le long métrage Good Deeds, réalisé par le très populaire outre-atlantique Tyler Perry, qui rapporte 16* millions de billets verts. C'est toutefois un résultat décevant par rapport à ses précédents opus.

 Voyage au centre de la Terre 2 : L'île mystérieuse complète le podium du week-end avec 13,4* millions de dollars de recettes pour un cumul de 76,7 millions de dollars. La comédie d'aventure emmenée par Dwayne "The Rock" Johnson est bien placée pour doubler le premier volet, porté par Brendan Fraser, crédité de 101,7 millions de billets verts en fin de carrière. Dans le reste du classement, à noter les démarrage modestes des longs métrages Wanderlust et Gone, respectivement crédités de 6,6* et 5* millions de dollars de recettes. Quant à The Artist, le week-end des Oscars, il continue sa percée dans les salles outre-atlantique avec 3* millions de dollars de recettes supplémentaires pour un cumul de 31,8 millions de billets verts.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les films à voir
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 01:08

Avec internet, tout et surtout n'importe quoi circule sur le web. Depuis un certain Jackass, les ados (et même les adultes) diffusent ce qu'ils filment (portable ou camescope) de ce qu'ils font de plus débile et de plus irresponsable voire même de très violent (Ex: Snuff sur un combat version Fight-Club entre 2 sans-abris pour quelques billets ou soirées beuveries entre pôtes qui se terminent en orgies). Le but est bien sur de se faire remarquer et devenir populaire. Les réseaux sociaux sont de splendides moyens de faire circuler très rapidement des vidéos amateurs et montrer au plus grand nombre d'internautes leur superbes exploits. Cela va de même pour une simple invitation d'anniversaire anodine, laissée sur Facebook par un ado de 14 ans pour ses amis et qui s'est retrouvé le jour J avec 1500 personnes déchainées devant chez lui ! Cela donne des idées aux scénaristes de Very Bad Trip qui nous ont concocté un film dont le titre est Projet X...

 Synopsis :  Alors qu'ils semblaient jusque-là se fondre dans la masse, 3 lycéens décident de sortir de l'anonymat. En apparence, leur projet est plutôt inoffensif puisqu'ils ont l'intention d'organiser une fête des plus mémorables. Mais rien n'aurait pu les préparer à la soirée qu'ils s'apprêtent à vivre... La rumeur se propage alors rapidement, tandis que les rêves des uns s'effondrent, les résultats scolaires des autres dégringolent, et des légendes se forgent. Le 17eme anniversaire de l'un d'entre eux est le prétexte pour ces adolescents à l'organisation d'une fête inoubliable. Ils sont 4 mais l'un est le préposé à la caméra, ne bronche pas, et ne dévie jamais de son objectif d'immortaliser la soirée.

La bande-annonce du film résume en quelques secondes ce qu'il y a dire sur Projet X : ces garçons assoiffés de sexe, n'ont qu'une ambition, être populaires et séduire les plus belles filles. Projet X est ainsi un film calibré pour la génération Facebook. La seule finalité est d'avoir le plus d'amis, et qu'importe si peu le sont vraiment. La façon dont Costa cherche à rameuter le plus de monde possible pour la soirée évoque justement les invitations ouvertes sur le réseau social de Mark Zuckerberg. Un lieu inconnu devient le terrain de jeu éphémère des plus motivés pour faire la fête. La réalisation selon le principe des found footage va dans le même sens. Les images défilent comme le diaporama des photos que l'on retrouve parfois les lendemains de soirée sur les pages Facebook de nos amis.

Projet X est ainsi un film dans l'air du temps, qui témoigne des modes actuelles, la bande-son (de Amon Tobin à Kanye West en passant par LCD Soundsystem)  constituant le principal marqueur. Mais quel est l'intérêt de Projet X ? Il n'y en a évidemment aucun. Le film de Nima Nourizadeh est un hymne à la débauche, à la bêtise et à la déresponsabilisation. On peut facilement se laisser séduire car le programme proposé est conçu pour titiller les bas instincts de chacun, et en particulier des jeunes mâles. Les filles sont toutes plus belles les unes que les autres, se dénudent très facilement et s'offrent tout autant généreusement.

  Des seins, de la drogue et du bon son, cela situe un peu le niveau général. Alors certes, on se laisse facilement appâter mais l'idée générale est assez détestable. Où sont passées la finesse et la simplicité ! Projet X propose une fête extraordinaire, épique et improbable, mais qui au final ne sert à rien. Ce n'est pas là que les amitié se font, que les personnages se révèlent ou se construisent. L'expérience de Projet X n'a pas valeur de rite de passage, mais ne promet au contraire qu'une gueule de bois carabinée et des souvenirs dont on ne retire rien. D'ailleurs, il est probable qu'au delà de l'amusement que l'on peut éprouver le temps de la durée du film, le spectateur lui même passe vite à autre chose et oublie tout cette avalanche de vulgarité. Un conseil : ne vivez pas les fêtes par procuration, faites là !

Séances de casting monstreuses afin de trouver de jeunes acteurs inconnus qui pourraient camper des ados réalistes pour le film. Pour cela la production a lancé un site internet, ProjectXOpenCall.com, qui a servi de relais pour trouver les 3 protagonistes principaux. Il était notamment demandé aux acteurs de raconter leurs moments les plus embarrassants, les plus fous, les plus impressionnants des fêtes auxquelles ils ont pris part, afin de les souffler aux scénaristes. Pour que le résultat de Projet X soit encore plus fou et plus réaliste, la production a distribué à plusieurs figurants des caméras de poche, pour qu'ils puissent filmer les moments festifs dont ils étaient les témoins. Certaines de ces images se sont ensuite retrouvées dans le montage définitif du film.

 Le producteur Todd Phillips révèle la genèse du projet : "Une fois qu’Alex Heineman [le producteur exécutif] nous a donné l’idée de départ, on s’est tous enfermés dans une pièce pour brasser des tas d’anecdotes de fêtes mémorables, auxquelles on avait participé ou dont on avait entendu parler. A partir de là, on a cherché à imaginer l’atmosphère, la tonalité et l’intrigue". Michael Bacall, l'un des scénaristes, ajoute : "D’entrée de jeu, on voulait parler de la fête de lycée la plus déjantée de tous les temps. Il était évident qu’il nous fallait un lance-flammes. Le reste de l’intrigue s’est élaboré naturellement au bout de 15 jours." 

 

Le film inspire déjà quelques jeunes qui ont tenté de reproduire la fête folle du film. Résultat, 3 fêtes, d’innombrables dégâts et 1 mort. Selon ABC.com, un groupe de jeunes s’est récemment introduit dans 2 maisons de vacances en construction. Ils les ont dégradées au point que les réparations vont demander 100 000$. 13 adolescents ont été arrêtés et ceux-ci ont cité Projet X  comme source d’inspiration. En Floride, un adolescent de 18 ans a provoqué 19 000$ de dégâts dans une maison. Il s’est filmé en train de détruire les lieux et de peindre sur les murs Project X . 200 personnes se sont rendues à la fête, après qu’il l’ait promue sur Facebook, Craiglist et Twitter. La police était déjà sur place pour arrêter le jeune homme. Une autre fête à Houston a attiré de 300 à 600 personnes. La fête est devenue soudainement violente quand la police est intervenue suite aux plaintes de voisinage. Des jeunes gens se sont retourné contre la police et ont commencé à sortir des armes à feu et à tirer. Bilan, un ado de 14 ans abattu par plusieurs balles. Il est décédé en arrivant à l'hospital.

No Comment !!!

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les films à voir
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 00:27

Retour plutôt inattendu de Nicolas Cage dans le rôle du Ghost Rider, car d'après le 1er opus de la franchise Marvel, le film qui le réunissait avec Eva Mendes et Sam Elliot n'a pas eut le succès attendu. Pourtant un second film sur le motard fantôme vient d'apparaitre sur nos grands écrans. La grande surprise étant que se pseudo-reboot a conservé le grand Nico dans le rôle de Johnny blaze.

Après Ghost Rider, l'avenir de Johnny Blaze semblait incertain : critiques désastreuses, fans déçus, et box- office très moyen. Pourtant Nicolas Cage reprend bien son blouson de motard dans Ghost Rider : L'Esprit de Vengeance, mais au prix d'une sévère réduction de budget : de 110 millions de dollars pour le 1er opus, la somme déboursée pour le ce film est passée à 75 millions. Afin de se démarquer de l'épisode précédent mal reçu par la critique, l'histoire et la réalisation de Ghost Rider : L'Esprit de Vengeance s'orientent dans une toute autre direction. Selon les réalisateurs, le film est un "se-boot" ou une "re-quelle", mélange entre de reboot (un nouveau départ, bien que Nicolas Cage garde le rôle titre) et une séquelle (une suite). Pour la 1ère fois donc, Nicolas Cage incarne Zarathos - alias Ghost Rider -, l'esprit vengeur qui a pris en fait possession de l'humain Johnny Blaze.

Au casting avec Nicolas Cage, Ciaran Hinds, Violante Placido, Johnny Withworth, Christophe Lambert et Idris Elba.

Pas de conversion en post-production pour Ghost Rider : L'Esprit de Vengeance ! Le film a vraiment été tourné en relief, malgré le style visuel nerveux des réalisateurs, qui ne se prête normalement pas au procédé. Brian Taylor revient sur la décision de tourner en relief : "Depuis le tout début, nous souhaitions réaliser ce film en 3D. Nous aimons les expériences immersives. C’était une idée intéressante, particulièrement en raison de notre façon de tourner. Nous avons essayé de pousser la technologie au maximum mais on nous a d’abord expliqué toutes les choses que nous ne pouvions pas faire : pas de caméra portée, pas de montage très cut, aucune lumière parasite, pas de flou au premier plan, pas de plans très serrés, pas de plans très larges… Et nous avons demandé : mais pourquoi ?", explique-t-il. Heureusement pour lui, les techniciens présents sur le tournage ont toujours trouvé la parade pour que Mark Neveldine et lui gardent leur style si reconnaissable !

 

Avec la multiplication des films adaptés de Comics, il n'est pas rare de voir un acteur jouer dans 2 longs métrages de super-héros différents. Ainsi, Idris Elba qui incarne Heimdall, le gardien d'Asgard dans Thor, et Moreau, un moine dans Ghost Rider : L'Esprit de Vengeance. Même si ces 2 films sont tirés de l'univers Marvel, Thor et Ghost Rider n’appartenant pas au même studio de production, il n'y a donc aucun risque pour que les 2 personnages se croisent sur le grand écran. L'exemple précédent étant Chris Evans qui a jouer le rôle de La Torche Humaine à 2 reprises pour les 4 fantastiques et son rôle de Captain América pour The First Avenger et Avengers.

 Synopsis : Danny, jeune garçon porteur d’une prophétie, suscite la convoitise de Roarke, un homme mystérieux possédant de grands pouvoirs. On fait alors appel à Johnny Blaze pour se lancer à la recherche de l’enfant en lui proposant comme récompense de le libérer de son alter ego, le Ghost Rider. Poussé par le désir de lever sa malédiction et celui de sauver le garçon, le Rider parviendra-t-il à s’affranchir de la menace de Roarke ?

 Si l'envie vous prenait d'acheter la même moto que le Ghost Rider (les flammes en moins), sachez que le cascadeur maudit conduit une nouvelle moto, une Yamaha V-Max. Un changement qui s'est fait pour le plus grand plaisir de Nicolas Cage, ayant ainsi abandonné le chopper du 1er film, très difficile à manœuvrer.

Nota : Le personnage du Ghost Rider a été créé en 1972, par Roy Thomas et Gary Friedrich, avec l'artiste Mike Ploog. Le motard maudit est apparu pour la première fois dans le Comic Marvel Spotlight #5.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les supers-héros
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 00:03

 Festival de Cannes oblige, David Cronenberg (Crash; Prix Spécial du Jury à Cannes, A History of Violence) y présente son nouveau film qui met en scène Robert Pattinson en trader aux dents longues (oui, elle est facile celle-là) dans un thriller urbain nommé Cosmopolis d'après le roman culte de Don DeLillo. Au casting la plus américaine des françaises Juliette Binoche (cocorico), Mathieu Amalric (re-cocorico), la douce Sarah Gabon, Paul Giamati et Kevin Durand.

David Cronenberg Cronenberg ne connaissait pas le roman de Don DeLillo avant que le producteur Paulo Branco ne vienne lui proposer d'adapter son œuvre. C’est, d'ailleurs, le fils de ce dernier qui a tout de suite pensé au réalisateur canadien pour mettre en scène Cosmopolis. David Cronenberg a donc accepté de lire le livre, ce qu’il a fait en 2 jours. Situation rare chez le réalisateur ayant plutôt l’habitude d’être à l’origine de ses projets. En plus de réaliser le film, il en a aussi écrit le scénario, et ce, en seulement 6 jours. Les 3 premiers jours, il a simplement recopié les dialogues du livre sur son ordinateur : "sans rien changer, ni ajouter", affirme-t-il. Les trois suivants, le metteur en scène a "rempli les vides entre les dialogues". Le scénario était prêt.

 Comme dans toute adaptation, quelques changements par rapport à l’œuvre originale. Dans le cas de Cosmopolis, c'est notamment la fin du livre, assez étrange, qui a été modifiée : "dès que je l’ai lue, je me suis dit : ce n’est pas en train d’arriver, c’est juste dans l’imagination de Packer. Je n’y crois pas", se souvient David Cronenberg . Dans cette fin, le personnage principal se retrouvait au milieu d'un tournage de film, chose qui ne convenait pas au réalisateur : "Je me méfie des films dans le film. Cela peut être intéressant, mais à condition qu’il y ait une vraie nécessité."

En incarnant le playboy Eric Packer dans le violent Cosmopolis, Robert Pattinson  casse son image. Avec ce rôle, il s'éloigne un peu plus d'Edward Cullen, le "gentil" vampire qu'il joue depuis 4 ans dans la saga Twilight et qui a fait de lui une star international. Il s'était déjà écarté de la saga en jouant dans les drames romantiques Remember Me et De l'eau pour les éléphants, mais ce film marque un tournant plus radical au sein de sa jeune carrière.

Cronenberg a très vite pensé à Robert Pattinson quand Colin Farrell s'est retiré du projet. Le réalisateur avait vu le comédien dans Twilight, Little Ashes et Remember Me et était persuadé qu'il pouvait devenir son Eric Packer : "c’est un rôle écrasant, il est tout le temps à l’image, je ne crois pas avoir jamais fait un film où le même acteur occupe littéralement chaque scène. Le choix d’un acteur, c’est affaire d’intuition, il n’y a pas de règles ni de mode d’emploi".

Synopsis : Dans un New York en ébullition, l'ère du capitalisme touche à sa fin. Eric Packer, golden boy de la haute finance, s’engouffre dans sa limousine blanche. Alors que la visite du président des Etats-Unis paralyse Manhattan, Eric Packer n’a qu’une seule obsession : une coupe de cheveux chez son coiffeur à l’autre bout de la ville. Au fur et à mesure de la journée, le chaos s’installe, et il assiste, impuissant, à l’effondrement de son empire. Il est aussi certain qu’on va l’assassiner. Quand ? Où ? Il s’apprête à vivre les 24 heures les plus importantes de sa vie.

Sarah Gadon A seulement 25 ans, l'actrice canadienne Sarah Gadon possède déjà une longue carrière télévisuelle derrière elle. On pouvait, ainsi, la croiser régulièrement dans des séries comme Les Vies rêvées d'Erica Strange et Happy Town. Sur grand écran, la comédienne a, notamment, côtoyé Daniel Craig et Rachel Weisz dans leur Dream House en 2011, avant de rejoindre le casting 4 étoiles de A Dangerous Method avec Viggo Mortensen en Freud, Keira Knightley et Michael Fassbender ou elle incarnait sa femme, sous la direction de Cronenberg qu'elle retrouve donc à l'occasion de Cosmopolis.

Juliette Binoche

Mathieu Amalric et Kevin Durand

Paul Giamati

Le livre de DeLillo, publié en 2003, avait à l'époque reçu des critiques majoritairement négatives. Cependant, avec le temps, l'opinion critique a évolué et le roman est aujourd'hui considéré comme prémonitoire de par son point de vue pertinent sur les défauts du système financier international. C'est aussi un roman qui a été jugé cinématographiquement inadaptable pendant de nombreuses années, même par son auteur qui explique qu'une adaptation lui "semblait particulièrement compliquée, puisque l’essentiel de l’action est confiné à l’intérieur d’une voiture, ce qui n’est pas forcément très cinématographique."

Les 1ères critiques sont très mitigées, mais c'est quand même un sentiment de décéption qui domine parmi les Festivaliers, qui attendaient plus de Cosmopolis. Robert Pattinson, lui, a bien du mal à expliquer la folie du long-métrage de Cronenberg : "Je crois que c'est un film plein d'espoir. Tout le monde n'arrête pas de me demander de quel sujet parle vraiment Cosmopolis et je dois dire que j'en n'ai aucun idée. Certains disent que ça parle de la fin du monde. Je crois que c'est le cas, d'une certaine façon..."

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les films à voir
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 23:10

Blanche-neige version 2000 pour le premier film de Rupert Sanders, ce qui est assez rare pour une production d'une telle ampleur. Avant d'être choisi pour mettre en scène ce film, il avait réalisé quelques spots publicitaires et courts métrages. Face à lui pour le combat du box-office une autre Blanche-neige (Mirror Mirror) de Tarsem Singh.

Blanche-Neige et le chasseur : affiche

D'un côté, l'humour, un conte de fée décalé et l'esthétique léchée qui va avec pour Mirror Mirror avec Julia Roberts. De l'autre, une Blanche-Neige guerrière, un esprit "heroic fantasy" et la violence inhérente au genre, pour Blanche-Neige et le Chasseur avec Kristen Stewart.  Les 2 adaptations sont en train de se livrer un véritable combat promotionnel, et après le court teaser de Blanche-Neige et le Chasseur, c'est au tour de Mirror Mirror de dégaîner une nouvelle bande annonce.  Avec Blanche-Neige et le chasseur, Universal propose donc une version bien différente de celle de Disney. Sombre et violent, le film de Rupert Sanders décrit un univers très éloigné des couleurs enfantines de Snow White.

  Comme souvent dans ce genre de projet, le casting de Blanche-Neige et le chasseur a connu beaucoup de rebondissements. Ainsi, Angelina Jolie et Winona Ryder ont failli être la méchante Reine, rôle finalement confié à Charlize Theron. Pour incarner Le Chasseur, c'est l'australien Chris Hemsworth (l'interprète de Thor dans les productions Marvel) qui a été choisi alors que les comédiens Johnny Depp, Tom Hardy et Michael Fassbender avaient été envisagés et que Viggo Mortensen et Hugh Jackman avaient refusé. Quant à Blanche-Neige, elle aurait pu avoir les traits de Dakota Fanning, Saoirse Ronan ou encore Selena Gomez, mais c'est finalement Kristen Stewart, star de la saga Twilght, qui l'incarne à l’écran. A l'affiche donc la beauté d'Afrique du sud Charlize Theron que l'on va bientôt revoir dans le très attendu Promotheus de Ridley Scott ainsi que Chris "Thor" Hemsworth et Kristen "Bella" Stewart dans celui de la blanche-neige. Avec aussi au casting : Ray Winstone, Toby Jones, Bob Hoskins, Sam Clafin, Ian McShane, Nick Frost, Lily Cole et Eddy Marsan.

En 2012, les fans de Blanche-Neige ont doncde quoi se réjouir, 2 versions très différentes du célèbre conte des frères Grimm ayant vu le jour. On a, ainsi, pu découvrir la comédie Blanche Neige de Tarsem Singh emmenée par Lily Collins (fille du chanteur Phil Collins) et Julia Roberts, avant de plonger dans l'univers bien plus sombre de Blanche-Neige et le chasseur. Dans la lutte qui l'oppose au projet concurrent de Tarsem Singh, "Blanche-Neige et le chasseur" a été le premier à dégainer sa bande-annonce, disponible en ligne.Tarsem Singh confirme que contrairement au film « Blanche-Neige et le Chasseur », que son film aura une approche du conte plus destinée à un public jeune. Il ajoute : « C’était la seule manière que nous pouvions faire. Ils peuvent peut-être se permettre de sortir en deuxième, mais nous non, ils ont presque le double de notre budget. »

Blanche-Neige et le chasseur : photo

Synopsis :  Dans une réécriture du conte des frères Grimm, le chasseur supposé tuer Blanche-Neige dans les bois devient son protecteur et son mentor afin de vaincre la Reine maléfique.

Synopsis :  Lorsque son père, le Roi, meurt, Blanche Neige est en danger. Sa belle-mère, cruelle et avide de pouvoir, l’évince pour s’emparer du trône. Quand la jeune femme attire malgré tout l’attention d’un Prince aussi puissant que séduisant, l’horrible marâtre ne lui laisse aucune chance et la bannit. Blanche Neige se réfugie alors dans la forêt… Recueillie par une bande de nains hors-la-loi au grand cœur, Blanche Neige va trouver la force de sauver son royaume des griffes de la méchante Reine. Avec l’aide de ses nouveaux amis, elle est décidée à passer à l’action pour reconquérir sa place et le cœur du Prince.

 Même si le projet de Tarsem Singh (rebaptisé Mirror Mirror en VO) sortira quelques mois avant lui, Blanche-Neige et le chasseur continue de damer le pion à son concurrent, en matière de communication : après les photos, c'est sa bande-annonce que le film de Rupert Sanders vient de dévoiler, nous confirmant au passage que le long métrage est très très éloigné de celui de Disney. Il faut dire qu'entre un chasseur qui manie la hache comme un guerrier, et une héroïne qui préfère se battre en armure plutôt que faire le ménage avec les animaux de la forêt, il ne pouvait pas vraiment en être autrement. Ajoutez à celà une reine aussi sexy que dangereuse, un miroir visuellement surprenant et des scènes de bataille dignes de Gladiator, et vous obtenez un résultat qui s'annonce intrigant, à découvrir donc en salles le 30 mai prochain.

 Pour son Blanche-Neige, Tarsem Singh ne voulait pas tomber dans l'écueil de la représentation clichée d'une Reine maléfique traditionnelle. Il a voulu nuancer son propos, en montrant que cette méchante incontournable avait certes d'horribles défauts, elle n'en demeurait pas moins irrésistible de charme. C'est dans cette optique qu'il a fait appel à Julia Roberts : son image sympathique auprès du public garantissait d'emblée un contrepoint à la cruauté du personnage. Armie Hammer quant à lui, était réticent à l'idée de jouer un Prince Charmant, trop mièvre à son goût. Il a fallu que le réalisateur l'assure de sa vision moderne et novatrice : pour lui, le Prince de Blanche Neige devait mêler dignité royale et humour, et poursuivre une quête identitaire semblable à celle qui anime Blanche Neige. Convaincu par cette approche, l'acteur se souvient des raisons qui l'ont finalement poussé à accepter : "Au départ, j’étais un peu sceptique à l’idée de jouer le Prince Charmant. Cela me semblait un peu trop mièvre. J’ai fait part de mes doutes à Tarsem, qui m’a promis que j’aurais un vrai rôle à défendre et que je pourrais participer au développement du personnage. Il m’a expliqué qu’il voulait faire un film sur la découverte du courage, de l’amour et de la place que chacun doit trouver dans le monde, tout cela porté par un grand sens de l’humour et une qualité d’interprétation."

 Sortie de la série Games of Thrones ou il était Eddar Stack ; La main du Roi, il a été Ulysse dans Troie, Boromir pour Le Seigneur des Anneaux, Zeus dans Percy Jackson, voilà que Sean Bean est Roi dans Blanche-neige. Autres acteurs avec lui aux casting de Mirror, Mirror :  Armie Hammer, Nathan Lane, Mare Winnigham, Michael Lerner et Robert Emms.

 

Pour obtenir un résultat aussi iconoclaste, l'équipe du film a puisé dans les différentes versions du conte qui circulent dans le monde depuis près de 600 ans ! En assemblant tous les faits les plus étonnants et insolites, ils en sont arrivés au résultat final, surprenant et décalé. Le producteur Bernie Goldmann explique : "L’histoire existe à travers l’Europe depuis 500 ou 600 ans ; on la retrouve dans plusieurs pays dans des versions différentes. Nous avons nourri le concept de notre film avec le résultat de nos recherches."

Alors qui a peur de grand méchant loup ?

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les films à voir
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 20:28

Pour contrer le film Avengers de Marvel, un film sur la Ligue de Justice était bien prévu. Mais hélas pour les fans, il est à priori passé à la trappe. Nous sommes donc toujours dans l'attente d'un éventuel film sur le plus grand groupe de Supers-héros de chez DC. Pour palier à cette attente, Batman et Superman vont bientôt voir le jour. Dès lors une série à l'inverse du grand écran nous a réunit un bon nombre d'entre-eux. Voici une récap des supers-héros qui sont dans Smallville :

La Ligue des Justiciers (JLA) Terre I

Le Multivers DC est le nom de l'ensemble des terres parallèles de l'univers de DC Comics. Terre I est notre Terre actuelle, celle de la Ligue des justiciers d'Amérique. La série Smallville est considérée comme un univers complet. La période Superboy y est fusionnée. Smallville est une ville d'une Terre parallèle qui est similaire à Terre I.

images?q=tbn:ANd9GcRhYIsibYySomBmtbvlDOqimages?q=tbn:ANd9GcRvOs-iX9GruSGCQFPg_rx Superboy puis Superman (Tom Welling) alias Clark Kent : Super-héros par excellence (c'est même grâce à lui que le "genre" existe !), Clark "Kal-El" Kent est une icône qui a dépassé depuis bien longtemps le simple cadre de la feuille de comic. Indestructible, ses pouvoirs sont quasi diminuées dès qu'il est en contact avec la kryptonite, une pierre verte de Krypton, sa planète natale.

images?q=tbn:ANd9GcSx9cHSIJmTvADtig-ySjNimages?q=tbn:ANd9GcQLWg13iuWu_zb66OTWqkEimages?q=tbn:ANd9GcSdgX-j6HB8q9_LpxWxhNQ Supergirl (Laura Vandervoort) alias Kara Kent/Kara Zor-El  : La cousine de Kal-El (Clark "Superman" Kent) a les même super-pouvoirs. Sur Terre II, Kara est Powergirl membre de JSA et d'Infinity Inc. Elle arriva sur Terre I en tant que Karen Star, une version alternative plus adulte et plus agressive que Supergirl et fait aussi parti de la JLA.

images?q=tbn:ANd9GcR9Clzejr_IWnaDZ6Im733images?q=tbn:ANd9GcSLZikigaUHxZPjGgSxibX Green Arrow (Justin Hartley) alias Oliver Queen :  Véritable clone de Robin des Bois, il n'a aucun super-pouvoir... mais un talent et quel talent: son adresse à l'arc (et à l'arbalète) est tout bonnement incroyablement exceptionnelle ! Il est aussi très doué en arts martiaux et à l'épée.

images?q=tbn:ANd9GcSnDzBJP1dPbgmQXa56P_0images?q=tbn:ANd9GcQB1KgcD7zcc9IYO7s0kXH Martian Manhunter (Phil Morris) alias John Jones/J'onn J'onzz : Le "Martian Manhunter" est le dernier de son genre: un Martien vert aux pouvoirs exceptionnels. c'est un télépathe et un métamorphe capable de voler et possédant une vision thermique. En raison de ses dons, il est aussi capable de se soigner à grande vitesse. Il est toutefois vulnérable au feu.

images?q=tbn:ANd9GcRe9cUt_w4bLefAjP_fCdOimages?q=tbn:ANd9GcRJxxc4VBdCa7mQYq7-Jsn Black Canary (Alaina Huffman) alias Dinah Lance : Originaire de Terre II, Dinah n'est pas dénuée de talents, notamment pour le combat (boxe et arts-martiaux) et possède un cri sonique... destructeur capable de détruire des objets ou neutraliser ses adversaires !

images?q=tbn:ANd9GcRHTTFEHJ13z3WsZ8RTEOYimages?q=tbn:ANd9GcSBuQlQOMBSA4YINGe4nYy Aquaman (Alan Ritchson) alias Arthur Curry : Roi d'Atlantis, Aquaman peut nager à une vitesse incroyable, communiquer avec les animaux sous-marins par télépathie et est doté d'une force exceptionnelle... sous l'eau. Sur Terre I, c'est une autre histoire pour Arthur Curry.

images?q=tbn:ANd9GcSK9xjZR-BxIJg5F02ItjRimages?q=tbn:ANd9GcTKDGPzwVBYxxHxUP9lO2G Kid Flash II/Impulse/Flash IV (Kyle Gallner) alias Bart Allen : Adolescent impulsif et irréfléchi, il fut laissé à la charge de Max Mercury, un autre héros super-rapide. Bart est le petit-fils, né dans le futur, du Flash ll, Barry Allen. Il est victime d'un vieillissement accéléré, à cause des pouvoirs hérités génétiquement de son grand-père. Le pouvoir principal de Flash est, bien entendu, sa vitesse prodigieuse et membre des Teen Titans.

images?q=tbn:ANd9GcSStdnk97Ewajl-hKBvapeimages?q=tbn:ANd9GcSk1s8P1iF5wF9XcE0Qz4n Cyborg (Lee Thompson Young) alias Victor Stone : C'est un être mi-homme, mi-robot, doté d'une force surhumaine. Il est un des membres fondateurs des Teen Titans.

images?q=tbn:ANd9GcR3XH4HUdvVqUvjjTNj58Himages?q=tbn:ANd9GcSoxIaD2FVWCC6bJtadaqc Zatanna Zatara (Serinda Swan) : Cette magicienne, qui a hérité ses pouvoirs de son père qui sont tous relatifs au monde de la magie et des prestidigitateurs.

images?q=tbn:ANd9GcTR8pozFNi6hrS99UwE8Qmdossiers_illustre_1292888307.jpg Mera Curry (Helena Satine) : D'une force surhumaine, la femme d'Aquaman à aussi le pouvoir de façonner ce qu'elle veut sous l'eau nommé hydrokinésie.

images?q=tbn:ANd9GcRaqRRmOXIizAUegdsuSgbimages?q=tbn:ANd9GcTA11jrK-JDg6KEUUIYFUP Maxima de Almerac (Charlotte Sullivan) : Elle contrôle les esprits et manipule la matière au niveau moléculaire, vole et a une force qu'elle augmente psioniquement. Elle emet des rafales optiques puissantes et généré des champs de force.

 images?q=tbn:ANd9GcT9Eg90xNq5fIySvRTaWeiimages?q=tbn:ANd9GcQR_Bakj6JPq8hqd42JwdX Speedy II (Elise Gatien) alias Mia Dearden : Elle fait partie des Teen Titans. Elle manie l'arc aussi bien que son mentor Green Arrow.

images?q=tbn:ANd9GcQv5GRxX61xfWFV74cUYrb24.jpg Acrata (Denise Quinones) alias Andrea Rojas : Elle tient ses pouvoirs d'un symbole Maya grace auquel elle se téléporte. C'est aussi un combattante de très haut niveau.

images?q=tbn:ANd9GcQu69BZsB0CLxi1css9dFTimages?q=tbn:ANd9GcQyiAem7K2jgDCrEQiHgqE Wonder Woman (Erica Durance) alias Diana Prince/Loïs Lane : Amazone dont les origines sont liées à la mythologie grecque et ambassadrice dans notre monde, elle possède différents pouvoirs surnaturels ainsi que des cadeaux des dieux grecs, comme par exemple un lasso magique et des bracelets à l'épreuve des balles.

images?q=tbn:ANd9GcRTaU51p2rgHC_7XL_Jxl0images?q=tbn:ANd9GcTHCRLZLtDg2S1jijXtCXC Krypto : Il n'est autre que le chien de Superman, venu lui aussi de la planète Krypton ! Il a les mêmes pouvoirs que son maître !

La Société de Justice d'Amérique (JSA) Terre II


Terre II a été créée à la fin des années 1960 et est le monde où les histoires de l'Age d'Or sont censées s'être déroulées. Elle était protégée par la Société de Justice d'Amérique, équipe regroupant des versions veillissantes des principaux héros DC, issues de l'Age d'Or. Leur successeurs se retrouvaient eux dans Infinity Inc. À la fin du crossover "Crisis on Infinite Earth", les Terres I et II avaient été fusionnées en une Terre unique. Mais à la fin de la saga "52", le multiverse était restauré, voyant la renaissance de la Terre II. Cependant, sur la Terre I, les évènements survenus lors de l'affrontement entre la Société de Justice et Gog nous ont appris que toutes les personnes qui avaient entre-temps rejoint la "Nouvelle Terre I" ont été remplacés par une nouvelle version d'eux-même. Ainsi, la Terre II actuelle n'est pas exactement la même que l'ancienne.

images?q=tbn:ANd9GcQXKAH--9Ee4FeHMy-HktOimages?q=tbn:ANd9GcTZkn7l2rZbxbKFNm7CRWT Dr Fate (Brent Stait) alias Kent Nelson : Le fils de Sven Nelson, archéologue qui découvrit la tombe d'un sorcier d'Égypte antique Nabu. Son casque télépathique et la somme de connaissances qu'il engendre au fur et à mesure de ces rencontres. Il peut voler et est invulnérable à la magie. Mais il est surtout d'un pouvoir hallucinant, et dangereux, celui de voir l'avenir. 

images?q=tbn:ANd9GcQrdGH4Vj6oiRfTIdB8Nosimages?q=tbn:ANd9GcS6gP8xxnUyfAzOFs-mAal Stargirl (Britt Irvin) alias Courtney Whitmore : Son bâton cosmique lui permet de voler et de tirer des rafales d'énergie solaires. Sa ceinture cosmique lui confère une force surhumaine.

images?q=tbn:ANd9GcTjl76cmoWRaSaBbH3LhCXimages?q=tbn:ANd9GcTFJiedxEe_nyMq_77mCaV Hawkman (Michael Shanks) alias Carter Hall :  Réincarnation de l'ancien Prince Egyptian Khufu et membre fondateur de la Société de Justice d'Amérique, Hawkman est doté d'une force surhumaine, il peut voler mais surtout peut communiquer avec les oiseaux. Sa vision perçante n'est pas la moindre de ses qualités.

images?q=tbn:ANd9GcQdktujs_LF0DVkYDXWwul Star-Spangled Kid (Jim Shield) alias Sylvester Pemberton : Athlète accompli, il porte un costume qui lui permet d'avoir une force et une agilité supérieure ainsi que de voler et de projeter des rafales énergétiques.

images?q=tbn:ANd9GcTtK4NF0oc3eYRTdOIRmnpimages?q=tbn:ANd9GcQvt_38tBILa5Dryqv1N7r Sandman I (Ken Lawson) alias Weasley Dodds : Ne possède aucun pouvoir et résout les enquêtes armé de son intelligence et d'un pistolet éjectant du gaz forçant les criminels à dire la vérité. Afin de ne pas être soumis lui-même aux effets du gaz, il porte un masque à gaz.

images?q=tbn:ANd9GcRiDJch1ifB8LhYZtbkV4bimages?q=tbn:ANd9GcQsUiIVLqCg8Pfnjrc4-1t Wildcat II (Roger Haskett) alias Ted Grant : C'est un athlète agile, rapide et formidable combattant surtout en boxe anglaise. Suite à un sortilège, il vieillit 5 fois moins vite et guérit 9 fois plus vite qu'un être humain.

images?q=tbn:ANd9GcR9WJX5g_xjNuA5rsXLJLEimages?q=tbn:ANd9GcSsodfQYvqza3NajXS00c5 Flash I (Billy Mitchell) alias Jay Garrick : Le 1er Flash. C'est étudiant et suite à une expérience chimique,  qu'il inhale une substance en s'exposant à un accélérateur de particules qui lui confère sa super-vitesse.

images?q=tbn:ANd9GcQ94nbZx5UdrY0AIRWPLGlimages?q=tbn:ANd9GcTaSjHXTIJ6xjX9Mfc2_rF Atom (Glenn Hoffman) alias Albert Pratt : A l'origine, Al n'a pas de pouvoir mais est un boxeur de très haut niveau. Il atteindra malgré tout une super-foce suite à son combat contre Cyclotron.

images?q=tbn:ANd9GcTocT5sumChcyX9LyC9K4YAlanScottGreenLantern Green Lantern (Doug Pinton) alias Alan Scott : Alan est le 1er Green Lantern. Il entra en possession d'une lanterne magique à partir de laquelle il forge un anneau vert. Grâce à celui-ci, il peut contrôler les objets en métal. Mais celle-ci doit se régénéré toute les 24h.

images?q=tbn:ANd9GcTTc-OU7J8r12qNtRpr54Ddossiers_illustre_1286468589.jpg Hawkgirl (Shahar Biniaz) alias Shayera Hall : Grâce à sa ceinture en métal, elle peut voler et est dotée d'une force considérable. Elle a même la capacité de guérir.

images?q=tbn:ANd9GcQBPO-JwSKmxOUeJ7po_8bimages?q=tbn:ANd9GcSr0QH-Y6-_470pqoRPepB Red Tornado I (Deborah Cole) alias Abigail "Ma" Hunkel : Simple humaine mais une vivacité incroyable grace à sa forte corpulence.

Autres Super-héros mentionnés :

images?q=tbn:ANd9GcRHpaLBJR9Igbf5ZwE9zqDimages?q=tbn:ANd9GcT1qPiApUctGEXg24KjJfu Mister Terrific I alias Terrence Sloane : Surdoué et d'une mémoire photographique incroyable, c'est un athlète de haut niveau et expert en arts-martiaux.

 Le Spectre alias Jimmy Corrigan : Représente la colère de Dieu et est doté d'une puissance magique presque illimitée. Malgré sa toute-puissance, il reste souvent passif face aux grandes crises qui menacent, pour respecter la volonté de Dieu.

images?q=tbn:ANd9GcT5yUsC5OMJPHHp00S6Q0I Hourman alias Rex Tyler : Biochimiste, il tient son pouvoir d'une vitamine Miraclo qu'il a créée et qui décuple sa force et sa vitesse mais après un certain temps (d'ou son sablier) ses pouvoirs reviennent a une dimension humaine.

images?q=tbn:ANd9GcSHly6oaPrTJttz_SxT5D7 Dr Mid-Night alias Charles Mc Nider : C'est le 1er super-héros DC a présenter une cécité. C'est suite à une expolsion qu'il a eut la vision inversé puisqu'il voit dans la parfaite obscurité et utilise une visière spéciale le jour. Spécialiste en arts-martiaux, il utilise des bombes de fumée contre ses énemis. Il adopte le Hibou symbole de son pouvoir.

La Légion des Super-Héros


La Légion a été fondée au troisième millénaire par le philanthrope R.J.Brande. Elle réunit Cosmic Boy, Saturn Girl et Lightning Lad sous une même bannière. Plus tard, Lightning Lad devint Live Wire, et de nombreux membres viennent grossir les rangs de la Légion dont Brainiac 5.

images?q=tbn:ANd9GcSpNVUGWWZpDxVl7nMU42cdossiers_illustre_1292888190.jpg Brainiac 5 (James Marsters) alias Querl Dox : Doté d'une intelligence 2 fois plus développée qu'un surdoué, il peut faire 12 tâches à la fois. Scientifique extrêmement brillant, il a un QI hors du commun.

images?q=tbn:ANd9GcTNTaV2LUqTJ54tfJQcgWB16.jpg Saturn Girl (Alexz Johnson) alias Imra Ardeen-Ranzz  : Une télépathe ayant le pouvoir de lire les pensées et de les influencer.

images?q=tbn:ANd9GcTxpPtHbUsClX1I7Tcv5Fw Lightning Lad (Calum Worthy) alias Garth Ranzz : Frère de Saturn Girl, il est également connu sous le nom de "Live Wire" et peut contrôler l'électricité.

images?q=tbn:ANd9GcTVVvJdhh7qQL7fdOSA3Uqimages?q=tbn:ANd9GcQSEJ6XWYEu_HDQug_6AtR Cosmic Boy (Ryan Kennedy) alias Rokk Krinn : A le pouvoir de contrôler les forces magnétiques.

Autres héros


images?q=tbn:ANd9GcRuB56wqkrlfN_JerZnxpbimages?q=tbn:ANd9GcRMDzy_QBOxNJPOVCSLNzl Booster Gold (Eric Martsolf) alias Michael Jon Carter : Tout droit débarqué du futur (le 25ème siècle !). S'il est un athlète reconnu, il n'a aucun pouvoir (si ce n'est celui d'être un peu exaspérant !) et ne doit ses formidables "abilités" qu'à un artefact volé dans un musée.

images?q=tbn:ANd9GcSKEIsFEAjSQO0QNAGkDAfimages?q=tbn:ANd9GcRuv-oydBRLyy--fevXjnG Isis (Erica Cerra/Erica Durance) alias Adrianna Tomaz/Loïs Lane : Grâce à son amulette, elle peut invoquer la déesse Isis et utiliser ses nombreux pouvoirs: elle peut voler, se déplacer à (très) grande vitesse, se battre sans sourciller contre la plus monstrueuse des créatuers, bouger les objets, voir à grande distance... Un vrai arsenal !

images?q=tbn:ANd9GcQ59Kvubn4hZEmaG0eEY1cimages?q=tbn:ANd9GcR2HrULRUcVxhQNIBmTctHimages?q=tbn:ANd9GcQmBw7an0rrBDBdLL2JecF Jor-El (Terence Stamp/Julian Sands) : Kryptonien, membre du Conseil des sciences, il est le père et le sauveur de Kal-El (Clark Kent).
images?q=tbn:ANd9GcRnBvSjgB5mFV3dF-wRkZgimages?q=tbn:ANd9GcTpwSRWg7xZ0SSrOelJ6gI Lara-El (Helene Slater)  : C'est la mère de Superman ! Avec Jor-El, elle envoie son fils Kal-El sur Terre I, lequel deviendra Clark Kent !

images?q=tbn:ANd9GcQk5ApkC27xiip6o3wpeVX Blue Beetle II (Sebastian Spence) alias Ted Kord : Cest un inventeur, utilisant de nombreux gadgets ainsi que des vitamines pour augmenter sa capacité physique. Il est originaire de Terre IV.

images?q=tbn:ANd9GcSY1rS1ZTQd6Sj_bwh-9JTimages?q=tbn:ANd9GcQNvVbCnMU4hw2wSMNoER8 Blue Beetle III (Jaren Brandt Bartlett) alias Jaime Reyes : Un étudiant renfermé sur lui-même, développant des super-pouvoirs grâce à un objet alien, le scarabée bleu.

images?q=tbn:ANd9GcRGdnMmTUv0RZKzVTUSry9images?q=tbn:ANd9GcTtzUcksiUWsFO8mwFHCfJ Superboy II (Lucas Grabeel) alias Conner Kent : II est la version adolescente (de 2014) de Kal-El/Superman mais est en fait un clone gréffé avec son ADN . Il est baptisé Kon-El ou Conner Kent pour les intimes. Ses pouvoirs sont proches de ceux de Superman, mais il a le caractère d'un jeune homme de son âge.  Il est un des membres des Teen Titans.

images?q=tbn:ANd9GcR13TlLTkNpr38qNl39633dossiers_illustre_1279281078.jpg Roulette (Steph Song) alias Victoria Sinclair : Experte en arts martiaux, elle a le pouvoir de compter les cartes à la vitesse presque surhumain, d'analyser les comportements des joueurs et peut donc gagner n'importe quand à n'importe quel jeu.

images?q=tbn:ANd9GcTQn4yuj1qGSoi0D-9GmhBimages?q=tbn:ANd9GcQpCkXdkE_HI08jW814DbAimages?q=tbn:ANd9GcQPcdoC43vsUWEhkskbAcd Les Wonder Twins (David Gallagher / Alison Scagliotti) alias Zan et Jayna : Frère et soeur se sont des extraterrestres de la planète Exor. Zan contrôle l'eau sous n'importe quel état et Jayna n'importe quel animal même mythologique ou d'autres planètes. Mais pour que leur pouvoir marchent, il est necéssaire qu'ils se touchent.

Avec tout cela, ça devrait donner des idées aux scénaristes d'avoir enfin, un film sur le plus grand groupe de super-héros de la franchise DC !

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les supers-héros
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens