Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 01:02

Christopher Nolan dit au revoir à Batman dans la préface d’un livre sur le making of de sa trilogie, dont The Dark Knight Rises est le dernier chapitre.

The Dark Knight Rises est à l'affiche depuis aujourd'hui dans les salles françaises : la fin d’une trilogie commencée en 2005 avec Batman Begins, dont le sommet fut atteint en 2008 avec The Dark Knight (un Oscar mérité mais malheureusement posthume pour Heath Ledger en Joker, et 1 miliard de dollars de recettes planétaires).

2012 voit donc la fin des aventures de Batman signées Christopher Nolan sur grand écran. Et le site Superherohype a mis en ligne la préface de Chris Nolan au livre The Art and Making of The Dark Knight Trilogy, qui peut se lire comme le véritable point film du réalisateur à la trilogie.

 

Alfred. Gordon. Lucius. Bruce… Wayne. Ces noms ont fini par signifier beaucoup pour moi. Aujourd’hui, mon adieu à ces personnages et à leur uivers aura lieu dans trois semaines. C’est le neuvième anniversaire de mon fils. Il est né au moment où je donnais naissance au Tumbler dans mon garage, à partir de bouts de maquettes diverses. Beaucoup de temps, beaucoup de changements. On est passés de tournages où une fusillade ou un hélicoptère étaient des éléments extraordinaires à des jours de travail où le quotidien appelle des foules de figurants, des explosions d’immeubles ou des braquages à des milliers de pieds d’altitude.

  

On me demande souvent si j’avais toujours eu l’idée d’une trilogie. C’est comme si on me demandait si j’avais prévu de grandir, de me marier ou d’avoir des enfants. C’est compliqué de répondre. Quand David [Goyer, co-scénariste] et moi avons commencer à travailler sur l’histoire de Bruce, on a effleuré les idées de ce qui allait se passer après, mais on s’est dégonflés, car on ne voulait pas regarder trop loin dans l’avenir. Je ne voulais pas en savoir plus que Bruce, je voulais vivre ça avec lui. J’ai dit à David et Johah [Jonathan Nolan, son frère et co-scénariste] de tout mettre dans chaque film. Le casting et l’équipe ont tout donné dans le premier film. Rien n’a été perdu. Rien de « conservé pour plus tard ». Ils ont construit une ville entière. Après, Christian [Bale], Michael [Caine] et Gary [Oldman] et Morgan [Freeman] et Liam [Neeson] et Cillian [Murphy] ont commencé à y vivre. Christian s’est emparé de la vie de la Bruce Wayne et l’a rendue passionnante. Il nous a fait rentrer dans l’esprit d’une icône pop et ne nous a jamais décrédibilisé les méthodes de Bruce.

Je n’aurais jamais pensé qu’on ferait un deuxième film -combien existe-t-il de bonnes suites ? Pourquoi prendre le risque ? Mais dès que j’ai su où Bruce allait devoir se rendre, et dès que j’ai commencé à apercevoir son adversaire, l’idée d’une suite devint nécessaire. L’équipe fut réunie de nouveau, et nous fûmes de retour à Gotham. La ville avait changé en trois ans. Elle s’était agrandie. Elle était devenue plus vraie, plus moderne. Et une nouvelle force de chaos la menaçait. Un clown qui fait peur, version ultime, rendu terriblement vivant par Heath [Ledger]. On n’avait rien perdu sur le premier film, mais il restait des choses qu’on n’avait pas faites -un costume de Batman avec un cou flexible, des scènes shootées en IMAX. Et des choses qu’on avait peur de faire -détruire la Batmobile, brûler l’argent sale de la pègre pour montrer que le méchant avait un but hors du commun. On a utilisé l’apparente sécurité d’une suite pour se débarrasser des conventions et on s’est embarqué pour les recoins les plus sombres de Gotham.

Je n’aurais jamais pensé qu’on ferait un troisième épisode -combien y a-t-il de bonnes deuxièmes suites ? Mais je n’ai pas arête de m’interroger sur la fin de la quête de Bruce, et une fois que David et moi l’avons découverte, je devais la voir par moi-même. On devait revenir vers ce que nous osions à peine murmurer dans mon garage lors des premiers jours de boulot. Finalement, on faisait bien une trilogie. J’ai appelé tout le monde pour faire encore un tour à Gotham. Quatre ans plus tard, elle était toujours là. Elle semblait même plus propre, plus lumineuse. Le Manoir Wayne avait été reconstruit. Les visages familiers étaient de retour, plus vieux, plus sages… Mais ça cachait quelque chose.

Gotham pourrissait par les fondations. Un mal nouveau grandissait dans les profondeurs. Bruce pensait qu’il n’y avait plus besoin de Batman. Il se trompait, comme moi-même je me trompais. Le Batman devait revenir. Je suppose qu’il reviendra toujours.

Michael, Morgan, Gary, Cillian, Liam, Heath, Christian… Bale. Ces noms ont fini par signifier beaucoup pour moi. Le temps que j’ai passé à Gotham à m’occuper d’une des figures les plus résistantes et les plus appréciées de la pop culture a été l’expérience la plus difficile et la plus gratifiante qu’un cinéaste puisse espérer. J’aime à penser que je vais lui manquer, mais il n’a jamais été particulièrement sentimental.

Synopsis : Il y a huit ans, Batman a disparu dans la nuit : lui qui était un héros est alors devenu un fugitif. S'accusant de la mort du procureur-adjoint Harvey Dent, le Chevalier Noir a tout sacrifié au nom de ce que le commissaire Gordon et lui-même considéraient être une noble cause. Et leurs actions conjointes se sont avérées efficaces pour un temps puisque la criminalité a été éradiquée à Gotham City grâce à l'arsenal de lois répressif initié par Dent. Mais c'est un chat – aux intentions obscures – aussi rusé que voleur qui va tout bouleverser. À moins que ce ne soit l'arrivée à Gotham de Bane, terroriste masqué, qui compte bien arracher Bruce à l'exil qu'il s'est imposé. Pourtant, même si ce dernier est prêt à endosser de nouveau la cape et le casque du Chevalier Noir, Batman n'est peut-être plus de taille à affronter Bane...

Partager cet article

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les supers-héros
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens