Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 20:34

J.Edgar Hoover était un homme bourru et obstiné qui a règné sur le monde pendant 48 ans. Il créa le Bureau Fédéral d'Investigation et lutta contre le crime de la prohibition jusqu'à sa mort survenue 3 ans avant la fin de la guerre du Vietnam. C'est Léonardo DiCaprio qui l'incarne sous la houlette du grand Clint Eastwood, retraçant la vie de ce personnage controversé dans J.Edgar.

  John Edgar Hoover fut le directeur du Federal Bureau of Investigation (dit FBI) du 10 mai 1924 au 2 mai 1972, jour de son décès. Il reste à ce jour l'homme qui est resté le plus longtemps en poste à la tête d'une agence fédérale américaine. Hoover a travaillé dans cette agence si particulière sous le mandat de huit présidents, de Calvin Coolidge à Richard Nixon. Les détails du début de sa vie sont assez peu connus. La source de la plupart des renseignements est une enquête du journaliste Jack Alexander. Hoover est né à Washington, D.C. (États-Unis) en 1895, bien que son certificat de naissance ne date que de 1938 ! Il fait ses études à l'Université George Washington et est diplômé en droit en 1917. Il ne s'engage pas lors de la Première Guerre mondiale et trouve du travail dans le Département de la Justice (aidé par un oncle juge). Il se place dans le sillage de l'Attorney General (ministre de la Justice) du moment, le démocrate Alexander Mitchell Palmer, inventeur du « péril rouge », qui en fait rapidement son assistant spécial. Il est promu à la tête de la section chargée de « l'enregistrement des ressortissants d'un pays ennemi » (Enemy Aliens Registration), puis, en 1919, directeur de la toute nouvelle General Intelligence Division du Département de la Justice. Il est reconnu comme le créateur d'une agence chargée du maintien de la loi efficace, tout en étant accusé d'abus d'autorité sur ses propres agents du FBI, de chantage envers de multiples sénateurs et autres personnalités publiques, persécution politique (distillations de fausses rumeurs...), d'être corrompu par la mafia qui put ainsi se développer fortement sans crainte du FBI (séjours luxueux en Floride, parties « fines », trucage des paris qu'Hoover adorait faire sur les courses hippiques). Par son programme COINTELPRO, les agents du FBI purent harceler, perturber et détruire les « ennemis » comme le Black Panther Party et les formations politiques de gauche.

 

Ce film explore la vie publique et privée de l’une des figures les plus puissantes, les plus controversées et les plus énigmatiques du 20e siècle, J. Edgar Hoover. Incarnation du maintien de la loi en Amérique pendant près de cinquante ans, J. Edgar Hoover était à la fois craint et admiré, honni et révéré. Mais, derrière les portes fermées, il cachait des secrets qui auraient pu ruiner son image, sa carrière et sa vie.

  Naomi Watts campe ici le personnage d'Helen Gandy. Mais avant cela, deux autres actrices ont été approchées pour ce rôle : Charlize Theron (Hancock, Monster), qui a dû décliner l'offre au profit de Blanche-Neige et le Chasseur, mais aussi Amy Adams (Arrête-moi si tu peux, Fighter).

 

Arnie Hammer est le conseillé Clyde Tolson et Josh Lucas dans celui de l'aviateur Charles Lindbergh.

L’une des affaires les plus retentissantes prises en charge par Hoover concernait l’enlèvement du fils aîné de Charles Lindbergh (un pionnier américain de l'aviation) en 1932. Kidnappé le 1er mars 1932, son enfant fut retrouvé mort le 12 mai. Un suspect, Bruno Hauptmann, fut arrêté en 1934, condamné et exécuté pour le meurtre du bébé à la suite d'un procès très médiatisé, et ce malgré les doutes concernant sa culpabilité. Cette affaire suscite encore de nombreuses controverses de nos jours, comme le confie Leonardo DiCaprio : "Hoover, quel que soit le rôle qu’il ait pu y jouer, a très certainement instrumentalisé l’enlèvement pour se mettre en avant et promouvoir le FBI dans tout le pays." Josh Lucas, qui campe le célèbre aviateur Charles Lindbergh dans le film, a accepté ce rôle afin de rendre hommage à sa grand-mère, laquelle travaillait à l'époque dans l'armée de l'air : "Je n’ai pas hésité une seconde (à accepter ce rôle), d’autant plus que ma grand-mère faisait elle-même partie des WASP, Women Aiforce Service Pilots (Service des Aviatrices de l’Armée), pendant la Seconde Guerre mondiale, et l’une des premières femmes pilotes du pays sur des vols commerciaux", explique le comédien.

Judy Dench est Anne Marie Hoover

En plus de supporter un moulage en plâtre sur l'ensemble du visage, destiné à le vieillir, Leonardo DiCaprio a également porté des lentilles de contact, des postiches grisonnants, un appareil dentaire ainsi qu'une prothèse nasale. Il s'est également fait teindre les cheveux en brun et s'est même fait arracher quelques cheveux au niveau du front pour que son implantation capillaire soit plus régulière au moment où il portait son faux cuir chevelu. Dur dur de se glisser dans la peau de l'ex-patron du FBI !

Pendant le tournage, alors que Clint Eastwood arrivait sur le plateau, il croisa Leonardo DiCaprio, grimé par le maquillage prosthétique destiné à le vieillir. Le réalisateur l'a salué sans même le reconnaître, et lorsqu'on lui avoua qu'il s'agissait en fait du comédien, le cinéaste fut stupéfait devant cette métamorphose !

Pour replonger le spectateur dans l'époque de Hoover, le superviseur des effets visuels Michael Owens et son équipe ont reconstitué la Pennsylvania Avenue (l'artère sur laquelle donnait le bureau de Hoover) à différentes époques, et ont ainsi recréé les cortèges d'investiture des présidents Franklin D. Roosevelt et Richard Nixon. L'immense entrée et plusieurs bureaux du Ministère de la Justice ont également été reconstruits sur le vaste plateau n°16 des studios Warner.

j edgar 2Afin de coller au plus près possible de la réalité, le scénariste du film, Dustin Lance Black, a effectué une longue et minutieuse recherche sur la vie de l'ex-directeur du FBI, à l'aide de nombreux ouvrages ainsi que de plusieurs témoignages de ses proches et de personnes qui travaillaient à Washington à l’époque de son "règne".

j edgar

Leonardo DiCaprio est le cinquième acteur à camper le personnage historique de J. Edgar Hoover au cinéma. Avant lui, Kevin Dunn l'avait déjà incarné dans Chaplin (1992) de Richard Attenborough, suivi de Bob Hoskins dans le biopic sur Nixon (1995) d’Oliver Stone, sans oublier Billy Crudup dans Public Enemies (2009) de Michael Mann, ce dernier le dévoilant pour la première fois sous un côté plus sombre et plus excentrique, à l'instar de Leonardo DiCaprio dans J. Edgar. Pour la télévision, le dernier en date est l'acteur Enrico Colantoni (La série Voilà !) dans la série les Kennedy.

Partager cet article

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les incontournables
commenter cet article

commentaires

clovis simard 25/01/2013 16:57

Maîtres de ce monde(fermaton.over-blog.com)

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens