Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 18:38

L'actrice Mary Pickford fit ses premières apparitions chez Universal Pictures de Carl Laemmle le fondateur méconnu d'Hollywood, avec son 1er mari de l'époque Owen Moore de l'époque. Elle deviendra la première vraie grande star internationnale aux côtés de son second mari, le légendaire Douglas Fairbanks.

Mary Pickford, de son vrai nom Gladys Louise Smith née le 8 avril 1892 à Toronto, morte à Santa Monica le 29 mai 1979, est une actrice, productrice et femme d'affaires canadienne, ainsi que la cofondatrice du studio United Artists et de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences.

  Mary Pickford, de son vrai nom Gladys Louise Smith (née le 8 avril 1892 à Toronto, morte à Santa Monica le 29 mai 1979), est une actrice, productrice et femme d'affaires canadienne, ainsi que la cofondatrice du studio United Artists et de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences. Surnommée « La petite fiancée de l'Amérique », « Little Mary » (Petite Mary) ou « La fille aux boucles » elle séduisit le public par sa grâce juvénile et primesautière dans des films comme Pauvre petite fille riche ou Le Petit Lord Fauntleroy.
Cofondatrice des studios United Artists et de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences, elle fait partie des plus grands pionniers des débuts d'Hollywood. Son influence dans le développement de son métier est considérable. Intrinsèquement liée au cinéma, elle est une figure décisive dans l'histoire de la célébrité moderne. Son statut et ses exigences contractuelles contribuent à façonner l'industrie du cinéma et la communauté cinématographique appelée « Hollywood ». La fin du cinéma muet est fatale à sa carrière d'actrice, après sa participation à quatre films parlants. Elle a joué dans 236 films, en 27 ans de carrière.

En 1930, elle remporte l'Oscar de la meilleure actrice pour le rôle de Norma Besant dans Coquette de Sam Taylor. Au regard de sa contribution au cinéma américain, l'American Film Institute désigne Mary Pickford la 24e plus grande star féminine de tous les temps. Mary s'est mariée à trois reprises. D'abord à Owen Moore (1886–1939), un acteur du cinéma muet né en Irlande, le 7 janvier 1911.

  Elle quitte la Biograph en décembre 1910, pour travailler l'année suivante avec l'Independent Motion Picture Company (futur Universal Pictures) et Majestic. En désaccord avec leurs standards de création, elle repart s'associer à Griffith en 1912, et délivre certaines de ses plus grandes performances d'actrice . Mary Pickford, qui a toujours rêvé de conquérir la scène de Broadway, découvre alors à quel point le cinéma lui manque.

 En 1913, elle décide de consacrer son énergie aux films. Au même moment, Adolph Zukor fonde la société Famous Players in Famous Plays (future Paramount Pictures), l'une des premières compagnies de longs-métrages, que Mary rejoint aussitôt parmi d'autres stars.Au long de sa carrière, Mary est la star de 52 long-métrages. En 1916, elle signe un nouveau contrat avec Adolph Zukor afin de lui garantir la maîtrise totale sur la production des films dont elle tient le premier rôle, et un salaire record de 10 000 $ par semaine.

Les fondateurs de United Artists: Douglas Fairbanks, Mary Pickford, D.W.Griffith, et Charlie Chaplin. En 1918, elle quitte la Paramount Pictures et devient une productrice indépendante; et distribue également ses films avec la First National Pictures. Elle est aussi la première actrice à toucher plus d'un million de dollars par an. Elle s'arroge ainsi le droit de jouer dans des productions de son fait, dont elle contrôle même la distribution

   Son divorce avec Owen Moore étant prononcé le 2 mars 1920, elle épouse Douglas Fairbanks le 28 mars. Le ton de leur lune de miel en Europe fut donné par une violente bousculade à Londres où des fans de l'actrice tentèrent de la toucher. À Paris, une émeute similaire eut lieu, où l'actrice fut contrainte de se réfugier dans un conteneur à viande. Pour leur retour triomphal à Hollywood, une foule en liesse les attend pour les acclamer à chaque station ferroviaire du pays. 

 

Le couple est souvent qualifié "d'Hollywood royalty". Leur gloire internationale est si grande que les dignitaires et les chefs d'État étrangers en visite à la Maison Blanche demandent souvent s'il leur est possible de visiter Pickfair, l'immense manoir du couple à Beverly Hills. Les dîners à Pickfair resteront légendaires. Charlie Chaplin, le meilleur ami de Fairbanks, y est souvent présent.

 Les pressions s'intensifient avec le déclin de leurs carrières à l'avènement du cinéma parlant. L'infatigable acteur trouve du réconfort en parcourant les mers du monde alors que l'actrice est casanière. Sous les débuts du parlant deux acteurs les détrônent : Clark Gable et Joan Crawford.

 

Leur relation est définitivement plombée par la romance de l'acteur avec Sylvia, Lady Ashley au début des années 1930, qui entraîne une longue séparation puis le divorce le 10 janvier 1936. Douglas Fairbanks Jr. déclara que son père et Mary Pickford regretteront leur incapacité à se réconcilier jusqu'à la fin de leurs vies. Le 24 juin 1937, Pickford épouse son dernier mari, l'acteur et musicien Charles 'Buddy' Rogers. Elle interpelle parfois par erreur son mari par un " Douglas " mais vivront ensemble pendant plus de quatre décennies jusqu'à la mort de la star du muet d'une hémorragie cérébrale.

Après son retrait de l'écran, Mary Pickford devient dépendante de l'alcool, l'addiction qui avait déjà touché son père et qui ravage la famille. Elle meurt le 29 mai 1979 d'une hémorragie cérébrale, à l'âge de 87 ans. Elle repose dans le Jardin de la Mémoire du cimetière de Forest Lawn Memorial Park à Glendale (Californie), dans la parcelle Pickford.

  Mary Pickford s'est servie de son statut pour promouvoir de nombreuses causes. Pendant la Première Guerre mondiale, elle s'engage dans la vente de Liberty Bonds, à travers une épuisante série de discours pour lever des fonds, qui débute à Washington, D.C., où elle vend des bons aux côtés de Charlie Chaplin, Douglas Fairbanks et Marie Dressler. Cinq jours plus tard, elle s'exprime à Wall Street devant une foule estimée à 50 000 personnes. Bien que née au Canada, elle incarne un symbole fort de l'Americana, en embrassant le drapeau américain devant les caméras et en mettant aux enchères l'une de ses fameuses boucles d'or pour 15 000 $. Un seul discours à Chicago rapporta la vente de bons d'une valeur estimée à 5 millions de dollars. Elle est rebaptisée Little Sister par l'U.S Navy. Deux canons porteront son nom et l'armée lui donnera le titre de colonel d'honneur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les acteurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens