Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 21:07
Le duo Jean Dujardin et Gilles Lellouche que l'on a pu voir ensemble dernièrement dans le film de Guillaume Canet "Les Petits Mouchoirs" lance "Les infidèles", une comédie de moeurs sur l’infidélité masculine et ses nombreuses variations, vues par 7 réalisateurs.
affiche4

Et si Les Infidèles, film à sketches coréalisé par Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Fred Cavayé, Eric Lartigau, Michel Hazanavicius et Alexandre Courtès n'était pas qu'un film de mecs? Alexandra Lamy est l'héroïne du segment le plus réussi qu'a signé Emmanuelle Bercot (Backstage), seule réalisatrice de la fine équipe. Une série d'histoires grinçantes dans la lignée des grandes comédies italiennes.

 "Les gens qui s'attendent à voir une grosse gaudriole machiste vont avoir un choc !" s'amuse Emmanuelle Bercot. "Je sens que ça va pas mal papoter entre couples à la sortie de la salle." Un VRP dragueur minable, un quadra épris d'une Lolita, et surtout un mari et une femme qui règlent leurs comptes le temps d'une nuit de confidences font rire jaune.

 Les Infidèles : photo Alexandre Courtès, Emmanuelle Bercot, Eric Lartigau, Fred Cavayé, Gilles Lellouche

Réalisé par : Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau, Alexandre Courtès. Avec : Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Alexandra Lamy, Géraldine Nakache, Guillaume Canet, Sandrine Kiberlain, Manu Payet, Isabelle Nanty, Clara Ponsot et Mathilda May

 Les Infidèles : photo Alexandre Courtès, Emmanuelle Bercot, Eric Lartigau, Fred Cavayé, Gilles Lellouche

Après s'être improvisé héros d'un film d'action avec le nerveux et lucratif A bout portant (2010) de Fred Cavayé, le comédien passe à la fois devant et derrière la caméra, aux côtés de son compère nouvellement oscarisé Jean Dujardin ainsi que cinq autres cinéastes (dont Fred Cavayé), en s'attardant sur l'infidélité masculine et ses nombreuses variations pour une comédie sobrement intitulée Les Infidèles. Fort de sa condition de comédien en très vogue surtout depuis "The Artist", Jean Dujardin ne s'arrête pas là. Avec son ami de toujours, Gilles Lellouche, il s'attelle donc à la réalisation : pour les besoins de ce film à sketches, le duo signe "Las Vegas", l'un des courts-métrages qui composent cette comédie.

«Je savais que jouer un couple en crise avec Jean, mon mari à la ville, allait provoquer des questions sur notre vie privée, mais il ne faut pas oublier que nous sommes tous deux comédiens», précise Alexandra Lamy. Eblouissante, la comédienne apparaît dans toute sa fragilité face à son compagnon, qui confirme ses qualités d'immense comédien en incarnant une galerie de personnages calamiteux au fil des scènettes. «Jean me bluffe toujours, avoue sa partenaire, mais cette fois, je l'ai surpris aussi. Il m'a confié qu'Emmanuelle était parvenue à me faire trouver des expressions qu'il ne m'avait jamais vues!» L'humour franc est aussi à l'honneur dans Les Infidèles, notamment dans les rapports fusionnels de deux dragueurs incorrigibles campés par Lellouche et Dujardin, ou dans une séance de thérapie de groupe menée par une tordante Sandrine Kiberlain. «Les femmes devraient trouver leur compte dans ce film où les hommes en prennent pour leur matricule, tant ils pensent peu avec leur cerveau», souligne Alexandra. Cette charge féroce est une excellente surprise.

Les-infideles.jpg Interview de Jean Dujardin avant la cérémonie des Oscars : "Les infidèles ont été imaginés bien avant The artist. Il n’y a absolument aucun lien entre ces deux films, je n’ai pas décidé de faire l’un en réaction avec l’autre. Il ne s’agit donc pas de casser une image que l’on m’aurait collée ou de prendre un risque quelconque car j’aime le métier de comédien pour toute sa diversité de jeux. Concernant cette pression dont tout le monde parle, c’est vraiment un phénomène journalistique, car c’est vous qui mettez la barre si haut pour moi. The artist va plus vite que nous. Les Oscars, c’est proche et c’est loin. Je ne veux pas y penser. Personnellement je suis et je resterai un acteur français.Si j’ai l’Oscar du meilleur acteur tant mieux, mais de toute façon je ne perdrai rien !"   Gilles Lellouche à propos de la campagne d'affichage du film et de sa polémique : " Les affiches sont de mauvais goût, c’est vrai, c’est nous qui les avons imaginées ! C’est avant tout pour donner le ton de cette comédie, c’était vraiment sans arrière-pensée polémique.C’est justement ce machisme que nous dénonçons avec les personnages grotesques que nous interprétons et ce n’est absolument pas ce que nous sommes ! D’ailleurs ce qui fait rire dans la comédie, ce sont bien les mauvais sentiments et non les bons."

Quoi qu'on en pense, ce film est tout simplement un vrai film de potes. C'est un enchaînement de sketchs plus ou moins réussis, mais jamais mauvais, tournant autour d'un même thème : l’infidélité masculine en grande partie, mais aussi féminine. Même si la comédie semble être un fil rouge du film,le sujet n’est pas traité avec légèreté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les incontournables
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens