Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 13:24

Deux séries policières américaines intéressantes, la 1ère "Blue Bloods" est dominée par Tom "Magnum" Selleck en chef de la police de New-york qui avec sa flattrie écume les rues de Big Apple. La 2ème "The Chicago Code" est sous le couvert de Jennifer Beals la danseuse sexy de "Flaschdance" qui elle aussi chef de la police lutte contre la corruption qui gangrène la ville des Bulls.

 

Voici sont deux très bonnes séries qui donnent chacunes une version et un vision différente de la police dans deux des plus grande ville américaine.

 Blues Bloods est surtout basée sur certaines bases fondamentale si chères aux américains comme la famille, la justice, le devoir et le respect des lois. Henry, le grand-père est un policier à la retraite, Franck, le père, est le Chef de la police de New York, Danny, le fils aîné, est inspecteur, Erin, la fille, est assistante du procureur et Jamie, le petit dernier, à abandonner ses études de droit pour s'engager dans la police. 

   La seconde The Chicago Code est plus centrée sur la politique et les maguouilles de certaines personnalités de la ville associés aux crimes perpétrés dans les rues. L'inspecteur vétéran Jarek Wysocki de la police de Chicago dirige l'unité spéciale combattant cette corruption. Wysocki a été désigné par sa supérieure, Teresa Colvin, récemment nommée première femme surintendante de la police de Chicago qui fût une fois sa partenaire par le passé. L'unité comprend également Caleb Evers, un jeune inspecteur et le dernier partenaire de Wysocki. Pendant leurs investigations les inspecteurs rencontrent fréquemment les officiers de police Vonda Wysocki (nièce de Jarek) et son partenaire Isaac Joiner. L'officier Liam Hennessey travaille sous couverture afin d'obtenir des informations sur la mafia irlandaise et leur lien avec la corruption. La source présumée de cette corruption serait Alderman Ronin Gibbons, un puissant et influent politicien de Chicago.

 Synopsis : Chez les Reagan, la "Loi" est une histoire de famille. Henry était commissaire général de New York, son fils Frank lui a succédé. Et la tradition perdure avec les enfants de ce dernier: Danny est inspecteur à la crim', Erin travaille au bureau du procureur et Jamie, le petit dernier, vient d'entrer dans la police. Quant à Joseph, qui était un des meilleurs inspecteurs dans les rangs de la police, sa mort pourrait être liée à la société secrète baptisée "The Blue Templar", regroupant des flics pourris... Les Reagan ne règnent pas sur New York, ils essaient d'y faire régner l'Ordre et la Justice.

 Tom Selleck : Francis « Frank » Reagan : est le chef de la police de New York. Il dirige son département aussi fermement que sa famille. Veuf, il vit avec son père, Henry Reagan, un retraité de la police. Frank a eu 4 enfants avec sa femme, Mary : Daniel « Danny » (Policier), Erin, (Avocate), Joseph « Joe » (Policier, décédé) et Jamison « Jamie » (Policier).Tout comme son père et son fils ainé, Frank a servi dans la marine (il a fait la guerre du Vietnam). Son charisme, sa confiance et sa poigne de fer font de lui un homme à la fois craint et respecté. Il est très protecteur envers le siens surtout avec sa fille, Erin.

 Donnie Wahlberg : Daniel « Danny » Reagan : est le premier enfant de Frank et Mary Reagan. Il a deux frères (Joe et Jamie) et une sœur (Erin).Inspecteur à la Criminelle de New York depuis une quinzaine d’années, il est vétéran de la guerre d’Irak. Bien que très efficace, Danny reste controversé tant auprès de sa hiérarchie qu’auprès de sa famille à cause de ses méthodes souvent peu académiques. Il vit à Staten Island avec sa femme Linda et leurs deux garçons : Jack et Sean.

 Bridget Moynahan : Erin Reagan-Boyle : Erin est le deuxième enfant, mais unique fille, de Frank et Mary Reagan. Très à cheval sur les lois, elle est l’une des meilleures assistantes du procureur de la police de New York. Elle combat la délinquance, mais également les méthodes policières pas toujours très règlementaires.En plein divorce, elle élève seule sa fille, Nicky, et sert de pilier au sein de la famille Reagan

  Len Cariou : Henry Reagan, père, grand-père et arrière grand-père du clan Reagan, Henry Reagan est le doyen de la famille Reagan. Il était chef de la police de New York tout comme son fils, dans les années 1980 jusqu’à ce qu’il démissionne de ce poste pour des raisons politiques un peu louches… Il vit dans la maison familiale avec Frank, son fils.

 Will Estes : Jamison « Jamie » Reagan est le petit dernier de Frank et Mary Reagan. Il est le premier Reagan à avoir été admis à Harvard (en études de droit) pour le plus grand plaisir de sa mère qui voulait absolument l’éloigner de la police. Après le décès de sa mère mais surtout celui de son frère, Joe, il abandonne le droit pour intégrer l’académie de police de New York. Fiancé à une jeune juriste, Sydney Davenport, Jamie va vite devoir faire des choix dans sa nouvelle carrière. Dans l'épisode 8. « La peur du dragon » Sydney le quittera .

 Nick Turturro : Anthony Renzulli est le sergent et partenaire de patrouille de Jamie. Il est plutot blagueur avec lui, et fait de son mieux pour lui apprendre les ficelles du métier. Anthony a travaillé avec Joe Reagan le frère de Jamie décédé en services. Il est marié mais on ne sait pas s'il a des enfants.

 Jennifer Esposito : Jackie Curatola est inspecteur de police de New York, Jackie est la partenaire dure à cuire et débrouillarde de Danny. Ils ont travaillé ensemble à la brigade des stupéfiants de Manhattan à leurs débuts. Elle fait partie des rares personnes à percer la carapace de l’aîné des Reagan. Lorsque le tempérament de feu de Danny menace d’exploser lors de situations critiques, le calme de Jackie prend souvent le dessus. Être la partenaire du fils du chef de la police a ses inconvénients, mais Jackie est traitée en retour avec loyauté et respect, deux choses qu’elle a du mal à trouver dans sa vie personnelle.

 Sami Gayle : Nicole « Nicky » Boyle est la fille d'Erin Reagan-Boyle. Sa mère et son père sont en instance de divorce, ce qui change la vie de l'adolescente. Nicky est une jeune fille têtue et qui tient à ses propres idéaux, à l'image de sa famille.

  Amy Carlson : Linda Reagan : Linda est la femme de Danny Reagan. Disponible et aimante elle élève ses fils Jack et Sean tout en gérant un mari au caractère difficile et qui doit souvent s'absenter pour le travail.

 Synopsis : Brillante recrue de la police de Chicago, Teresa Colvin a fait du combat contre la corruption et le crime son cheval de bataille. Déterminée et ambitieuse, elle a grimpé les échelons à une vitesse vertigineuse. Désormais bien placée au sein du département de police, elle est bien décidée à faire le ménage dans sa ville. Pour l'aider dans cette difficile tâche, elle peut compter sur Jarek Wysocki, son ancien partenaire, une légende locale qui a fait ses preuves dans le métier. Le chemin promet d'être parsemé d'obstacles, avec des implications politiques colossales. Il leur faudra affronter des adversaires puissants, qui ne sont pas prêts de se laisser faire...

 Jason Clarke est l'inspecteur Jarek Wysocki. C'est un vérérant de la police. Il est brillant et instinctif, mais a cause de son comportement impulsif et acharné, il n'est resté qu'au rang que de simple inspecteur.

   Jennifer Beals est Teresa Colvin, la 1ère femme surintendante de la police de Chicago qui malgré les enjeux et sa position en tant que femme dans un monde d'homme, elle rencontre des difficultés à s'imposer. Autrefois elle fût partenaire de Jarek Wysocki.

  Matt Lauria est Caleb Evers, jeune 1er dans la police, il est le énième coéquipier de Jarek Wysocki.

 Devin Kelley est Vonda Wysocki, la nièce de Jarek qui elle aussi est rentrée dans la police de Chicago.

 Todd Williams est Isaac Joiner, le partenaire de Vonda.

 Billy Lush est Liam Hennessey, un policier infiltré dans le milieu de la pègre de Chicago.

 Delroy Lindo est le conseillé du maire Alderman Ronin. C'est un homme politique et d'affaire aguéri et très populaire au sein de la communauté. Mais malgré cette image de bon samaritain, il utilise des pratiques plus que discutable pour arriver à ses fins.

Mon avis :  Blue Bloods a pour moi un petit manque d’audace. Les Reagan (irlandais d'origine) forment une institution à l'intérieur de l'institution et il est clair qu'ils se serrent les coudes même s'ils prennent soin à ne pas prêter le flanc aux critiques de favoritisme. Evidemment, la réunion de la tribu s'accomplit autour de la table du patriarche, Henry. Malgré le manque "d'épaisseur" de certains personnages,  The Chicago Code remonte un peu maladroitement, la pente de la série policière classique avec un discours ambigu et malin. La prestance de Delroy Lindo en conseillé véreux du maire de Chicago survole tout ce petit monde. La belle Jennifer Beals dans le rôle d'une femme de tête tient bien la route. Quand à Jason Clarke, il s'impose quand à lui avec le sentiment d'un flic qui avec son passif donne souvent l'impression d'être constament sur la corde raide.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 15:46

Nouvelle série policière qui se passe dans les rues de Boston avec Angie Harmon qui a déjà fait ses classes dans la cultissime Law & Order plus connue en France sous le nom de New-York Police Judiciaire de 1998 à 2001. A ses côtés la non moins sexy Sasha Alexander issue de la série Dark Blue : Unité Infiltrée.

Jane Rizzoli, une enquêtrice de Boston, fait équipe avec le médecin légiste Maura Isles pour résoudre des crimes.  Les deux bonnes amies avec des caractères complètement différents arrêtent les criminels les plus célèbres de Boston. Jane Rizzoli est une inspectrice intrépide et un peu garçon manqué de la police de Boston. Maura Isles est une médecin légiste sophistiquée au look toujours impeccable. Si elles n'ont presque rien en commun, elles sont pourtant très amies et forment ensemble le meilleur duo d'enquêtrices de la ville.

Angie Harmon Jane Rizzoli est l’une des premières femmes inscrites en tant qu’agent de police à Boston. C’est une forte tête, issue d’une famille d’immigrés italiens, qui a toujours dû se battre pour se faire respecter dans ce milieu très masculin. Garçon manqué sur les bords, elle se fiche totalement de ce que peuvent penser les gens. C’est un excellent policier, qui ne recule devant rien pour arrêter les criminels, quitte à s’attirer les foudres de ses supérieurs ou de sa famille.

Sasha Alexander Maura Isles est médecin légiste. Les journalistes et ses collègues l’ont surnommée « La reine des Morts ». En effet, bien qu’enfant prodigue, Maura est plus à l’aise avec les morts et éprouve des difficultés à communiquer avec les vivants qui comprennent rarement comment une fille aussi belle et intelligente peut aimer travailler avec des cadavres. On apprend très vite que Maura a été adoptée par une riche famille alors qu’elle n’était encore qu’un bébé. Elle n’a pas pas besoin de travailler mais son métier de légiste lui offre le but qu’elle recherchait : se montrer utile pour la société.

   Aux casting on retrouve :

 Lee Thompson young est le lieutenant Barry Frost, le partenaire de Rizzoli, un cyber-policier incapable de regarder un cadavre sans avoir une envie irrépressible de vomir.

  Bruce Mc Gill dans le rôle de l'inspecteur Vince Korsak, connu pour avoir joué avec Richard Dean Anderson dans l'une des séries phares des années 80'  Mac Gyver. C'est le premier partenaire de Jane Rizzoli, elle le voit comme son mentor.

 Jordan Briges est Frank « Frankie » Rizzoli Junior, le petit frère. Officier de police de Boston depuis peu, il prend sa sœur comme modèle mais il n'aime pas être dans son ombre, il souhaite se faire sa propre carrière dans la police.

 Lorraine Bracco surtout connue pour son rôle dans Les Sopranos, est Angela Rizzoli, la maman. D'abords femme au foyer, elle deviendra serveuse au Boston Café Police.

 Chazz Palminteri qui  a été l'inpecteur Dave Kujan qui pourchassait Kaiser Sozé dans le cultissime Usual Suspect de Brian Singer, est Frank Rizzoli Senior, Gérant de la société de plomberie Rizzoli & Sons.

 Billy Burke surtout connu pour avoir été le papa de Bella dans la saga Twilight, est Gabriel Dean, Agent du FBI.

 Frère de Mark, Donnie Wahlberg (Saw, Boom Town, Band of Brothers, Blue Bloods) fera une brève apparition en tant que chef du département de la police et ami d'enfance de Jane. 

 

 Rizzoli et Isles est donc une série américaine inspirée des livres de l'écrivain Tess Gerritsen. A Boston, Jane et Maura forment un duo improbable, mais efficace. A la fois collègues et amies, cette inspectrice passionnée et déterminée et cette médecin légiste au caractère décalé arrêtent les pires criminels de la ville. Entre deux enquêtes, elles doivent aussi gérer leurs problèmes familiaux et leur vie amoureuse mouvementée, et quoi de mieux qu'une amie pour vous soutenir ?

 

Un duo de charme est au rendez-vous pour cette série originale pour deux magnifiques actrices.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 13:37

J.J Abrams, producteur de la série "Alias" qui à fait découvrir la sculturale "Madame Affleck" Jennifer Garner et réalisateur de "Mission Impossible 3", "Star Trek", dernièrement "Super 8" et prochainement "Star Wars : épisode 7" revient sur nos écrans TV avec "Persons of Interest" créée par un certain Jonathan Nolan, ou un génie de l'informatique et un ex soldat des forces spéciales de la CIA, traquent sans relâche des criminels qui sont passés au travers des mailles de la justice américaine...

 

Cette série marque les retrouvailles entre le créateur J.J.Abrams et le comédien Michael Emerson, qui interprétait l'ambigu Benjamin Linus dans "Lost". Les deux hommes avaient d'ailleurs failli retravailler ensemble quelques mois auparavant via le projet "Odd Jobs", dans lequel Abrams retrouvait non seulement Emerson mais également Terry O'Quinn qui lui incarnait Locke.

 

Synopsis : Un agent paramilitaire de la CIA, présumé mort, est recruté par un millionnaire reclu pour travailler sur un projet top-secret : prévenir le crime avant qu'il ne se produise ! Un ingénieux programme élaboré par Finch identifie chaque jour des personnes qui vont être impliquées dans un crime. Victime ou coupable ? Reese va devoir mener l'enquête pour découvrir qui est en danger et empêcher qu'un nouveau meurtre soit commis...

   

Complôt d'état, service secret, espionnage en tous genres et surveillance accrue de la population étaient les leïtmotivs de la série "Alias". J.J Abrams en tant que producteur revient à ses 1ers amours avec "Persons of Interest" ou John Reese, un homme aussi doué avec un fusil de sniper comme dans le combat rapproché, joué par l'excellent Jim Caveziel, qui a quelques similitudes prononcées d'un certain James Bond, lutte contre le crime avec Harold Finch, un milliardaire handicapé  incarné par Michael Emerson, qui a créé un système qui à l'origine à été élaboré pour avertir de toute intrusions térroristes sur le térritoire  américain et permet de suivre à la trace n'importe quel individu.

 Harold Finch a conçu pour le gouvernement, par le passé, une machine capable de prédire les actes terroristes dans la ville de New-York, en s'appuyant sur de nombreuses données comme les enregistrements des caméras de surveillance et des appels téléphoniques ou les antécédents judiciaires. Cependant, la machine repère aussi crimes, actes violents et autres délits impliquant des personnes ordinaires. Les autorités ayant décidé de ne pas tenir compte de ces données, Finch s'est laissé une porte de sortie et reçoit chaque jour les numéros de sécurité sociale de personnes impliquées (Persons of Interest). C'est avec l'aide de John Reese (ce nom est l'un des nombreux pseudonymes qu'il utilise. Il a perdu la femme, Jessica, avant de rencontrer Finch et cela l'a profondément marqué) qu'il va tenter de retrouver ces personnes et de découvrir si elles ont le rôle de victime ou de coupable dans l'affaire concernée.

 

Traqués par l'inspectrice de police Joss Carter, ils s'aident d'un inspecteur véreux, Lionel Fusco, pour leur fournir des informations et garder un œil sur elle.

 L'inspecteur Carter se met à traquer Reese, qu'elle appelle « le type en costume ». Malgré le fait que celui-ci la sauve, elle va tout de même aider l'agent Snow, l'ancien patron de Reese à la CIA, à mettre la main sur lui. Lorsqu'elle se rend compte que Snow ne souhaite que le tuer, elle aide Reese à s'échapper. C'est ainsi qu'elle commence à travailler avec Reese et Finch, ne sachant toujours pas que Lionel Fusco, l'inspecteur promu à ses côtés, officie aussi avec eux. Cette situation va les mener à se méfier l'un de l'autre durant toute la seconde moitié de la saison, jusqu'à ce qu'ils apprennent enfin qu'ils sont du même côté dans l'épisode final.

 Collaborateurs de talent, les frères Nolan ont beaucoup travaillé ensemble, notamment sur Memento, The Dark Knight, Le Prestige ou encore The Dark Knight Rise. Co-scénariste de ces films de prestige réalisé par son frère Christopher, Jonathan Nolan n'avait pour autant jamais travaillé sur un projet de série. Persons of Interest marque son entrée dans le genre. Auteur du pilote de la série, il en est également l'un des producteurs exécutifs.

 Est-ce là le début d'une nouvelle série phare pour TF1 ? Les audiences semblent en tout cas indiquer que Person of Interest a déjà trouvé son public en France puisque 7,2 millions de personnes étaient au rendez-vous pour cette deuxième semaine de diffusion.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 06:26

Pour tous bons cinéphiles avertis, Gasby le Magnifique a été incarné en 1974 par Robert Redford. Bientôt un autre beau mâle d'Hollywood, qui n'est autre que Léonardo DiCaprio ré-endosse le costume du milliardaire.

alors qu'il cartonne actuellement dans les salles avec Django Unchained de Quentin Tarantino ou il joue un propriétaire richissime et sanguinaire, Léonardo DiCaprio est à l'affiche dans le rôle-titre du nouveau long métrage de Baz Luhrmann. Egalement au casting : Tobey Maguire (La trilogie Spiderman) et Carey Mulligan (Wall Street : L'Argent ne Dort Jamais).

Gatsby le Magnifique nous plonge dans le New York des années 20, dans ses fastueuses fêtes mondaines, aux côtés du mystérieux millionnaire Jay Gatsby. La sortie du long métrage, qui marque les retrouvailles de Luhrmann et DiCaprio seize ans après Roméo + Juliette, sortira en France le 15 mai 2013. Soit... le jour de l'ouverture du prochain Festival de Cannes. Douze ans après avoir ouvert les festivités cannoises avec son Moulin Rouge, le cinéaste doublera-t-il la mise sur la Croisette ? Wait & see...

On connaît le gout de Baz Luhrmann pour les musiques plutôt anachroniques dans ses films. Eh bien, en attendant de découvrir le film au mois de mai prochain, voici une nouvelle bande annonce de "Gatsby le magnifique" qui ressemble très fortement à son auteur. On reconnaîtra notamment une reprise très énergique du "Happy Together" des Beatles par Linkin Park. Rien ne dit en revanche que les trois morceaux entendus dans le trailer se retrouveront dans la bande originale du film.

  Le célèbre roman "Gatsby le Magnifique" a bénéficié de plusieurs adaptations au cinéma, dont la plus célèbre est sans nul doute celle de 1974 de Jack Clayton, avec Robert Redford dans le rôle titre. La première date de 1926, un film que réalise Herbert Brenon avec Warner Baxter dans le rôle titre.

  

A l'origine, Amanda Seyfried (qui est à l'affiche des Misérables avec Russell Crowe et Hugh Jackman) et Scarlett Johansson (pour ne citer que celles-ci) étaient pressenties pour jouer Daisy Buchanan, un rôle finalement tenu par la très à la mode Carey Mulligan (Drive, Shame).

  De même, Ben Affleck devait incarner Tom Buchanan, le mari de Daisy Buchanan qu'interprète au final Joel Edgerton. Le budget de Gatsby le Magnifique est estimé à 125 millions de dollars, soit à peu près le même que celui d'Australia, le précédent film de Baz Luhrmann sorti en 2008.

Autres actrices au casting : Isla Fisher et Elizabeth Debicki

 

Baz Luhrmann retrouve donc Léonardo DiCaprio, après le très apprécié Roméo + Juliette en 1996. Gatsby le Magnifique marque également les retrouvailles de Tobey Maguire et Carey Mulligan, les deux comédiens s'étant donné la réplique dans Brothers en 2009. Quant au scénariste Craig Pearce, il avait déjà collaboré avec Baz Luhrmann sur Romeo + Juliette et Moulin Rouge.

Une petite comparaison vestimentaire entre les 2 versions.

Synopsis :  Printemps 1922. L'époque est propice au relâchement des mœurs, à l'essor du jazz et à l'enrichissement des contrebandiers d'alcool… Apprenti écrivain, Nick Carraway quitte la région du Middle-West pour s'installer à New York. Voulant sa part du rêve américain, il vit désormais entouré d'un mystérieux millionnaire, Jay Gatsby, qui s'étourdit en fêtes mondaines, et de sa cousine Daisy et de son mari volage, Tom Buchanan, issu de sang noble. C'est ainsi que Nick se retrouve au cœur du monde fascinant des milliardaires, de leurs illusions, de leurs amours et de leurs mensonges. Témoin privilégié de son temps, il se met à écrire une histoire où se mêlent des amours impossibles, des rêves d'absolu et des tragédies ravageuses et, chemin faisant, nous tend un miroir où se reflètent notre époque moderne et ses combats.

 C'est est un roman de Francis Scott Fitzgerald publié en 1925. L'histoire se déroule donc à New-York dans les années 1920. Il a souvent été décrit comme le reflet de l'époque du jazz dans la littérature américaine. Le public n'a pas bien accueilli ce roman à sa publication, et sur les 75 000 ventes escomptées, moins de 24 000 exemplaires furent vendus jusqu'à la mort de l'auteur en 1940. Dès 1925, le livre était retiré des librairies par défaut de lecteurs.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les films à voir
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 12:38
Toni Musulin est convoyeur de fonds depuis dix ans. Le 5 novembre 2009, à 10 heures du matin, il appuie doucement sur l’accélérateur de son fourgon blindé. À l’arrière de son véhicule, 11.6 millions d’euros…

 

Toni Musulin est décrit comme solitaire et peu bavard. Selon ses anciens collègues, l'ex-convoyeur, surnommé "La pince" à cause de son avarice, aurait accumulé de grosses sommes d'argent malgré un salaire modique. Ce fils d'immigré yougoslave aurait également des liens troubles avec l'ex-Yougoslavie.

 

Le réalisateur Philippe Godeau s'est intéressé de très près au personnage de Toni Musulin ; un homme taciturne au casier judiciaire vierge, apparemment au-dessus de tout soupçon et qui un jour, bascule dans le banditisme : "L’important pour moi n’est pas le casse, mais l’histoire de cet homme, convoyeur de fonds depuis dix ans, au casier judicaire vierge et qui, un jour, décide de passer à l’action. Comment ce personnage solitaire, pas syndiqué, sorte d’employé modèle, jamais en retard, très consciencieux, commet le casse du siècle et bascule dans un autre monde ?", questionne le cinéaste.

   Toni Musulin incarné par François Cluzet était convoyeur de fonds à Lyon depuis 10 ans avant son casse. Le 5 novembre 2009, il détourne son fourgon blindé avec à l'intérieur, 11.6 millions d'Euros (ce chiffre est donc le titre du film) ! Le Lyonnais finit par se rendre à la police quelques jours plus tard et le butin est retrouvé... avec 2.5 millions manquants. Musulin a toujours nié savoir ou se trouvait l'argent et a finalement été condamné à 5 ans de prison en 2010. Considéré comme un héros national qui a osé s'opposer aux banques en pleine crise financière, l'ex-convoyeur jouit d'une étonnante notoriété.

L'acteur François Cluzet éprouve une sympathie pour Toni Musulin, un humilié du quotidien qui finit par se révolter contre sa hiérarchie et le monde de l'argent : "Ceux qui se constituent autour de l’argent ont tout faux, mais la société essaie de nous rappeler sans cesse que la réussite d’une vie est quantifiable, que l’humain ne vaut pas le pouvoir d’achat. Il faut une bonne dose de résistance pour savoir qu’exister est une histoire de curiosité, d’amour, de respect, de culture, de joies, de douleurs, de découvertes et de rencontres", confie le comédien.

 

11.6 a été tourné en décors réels dans la région Rhône-Alpes, région natale de Toni Musulin. Une partie du tournage a notamment été réalisée à Chamonix en Haute-Savoie, ville qui aurait servi d'étape dans la cavale de l'ex-convoyeur avant qu'il ne se rende à la police monégasque.

 11.6 est librement inspiré du livre d'Alice Géraud-Arfi, "Toni 11.6 - Histoire du convoyeur" paru en 2011. La journaliste est une des rares personnes qui a pu approcher Toni Musulin durant son incarcération. Le Lyonnais est effectivement placé à l'isolement, officiellement pour ne pas subir de pressions des autres détenus afin de lui faire révéler la cachette des 2.5 millions jamais retrouvés.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les films à voir
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 08:43

Jean Dujardin reviens sur les écrans dans le rôle d'un agent double pour Möbius d'Eric Rochant avec à ses côtés, la belle Cécile de France, Emilie Dequenne et le "psy" de Lie To Me, Tim Roth. En terme mathématique, "Möbius" (ou plutôt le ruban de Möbius) représente la surface d'un cercle qui ne possède qu'une seule bande, à l'inverse d'un ruban classique qui lui en possède 2.

Grégory Lioubov, un officier des services secrets russes est envoyé à Monaco afin de surveiller les agissements d’un puissant homme d’affaires. Dans le cadre de cette mission, son équipe recrute Alice, une surdouée de la finance. Soupçonnant sa trahison, Grégory va rompre la règle d’or et entrer en contact avec Alice, son agent infiltré. Naît entre eux une passion impossible qui va inexorablement précipiter leur chute.

"Pour moi, cela illustre l’opération menée contre le personnage principal, Moïse, joué par Jean Dujardin (...) le ruban de Möbius peut aussi illustrer le rapport entre le renseignement et l’histoire amoureuse puisque c’est aussi un ruban à une seule face", explique Eric Rochant sur sa définition du fameux ruban.

Une partie du tournage de Möbius s'est déroulée à Monaco, où quelques incidents ont eu lieu. Tout d'abord, le gouvernement de la Principauté n'a pas autorisé le blocage d'une des rues où Eric Rochant désirait poser ses caméras. Si ce problème s'est réglé en quelques heures, c'est ensuite la Société des bains de mer qui n'a pas accepté que le tournage se déroule dans l'une de ses résidences privées. Après quelques heures de stress, c'est finalement le Ministre d’État de la Principauté de Monaco, Michel Roger en personne, qui est intervenu et qui a débloqué la situation.

 "Après The Artist où on me demandait d'être davantage expressif, je trouvais intéressant d'aller dans plus de retenue. Car dans Möbius, c’est avant tout le réalisateur qui vient nous chercher avec sa caméra", explique-t-il. Pour se mettre dans la peau de son personnage, Jean Dujardin a dû s'entrainer pour prendre du muscle, apprendre le russe mais aussi suivre une initiation au "systema", l’art martial des forces spéciales du Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie : le FSB.

C'est l'actrice Audrey Tautou qui était pressentie pour tenir le premier rôle féminin du film, finalement interprété par Cécile de France.

 Le réalisateur a eu l'idée de confier le rôle d'un homme d'affaires russe à Tim Roth, car il trouvait une ressemblance physique entre l'acteur et Roman Abramovitch, un oligarque russe, classé à la neuvième place des fortunes les plus importantes de son pays en 2011.

 Emilie Dequenne est Sandra

 Il était important pour Eric Rochant d'ouvrir son casting à des acteurs américains issus de la télévision comme Wendell Pierce, découvert dans la série de David Simon Sur Ecoute, ainsi que John Scurti qui est connu pour son rôle dans Rescue Me, Les Héros du 11Septembre de et avec Denis Leary : "C'est ce qui a permis d’apporter au film une certaine crédibilité, et une vraie puissance à travers les personnages de la CIA. C’était très important car si ces personnages n’apparaissent pas souvent à l'écran, leur présence devait être remarquée", explique le cinéaste.

 De nombreux cinéastes se sont attaqués au thème de l'espionnage, mais pour Eric Rochant, il n'y en a qu'un seul qui vaille la peine d'être cité : "Ma compagne m'a dit un jour qu'elle voudrait que je réalise Les Enchainés (film réalisé par Alfred Hitchcock en 1946). L'idée m'a plu. Möbius est donc une histoire d'amour sur fond d'espionnage où les amoureux, comme chez Hitchcock, ne peuvent pas vraiment s'aimer."

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les films à voir
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 09:03

Quand le réalisateur de "48 Heures"et le producteur de la quadrilogie de "L'Arme Fatale" rencontre Mister Stallone, cela donne un film explosif ! En effet, histoire de rivaliser avec son pôte Schwarzy qui est depuis peu "Le Dernier Rempart", Sly lui va mettre "Du Plomb dans la Tête" des méchants...

Du plomb dans la tête s'inscrit dans la lignée de ce qu'on appele le Buddy-Movie ; en général associé au genre policier, c'est un sous-genre comprenant deux personnages totalement différents mais qui vont devoir collaborer pour une cause commune. Parmi les plus célèbres, on peut citer Rush Hour, Bad Boys ou encore L'Arme Fatale.

  Le cinéaste Walter Hill à qui l'on doit ebtre autres les cultissimes 48h et 48h de plus, les westerns comme Le Gang des Frères James, Wild Bill et Géronimo ou encore Double Détente avec Schwarzy et John Belushi et Le Bagarreur avec Charles Bronson et James Coburn est de retour derrière une caméra après 10 ans sans tourner pour le cinéma.

 Du Plomb dans la tête est tiré de la série de bandes dessinées écrites pas le Français Matz alias Alexis Nolent : "J’ai toujours été un grand fan de buddy movies, un genre typiquement américain. J’ai voulu en écrire un et aller encore plus loin que ce que j’avais pu voir au cinéma. J’adore les films comme Midnight Run de Martin Brest, ou L.A Confidential, réalisé par Curtis Hanson d’après le roman de James Elroy", déclare l'auteur.

 C'est la productrice Alexandra Milchan qui a fait découvrir la bande dessinée originale au scénariste Alessandro Camon en lui demandant s'il était possible d'en faire un film. L'auteur a adoré la BD et a très vite adhéré à l'idée de l'adapter : "L’idée de départ de la BD est très intéressante. Il s’agit d’une histoire extrême et originale qui associe un tueur à gages et un flic. Leurs différences vont donc au-delà du simple conflit de personnalités que l’on voit dans les films du même genre : ces types-là aimeraient plutôt s’entretuer. Ce postulat m’a permis de créer des scènes comiques dans un cadre dramatique intense", explique Camon.

Tueur à gages à La Nouvelle-Orléans, James Bonomo, dit « Jimmy Bobo », a pour règle de ne jamais tuer un innocent. Après l’exécution d’un contrat, il laisse derrière lui un témoin, vivant. Pour le punir de ce travail bâclé, son partenaire Louis est abattu par un mystérieux assassin. Lorsque l’inspecteur de police Taylor Kwon arrive en ville pour rejoindre son équipier et suivre une nouvelle piste sur une ancienne affaire, il découvre que celui-ci a été tué. Tous les indices accusent Jimmy et son complice désormais disparu, Louis. Pour trouver qui a tué leurs partenaires respectifs, le flic et le tueur à gages vont être forcés de faire équipe. Bien que chacun d’un côté de la loi, ils vont vite se rendre compte que la frontière est mince…

  Apparue en 2009 dans Droit de Passage aux côtés d'Harrison Ford, la très belle Sarah Shahi est l'atout charme de ce film comme elle l'avait été pour la série Chicago Fire. Elle a aussi côtoyé une autre série Facing Kate et on l'a verra prochainement sur TF1 avec Jim Caveziel dans Person of Interest.

 L'acteur Sung Kang  a été choisi par le producteur Joel Silver et le co-producteur Aaron Auch pour donner la réplique à Sylvester Stallone et créer avec lui un duo improbable. Les deux producteurs ont été convaincus que Kang serait le comédien idéal après l'avoir vu dans Fast and Furious 5.

Ce film accueille 2 gros bras bien connus des amateurs de séries TV. On reconnaitra d'abord Adewale Akinnuoye-Agbaje dans le rôle de Morel. Le comédien a campé le personnage de M. Eko dans la série Lost. On retrouve également Jason Momoa dans le rôle de Keegan. L'acteur s'est fait connaitre pour avoir incarné le taciturne Ronon Dex dans Stargate Atlantis et surtout Khal Drogo dans Games of Thrones. Le colosse a fait ses premiers pas en reprenant le rôle principal au cinéma d'un certain Arnold Schwarzenegger en incarnant Conan en 2011.

Christian slater  incarne Baptiste, le méchant du film, un rôle à contre-emploi pour l'acteur : "Lorsqu’on joue dans un film comme celui-ci, on n’aborde jamais son personnage en se disant que c’est un «méchant». En tant qu’acteur, je m’intéresse davantage aux qualités qui rachètent le personnage. Et Baptiste est totalement dépassé. C’est un type qui, par un concours de circonstances et par cupidité, s’est associé à des hommes peu fréquentables. Je ne pense pas que ses intentions étaient celles-là au départ, mais il a été conditionné par son environnement, et a été entraîné dans cet univers. Par conséquent, les choses tournent mal !", s'exclame le comédien.

 Le réalisateur est de retour derrière une caméra après 10 ans sans tourner pour le cinéma.Comme une sorte d'hommage, Walter Hill a tourné la scène finale de Du plomb dans la tête dans une grande centrale électrique abandonnée. Il s'agit du même lieu où le cinéaste a tourné son premier film, Le Bagarreur avec Charles Bronson, en 1975.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les films à voir
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 08:56

Le réalisateur Robert Zemeckis à qui l'on doit entre autres la cultissime trilogie "Retour Vers le Futur" et le non moindre "Forrest Gump", met en scène l'excellent Denzel Washington dans "Flight" ou il joue le rôle d'un pilote de ligne hors pair mais qui est aussi un alcoolique notoire, doublé d'un coureur de jupon et qui plus est, à ses heures perdues prend quelques ligne de cocaïne...

 

Le vol 227 Orlando/Atlanta, 102 personnes à bord, le commandant Whitaker, après une nuit de débauche avec une magnifique hotesse de l'air prend les commandes. A peine décolé, l'avion se retrouve dans un orage violent. Le commandant décide de prendre le contrôle l'avion manuellement et traverse avec beaucoup de secousses mais sans embuche la grosse épaisseures de nuages. après 3/4 d'heures tranquilles aux dessus des nuages, l'avion amorce sa descente. Mais ce dernier se met à tomber à pic à cause d'un disfonctionnement de l'aileron arrière. L'appareil plonge sur une zone habitée...

 

L'histoire racontée dans Flight se rapproche de celle du pilote d'avion canadien Robert Piche qui, en 2001, avait réussi l'exploit de poser un avion en difficulté et de sauver ses 300 passagers. Après avoir été érigé en héros, un journaliste dévoila son passé oublié de criminel, ce qui le plongea dans l'envers du décor de la célébrité.

  Pour bien rentrer dans son personnage, denzel Washington a multiplié les heures d'entraînement avec un simulateur de vol. Il a aussi beaucoup discuté avec des pilotes. Dans le film, Whip Whitaker, le personnage qu'il interprète, porte un sac de vol qui appartient à un véritable ancien pilote : "Toutes ces petites choses vous permettent de rentrer dans le rôle et de faire croire au public que vous êtes vraiment cette personne", explique l'acteur.

 L'actrice anglaise Kelly Reilly, récemment vue dans Sherlock Holmes 2 : Jeu D'ombres (2011), était en vacances au Texas au moment où le casting de Flight se déroulait. Elle ne pouvait y assister mais désirait énormément avoir un rôle. Elle n'a pas hésité à envoyer une cassette qui a immédiatement séduit Robert Zemeckis. Flight est sa première participation à un film américain.

 

Dans Flight, Denzel Washington retrouve trois acteurs avec il a déjà joué auparavant : Don Cheadle, John Goodman et Bruce Greenwood. Il avait tourné avec le premier dans Le Diable en Robe Bleue (1995) de Carl Franklin, avec le second dans Le Temoin du Mal (1998) réalisé par gregory Hoblit et avec le dernier dans Déjà Vu (2006) de Tony Scott.

   Nadine Velasquez dans le rôle d'une hotesse de l'air.

 Steve Starkey & Robert Zemeckis

Comme à son habitude, Robert Zemeckis a retrouvé le producteur Steve Starkey, qui a produit tous les films du cinéaste depuis Qui Veut la Peau de Roger Rabbit ? en 1988. Il n'a pas été étonné que son ami s'intéresse à ce projet : "Robert a un registre très étendu, je n’ai donc pas été surpris de sa décision de tourner ce film. Lui-même est un pilote confirmé, il comprend de manière profonde les enjeux de la profession et a donc été très attentif à rendre crédibles et réalistes les scènes aériennes", explique-t-il. Durant le tournage de Flight, Robert Zemeckis a fait le choix de tourner les scènes dans l'ordre du développement du scénario et a demandé à John Gatins (qui change complétement de style après avoir écrit celui du film d'action real Steel en 2011) d'être présent tous les jours sur le plateau pour le faire évoluer. Au final, le tournage a duré 48 jours.

  

Synopsis : Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné, réussit miraculeusement à faire atterrir son avion en catastrophe après un accident en plein ciel… L’enquête qui suit fait naître de nombreuses interrogations… Que s’est-il réellement passé à bord du vol 227 ? Salué comme un héros après le crash, Whip va soudain voir sa vie entière être exposée en pleine lumière.

Flight a été nominé pour de nombreux prix et notamment aux Golden Globes ou au Screen Actors Guild Awards. Ces nominations visent à récompenser la performance de Denzel Washington dans le film. Le film a fait la clôture du 50ème Festival du film de New York.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les incontournables
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 16:26

Superbe face à face entre Daniel Auteuil et Mathieu Kassovitz dans le dernier film de Michele Placido ! Un très très bon polar ou l'on se demande qui sont vraiment les gentils et le méchants dans l'histoire...

Avant de devenir réalisateur, Michele Placido a travaillé en tant que policier, ce qui lui a permis d'avoir une vision assez particulière du sujet de son film, et durant le tournage. À propos du tournage qui a eu lieu à Paris, Daniel Auteuil a relevé ce qu'il a appelé le "moment de grâce" : " (...) se retrouver au mois d’août dans un Paris déserté avec des gens qui font sauter des explosifs, qui courent sur les toits du Châtelet… C’est l’un des privilèges du cinéma de pouvoir faire abstraction de la réalité et de redevenir des "enfants."

Le commissaire Mattei est sur le point d'arrêter un notoire gang de braqueurs de banques, lorsqu'un tireur d'élite, en couverture sur les toits, décime à lui seul une armée de flics et permet à ses complices de s'enfuir. Malheureusement, l'un d'eux est grièvement blessé, et la suite de leur plan est compromise. Tandis que Mattei organise une gigantesque chasse à l'homme, le gang entame une véritable descente aux enfers...

 C'est grâce à Romanzo Criminale (2005) que le producteur Fabio Conversi et les deux scénaristes Cédric Melon et Denis Brusseaux ont pensé à Michele Placido pour réaliser ce film. Le réalisateur a fini par accepter la proposition : "Faire tourner un polar d’inspiration très française par un Italien m’a beaucoup honoré, même si l’idée m’a fait peur au départ. Après avoir décortiqué le scénario et su que Daniel Auteuil, Mathieu Kassovitz et Olivier Gourmet  seraient de l’aventure, je me suis senti plus serein", assure-t-il.

  Tout au long de sa carrière, Daniel Auteuil a joué de nombreux rôles dans des films policiers tels que L'indic, Les Voleurs, 36 Quai des Orfèvres, MR73 et bien d'autres. Il se retrouve ainsi avec Le Guetteur dans un univers qu'il maîtrise depuis ses débuts : "J’ai beau avoir pas mal de films à mon actif, dont des polars, le plaisir est resté heureusement intact (...) Je suis heureux chaque fois que l’on m’offre la chance de pouvoir évoluer, de trouver encore un rôle à ma portée et qui correspond à mon âge. Par exemple, je cours moins qu’auparavant mais je vise toujours aussi bien", confie l'acteur.

  En tant que réalisateur, Mathieu Kassovitz a relevé la liberté que Michele Placido a prise sur le tournage, une liberté qui lui a permis de rester créatif pendant son travail, lui laissant la possibilité de tout changer à la dernière minute : "Michele travaille essentiellement sur le moment, en s’accordant une liberté de mouvement étonnante. On peut changer la scène de A à Z, la retourner en fonction des propositions, parce que Michele est ouvert à cela. C’est une méthode qui peut être aussi confortable que déstabilisante : tout est question d’observation, d’écoute et de compréhension de ce qui se passe à chaque instant sur le plateau", partage-t-il.

 Olivier Gourmet

 La jolie Arly Jover dans le rôle de Kathy la fiancée de Nico, l'un des amis du "Guetteur".

Francis Renaud Jérôme Pouly Luca Argentero Nicolas Briançon

Francis Renaud (Franck), Jérôme Pouly (David), Luca Argentero (Nico) & Nicolas Biançon (Meyer)

 La production française du film a proposé à la chanteuse italienne Violante Placido, qui est aussi la fille du réalisateur, d'interpréter le rôle d'Anna, la femme du gangster.

 

"Plusieurs scènes de cette chasse à l'homme (…) évoquent même l'élégante sécheresse des grands Melville"."Intéressante démarche que le polar français revisité par le réalisateur de "Romanzo Criminale"."Film de truand inventif et nerveux"."Assez habilement conçu selon un mode de narration non chronologique "."Ses personnages flirtent avec la noirceur d'un Melville, Auteuil, Kassovitz et Gourmet sont excellents."

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les incontournables
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 08:46

Le 24 décembre 1994, un avion Air France en partance d'Alger pour Paris est la cible de térrorristes. 4 hommes armés jusqu'aux dents et membres du GIA Islamique n'ont qu'une idée en tête... S'écraser avec les 200 passagers et le personnel de bord sur la Tour Eiffel !

 

L' Assaut raconte l'histoire vraie du détournement d'un vol Alger-Paris, dont l'équipage est pris en otage le soir de noël 1994. L'avion décollera ensuite et se posera sur l'aéroport de Marseille-Marignane. Pour régler la situation, une équipe va être envoyée pour une opération musclée qui sera suivie en direct par 21 millions de téléspectateurs. C'est une adaptation libre du livre du même nom, écrit par Roland Martins, un ancien du GIGN qui avait participé à l'opération de sauvetage des otages.

Synopsis : Samedi 24 décembre 1994. Quatre terroristes du GIA prennent en otage à Alger l'Airbus A-300 d'Air France reliant la capitale algérienne à Paris et les 227 personnes présentes à bord. Personne ne connaît leurs intentions : ils sont armés et apparaissent extrêmement déterminés. Les terroristes revendiquent la libération de leurs camarades d'armes et exigent le décollage immédiat de l'avion. Mais ce n'est finalement qu'après de longues négociations diplomatiques tendues entres les gouvernements français et algériens et l'exécution de 3 passagers que l'avion quitte l'aéroport d'Alger. Nous sommes le lundi 26 décembre, il est 3h33 du matin, quand l'Airbus d'Air France atterrit à Marseille-Marignane. Trois personnages, Thierry, un soldat du GIGN, Carole Jeanton, une technocrate ambitieuse et Yahia Abdallah, un Djihadiste déterminé sont au cœur de l'événement. Leurs logiques vont s'affronter jusqu'au dénouement final. Devant 21 millions de téléspectateurs, l'assaut du GIGN va mettre un terme à cette prise d'otage sans précédent dans l'histoire du terrorisme... mais annonciatrice des terribles évènements du 11 septembre 2001.

 Les acteurs du film semblent ravis de leur travail avec le réalisateur Julien Leclercq. Ainsi, Aymen Saïdi qui incarne le chef terroriste avoue avoir été "enchanté par la liberté que Julien laisse à ses comédiens". L'acteur renchérit : "ce qui est passionnant, c’est que je n’ai jamais eu le sentiment de composer mon personnage, mais de le vivre pleinement. Cela m’a fait penser à une création théâtrale, où on répète énormément jusqu’à retenir les bonnes idées qui émergent."

 Vincent Elbaz a lui aussi apprécié l'expérience: "il est davantage dans la collaboration que la direction à proprement parler (...) il sait exactement ce qu’il veut et pourquoi il met sa caméra à tel ou tel endroit, les acteurs sont extrêmement cadrés". Une conception de chef d'orchestre qui a créé un vrai esprit d'équipe sur le tournage: "on avait fait un tel travail de préparation qu’on avait développé une complicité solide et qu’on n’avait pas vraiment besoin de se parler − un peu à la manière des hommes du GIGN quand ils sont dans l’action", confie l'acteur.

 La jolie Mélanie Bernier qui tient le rôle Carole Jeanton, la jeune technocrate ambitieuse.

 Grégori Derangère interprète le Général Favier qui est toujours aujourd'hui, commandant du GIGN. Il l'a donc rencontré pour comprendre le personnage : "Denis Favier m’a fait l’effet d’un homme d’une grande simplicité, très posé, mais dont on sent qu’il est malgré tout inscrit dans l’action, tout en étant des plus humbles (...) Ce n’est pas un personnage qui m’est apparu si loin de moi, même si je n’ai bien entendu jamais vécu les situations extrêmes auxquelles il a été confronté. Ce mélange entre l’homme de culture, le tacticien, le haut gradé et l'homme de terrain m'a parlé naturellement."

 Philippe Bas (ex petit ami de Lorie), qui incarne un tireur d'élite du GIGN, connu pour avoir tenu le rôle principal dans la série Greco ou il est Matthias Grecowski.

 Pour rendre la scène de l'assaut proprement dite la plus réaliste possible, Julien Leclercq a décidé de ne pas faire appel à des comédiens mais à de vrais militaires préparés: "Dans le film, quand le groupe est prêt à donner l’assaut, ce sont tous d’authentiques membres du GIGN sous la cagoule, à l’exception de Vincent Elbaz et de Gregori Derangère", explique-t-il. "Je voulais voir mes acteurs effectuer les gestes des gars du GIGN avec la plus grande exactitude", confie Julien Leclercq. Ainsi, pour être crédibles physiquement, Vincent Elbaz et Gregori Derangère ont fait un entrainement de six mois avec un coach sportif mais ils ont aussi fait trois stages à Montdésir, en région parisienne, sur la base d'entraînement du GIGN, avec de vrais membres, certains ayant participé à l'assaut de 1994. Vincent Elbaz raconte: "Avant de s’atteler à l’entraînement purement physique, on a commencé par s’asseoir autour d’une table, où nos instructeurs nous ont présenté des images d’archives qu’ils nous ont commentées. Ils nous ont ainsi expliqué leur stratégie, leur approche de l’événement, et la manière dont ils ont géré la crise de Marignane. Par la suite, on a effectué des exercices pratiques de tirs et des stages commando".

  Le jeune réalisateur Julien Leclercq n'a que trente ans au moment de la sortie de son film. Il avait quatorze ans lors des évènements relatés dans le film, les a suivis en direct et a été très marqué par eux. Là où de nombreux réalisateurs ont vu passer le projet et l'ont abandonné du fait de ses différentes difficultés, le jeune réalisateur est allé jusqu'au bout. Ca n'est pourtant que son deuxième film, mais le premier était déjà une preuve de son ambition: Chrysalis, un film de science-fiction avec un budget de près de 9 millions d'euros et Albert Dupontel dans le rôle principal. La référence majeure pour Julien Leclercq était le film Vol 93 de Paul Greengrass, qui revient sur les évènements du 11 septembre.

  Le général Favier (interprété dans le film par Gregori Derangère) qui a participé au véritable "assaut" de Marignane en 1994 et qui a considérablement participé à l'élaboration du scénario, estime que le film ne devrait pas faire peur mais au contraire, donner espoir aux familles qui peuvent parfois être effrayées par la situation géopolitique: "je ne voudrais pas (...) que le film terrorise les jeunes : cette histoire est porteuse d’espoir et montre qu’il y a des gens qui veillent sur la sécurité de leurs concitoyens et qui sont prêts à s’engager très loin pour assurer leur mission", affirme-t-il.

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les incontournables
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens