Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 11:51

En 1997, Steven Spielberg après le grandiose La Liste de Schindler, signe une fresque historique sur ce qui a été le déclenchement de la guerre de sécession.

 

   Cinque                                     John Quincy Adams                  Roger Sherman Baldwin

En 1839, "l'Amistad", navire espagnol transportant des esclaves africains, est pris dans une violente tempête au large de Cuba. Une cinquantaine de prisonniers réussissent à se libérer de leurs chaînes et se retournent contre leurs bourreaux, qu'ils passent par les armes. Cinqué, leur leader, oblige le capitaine à les ramener vers l'Afrique, mais celui-ci, profitant de son ignorance, met le cap sur l'Amerique. Jetés en prison, les mutins vont être défendus par deux fervents abolitionnistes, Theodore Joadson et Lewis Tappan, qui engagent un jeune avocat, Roger Sherman Baldwin. La question est : sont-ils des hommes ou des marchandises ?

 

Capturé sur sa terre d'Afrique, vendu à un négrier, jeté à fond de cale, enchaîné, affamé, maltraité, Cinque, farouche Mandingue, ne renonce pas. Il veut retourner en Afrique parmi les siens. Alors commence un procès exemplaire, qui passionnera l'Amérique toute entière. Entre les magistrats procéduriers jusqu'à la caricature, les diplomates vindicatifs, les marchands d'esclaves abjects, les journalistes en quête de sensationnel, les hommes de l'ombre et les champions de l'abolitionnisme, la bataille s'engage. Le Président Martin Van Buren, esclavagiste, essaiera en vain de s'opposer à ce que justice soit faite...

Amistad - Matthew McConaughey Matthew McConaughey

Matthew McConaughey n'est encore qu'un étudiant à l'université du Texas lorsqu'un ami commun lui présente Richard Linklater, qui décide de lui confier une figuration dans son film Génération Rebelle en 1993. Après le tournage, Matthew reprend consciencieusement ses études avant d'enchaîner quelques petits rôles, qui lui permettent surtout de faire connaître son physique avantageux. Le grand public va vraiment retenir son nom grâce au film Le Droit de tuer ? de Joel Schumacher en 1996. Grâce à ce personnage d'avocat battant, l'acteur se retrouve de plus en plus en tête d'affiche, avec les plus grands de la profession. Il est choisi par Steven Spielberg pour interpréter l'un des rôles principaux d'Amistad...

  Pour son 1er grand rôle, Djimon Hounsou crève l'écran !

Djimon Hounsou, Béninois d'origine, arrive à Paris à l'age de 13 ans et devient à 22 ans mannequin vedette de Thierry Mugler (qu'il découvre dans le métro alors qu'il traîne sans un sous). En 1990, Djimon Hounsou se rend à Los Angeles pour poursuivre une carrière d'acteur. Après 2 ans de galère, il tient un petit rôle dans le thriller Obsession fatale de Jonathan Kaplan, suivi d'une participation à la grosse production de science-fiction Stargate, la porte des étoiles de Roland Emmerich. En 1997, il est la révélation majeure du drame Amistad de Steven Spielberg, où le rôle du chef des esclaves Cinque lui vaut une citation au Golden Globe et l'Image Award de la NAACP. Après diverses apparitions remarquées comme dans Gladiator de Ridley Scott, il trouve en 2007, l'un des rôles principaux dans un film à la mesure de son talent et aussi fort que celui d'Amistad, Blood Diamond, aux côtés d'un certain  Leonardo DiCaprio.

La composition d'Anthony Hopkins est saississante en vieux sénateur de 80 ans et ancien président : John Quincy Adams ! Une fois de plus il montre qu'il est un acteur hors norme.Quand à Morgan Freeman, dans le rôle de l'abolitionniste Théodore Joadson, il reste égal à lui même : parfait !

 

         Anthony Hopkins                                                Morgan Freeman 

 

     Ici avec le maître Steven Spielberg

Sean Connery a été contacté pour le rôle de l'ancien président John Quincy Adams. Cuba Gooding Jr. se serait, lui, vu proposer le rôle de Cinque.

Mon avis : Il est fortement dommage que les critiques considèrent ce film comme l'un des moins bons de Spielberg : "Ses nombreux détracteurs lui ont reproché d'être mielleux, académique et mal rythmé. Cette histoire vraie de la rébellion d'esclaves noirs contre leurs oppresseurs est racontée avec une brutalité parfois insoutenable. Académique? La reconstitution historique, superbe, ne laisse jamais la place à un spectacle guindé ; les situations restent vivantes, parfois drôles, les dialogues troublants, l'interprétation magnifique. Et même s'il est parfois un peu pataud dans ses longues scènes de procès et semble par moments un poil impersonnel, il reste comme un beau plaidoyer lucide, magnifiquement mis en scène." *Liam Engle

 

Cette histoire est à la fois horrible et touchante. Elle donne une autre vision des conditions de vie et du traffic des esclaves à cette époque. Et en particulier les conséquences dramatiques qu'a engendré cette mutinerie sur les Etats-Unis...

Partager cet article

Repost 0
Published by chrys76 - dans Mes films cultes
commenter cet article

commentaires

storage area network fundamentals 11/07/2011 13:52

Thanks for your patience and sorry for the inconvenience

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens