Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 14:12

En 2007 et 4 ans après Mon Idole, Guillaume Canet se lance dans le polar. Avec 4 césars bien mérités pour ce film dont l'intrigue solide nous tient en haleine jusqu'à la fin, Ne Le Dis à Personne est dans la verve des 36 Quai Des Orfèvres, Les Rivières Pourpres ou encore dernièrement La Nuit. Les polars français n'ont franchement rien à envier aux thrillers américains car sans chauvinisme, même s'il y a moins d'actions et de "pétarades", la tension, l'ambiance et les jeux d'acteurs en font de très très bon film.

 

Un des aspects importants de l'oeuvre d'Halan Coben (Ne le dis à personne, traduit en 27 langues et vendu à plus de 6 millions d'exemplaires dans le monde) pour Guillaume Canet était la multiplicité des personnages. En effet, il s'explique: "Il y avait une multitude de personnages forts, ce qui m'allait bien puisque j'ai un défaut : à chaque fois que je croise un acteur ou une actrice qui me séduit, j'ai envie de travailler avec lui ou elle. Cette fois, je pouvais offrir plein de rôles!". Il explique ici pourquoi il a choisi ces acteurs plutôt que d'autres.

 

Un casting de choix avec aux côtés de François Cluzet, Marie-Josée Croze, François Berléant, Kristin Scott Thomas, André Dussollier, Jean Rochefort, Nathalie Baye, Gilles Lellouche, Florence Thomassin, Olivier Marchal, Marina Hands et Guillaume Canet.

 

C'est l'histoire d'un pédiatre marié à son amour d'enfance et ce couple fête tous les ans leur 1er baiser qui a eut lieu auprès d'un lac. Un peu plus loin un vieil arbre est marqué au couteau sur son tronc de l'empreinte de leur amour. Mais un soir d'anniversaire, alors qu'ils sont allongés nus sur un ponton au bord de l'eau, une petite dispute fait que la belle replonge dans l'eau, arrive sur l'autre berge, puis s'éloigne. Soudains des cris alerte le docteur qui plonge à son tour en direction de sa femme. A peine arrivé sur la berge, il est assomé...

   

Synopsis : Le soir de leur anniversaire de couple, sa femme Margot a été sauvagement assassinée par un serial killer. Totalement détruit, Alex ressasse jour après jour le souvenir bouleversant de son amour perdu. Huit ans ont passé. Alex reçoit un e-mail anonyme. Il clique : une image... le visage d'une femme au milieu d'une foule, filmé en temps réel. Celui de Margot...

 

Guillaume Canet a écrit cette adaptation avec l'aide de son ami Philippe Lefebvre avec qui il avait déjà travaillé pour Mon Idole. Le réalisateur explique: "C'était vraiment la première fois que je lisais quelque chose qui n'était pas de moi et que je pouvais m'imaginer réaliser. En lisant le roman, je voyais les images, je savais exactement comment je voulais le réaliser et une fois le scénario écrit, au moment de tourner, j'ai essayé de ne jamais quitter cette ligne directrice, de rester fidèle à la première émotion que j'avais eue."

 Mon avis :  Je me suis fait plaisir hier soir en regardant "Ne Le Dis à Personne" de Guillaume Canet qui nous plonge dans un thriller bien ficelé avec un François Cluzet qui a pour moi de faux airs de Dustin Hoffman tant physiquement que dans son jeu. Avec en plus une pleïade d'acteurs qui assure les second rôles. Bref un film prenant de bout en bout. Ce film aux 4 césars dont le meilleur acteur pour François Cluzet est un vrai bon polar français.

 La carrière de Ben "le flan" Affleck comme réalisateur semble bien partie pour être beaucoup plus intérressante que celle qu'il a en tant qu'acteur. Car à part dans Will Hunting, on ne peut pas dire  qu'il cartonne vraiment devant la caméra. Après ces succès publics et les critiques méritées de ses polars Gone Baby Gone et The Town, on attend Argo, un film sur la prise d'otages américains à Téhéran en 1979. Mais avant ça, Ben doit réaliser une nouvelle adaptation du roman Ne le dis à personne (Tell No One en VO) de Harlan Coben, l'un des auteurs de thrillers le plus vendu au monde. En effet la Warner Bros. et Universal se sont associés pour acheter les droits américains du roman, sur lequel s’est basé Guillaume Canet, pour en faire un remake.

 

D'ailleurs pour la petite anecdote, avant que l'acteur/réalisateur ne s'attelle à ce projet, le cinéaste anglais Michael Apted (Gorilles dans la Brumes, Le Monde ne Suffit pas) avait été pressenti pour réaliser l'adaptation de Tell no one. L'écrivain explique: "Guillaume Canet m'a appelé pour me demander les droits du livre, mais ils étaient déjà vendus à Hollywood. Mais les droits me sont revenus, Guillaume m'a redemandé et je lui ai donné sa chance." Merci Mike...

Partager cet article

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les incontournables
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens