Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 09:03

Quand le réalisateur de "48 Heures"et le producteur de la quadrilogie de "L'Arme Fatale" rencontre Mister Stallone, cela donne un film explosif ! En effet, histoire de rivaliser avec son pôte Schwarzy qui est depuis peu "Le Dernier Rempart", Sly lui va mettre "Du Plomb dans la Tête" des méchants...

Du plomb dans la tête s'inscrit dans la lignée de ce qu'on appele le Buddy-Movie ; en général associé au genre policier, c'est un sous-genre comprenant deux personnages totalement différents mais qui vont devoir collaborer pour une cause commune. Parmi les plus célèbres, on peut citer Rush Hour, Bad Boys ou encore L'Arme Fatale.

  Le cinéaste Walter Hill à qui l'on doit ebtre autres les cultissimes 48h et 48h de plus, les westerns comme Le Gang des Frères James, Wild Bill et Géronimo ou encore Double Détente avec Schwarzy et John Belushi et Le Bagarreur avec Charles Bronson et James Coburn est de retour derrière une caméra après 10 ans sans tourner pour le cinéma.

 Du Plomb dans la tête est tiré de la série de bandes dessinées écrites pas le Français Matz alias Alexis Nolent : "J’ai toujours été un grand fan de buddy movies, un genre typiquement américain. J’ai voulu en écrire un et aller encore plus loin que ce que j’avais pu voir au cinéma. J’adore les films comme Midnight Run de Martin Brest, ou L.A Confidential, réalisé par Curtis Hanson d’après le roman de James Elroy", déclare l'auteur.

 C'est la productrice Alexandra Milchan qui a fait découvrir la bande dessinée originale au scénariste Alessandro Camon en lui demandant s'il était possible d'en faire un film. L'auteur a adoré la BD et a très vite adhéré à l'idée de l'adapter : "L’idée de départ de la BD est très intéressante. Il s’agit d’une histoire extrême et originale qui associe un tueur à gages et un flic. Leurs différences vont donc au-delà du simple conflit de personnalités que l’on voit dans les films du même genre : ces types-là aimeraient plutôt s’entretuer. Ce postulat m’a permis de créer des scènes comiques dans un cadre dramatique intense", explique Camon.

Tueur à gages à La Nouvelle-Orléans, James Bonomo, dit « Jimmy Bobo », a pour règle de ne jamais tuer un innocent. Après l’exécution d’un contrat, il laisse derrière lui un témoin, vivant. Pour le punir de ce travail bâclé, son partenaire Louis est abattu par un mystérieux assassin. Lorsque l’inspecteur de police Taylor Kwon arrive en ville pour rejoindre son équipier et suivre une nouvelle piste sur une ancienne affaire, il découvre que celui-ci a été tué. Tous les indices accusent Jimmy et son complice désormais disparu, Louis. Pour trouver qui a tué leurs partenaires respectifs, le flic et le tueur à gages vont être forcés de faire équipe. Bien que chacun d’un côté de la loi, ils vont vite se rendre compte que la frontière est mince…

  Apparue en 2009 dans Droit de Passage aux côtés d'Harrison Ford, la très belle Sarah Shahi est l'atout charme de ce film comme elle l'avait été pour la série Chicago Fire. Elle a aussi côtoyé une autre série Facing Kate et on l'a verra prochainement sur TF1 avec Jim Caveziel dans Person of Interest.

 L'acteur Sung Kang  a été choisi par le producteur Joel Silver et le co-producteur Aaron Auch pour donner la réplique à Sylvester Stallone et créer avec lui un duo improbable. Les deux producteurs ont été convaincus que Kang serait le comédien idéal après l'avoir vu dans Fast and Furious 5.

Ce film accueille 2 gros bras bien connus des amateurs de séries TV. On reconnaitra d'abord Adewale Akinnuoye-Agbaje dans le rôle de Morel. Le comédien a campé le personnage de M. Eko dans la série Lost. On retrouve également Jason Momoa dans le rôle de Keegan. L'acteur s'est fait connaitre pour avoir incarné le taciturne Ronon Dex dans Stargate Atlantis et surtout Khal Drogo dans Games of Thrones. Le colosse a fait ses premiers pas en reprenant le rôle principal au cinéma d'un certain Arnold Schwarzenegger en incarnant Conan en 2011.

Christian slater  incarne Baptiste, le méchant du film, un rôle à contre-emploi pour l'acteur : "Lorsqu’on joue dans un film comme celui-ci, on n’aborde jamais son personnage en se disant que c’est un «méchant». En tant qu’acteur, je m’intéresse davantage aux qualités qui rachètent le personnage. Et Baptiste est totalement dépassé. C’est un type qui, par un concours de circonstances et par cupidité, s’est associé à des hommes peu fréquentables. Je ne pense pas que ses intentions étaient celles-là au départ, mais il a été conditionné par son environnement, et a été entraîné dans cet univers. Par conséquent, les choses tournent mal !", s'exclame le comédien.

 Le réalisateur est de retour derrière une caméra après 10 ans sans tourner pour le cinéma.Comme une sorte d'hommage, Walter Hill a tourné la scène finale de Du plomb dans la tête dans une grande centrale électrique abandonnée. Il s'agit du même lieu où le cinéaste a tourné son premier film, Le Bagarreur avec Charles Bronson, en 1975.

Partager cet article

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les films à voir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens