Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 08:07

Production ambitieuse de la plate-forme de streaming américaine Netflix, "House of Cards", la série à mi-chemin entre le cinéma et la télévision, de David Fincher et produite par Joel Schumacher, arrive à la fin de l’été sur la chaîne cryptée… C'est l'adaptation de la série britannique du même nom, elle-même adaptée du roman de Michael Dodds.

Dévoilée sur Netflix en février dernier, cette série sera programmée dans nos contrées sur Canal+ à compter du jeudi 29 août à 20h55. Sombre et ambitieuse, la série de David Fincher met en vedette l'incontournable Kevin Spacey, en politicien retors, et la belle Robin Wright, qui fait son retour à la télévision après "Santa Barbara",  dans la peau de son épouse. Les 13 épisodes de la saison 1 plongent le téléspectateur dans les coulisses de la politique à Washington, avec tout ce qu’il convient de corruption, de sexe et de manipulations. Face à un tel succès public et critique, le show a été renouvelé outre-Atlantique.

 Frank Underwood, homme politique rusé et vieux briscard de Washington, est prêt à tout pour conquérir le poste "suprême"...

Kevin Spacey, Robin Wright et Michael Kelly

 

Synopsis : Frank Underwood, membre du Congrès démocrate et whip du gouvernement à la chambres des représentants, a aidé Garrett Walker à devenir président des Etats-Unis  en échange de la promesse de devenir secrétaire d'état. Mais, avant l’investiture de Walker, la chef de cabinet Linda Vasquez lui annonce que le Président n'a pas l'intention d'honorer sa promesse. Furieux, Underwood et sa femme Claire (qui comptait sur la nomination de son mari pour développer son groupe d'activistes environnementaux dans d'autres pays) font un pacte pour détruire ceux qui l'ont trahi. Frank se met donc à la recherche de pions pour mener sa croisade, et il trouve pour cela le député de Pennsylvanie Peter Russo, manipulable grâce à sa vie privée dissolue, et la jeune et ambitieuse journaliste Zoe Barnes, afin de tracer sa route vers les plus hauts postes.

 

Le casting : Kevin Spacey, Robin Wright,  Kate Mara, Corey Stoll, Michael Kelly, Sakina Jaffrey, Kristen Connolly, Constance Zimmer, Sebastian Arcelus, Boris McGiver, Jayne Atkinson, Michel Gill, Dan Ziskie et Elizabeth Norment

Difficile de croire que le scénariste Beau Willimon et David Fincher, les cerveaux derrière cette adaptation d’une minisérie anglaise des années 90 avec Ian Richardson, n’aient pas imaginé ce moment comme une métaphore amusée, voire légèrement de sale gosse, de leur propre destin. Dans l’ancien monde, House of Cards aurait dû atterrir sur les écrans de HBO ou de Showtime, là où sont diffusées les séries adultes d’aujourd’hui, à forte valeur ajoutée culturelle, comme Game of Thrones ou Homeland. Mais la plate-forme de streaming Netflix (environ 30 millions d’abonnés aux Etats-Unis) cherchait à marquer les esprits en développant du contenu original. Elle a posé 100 millions de dollars sur la table et commandé d’emblée deux saisons de la série, afin d’éloigner les curieux, c’est-à-dire les importantes chaînes câblées subitement reléguées au rang de spectateurs, sonnées par ce hold-up légal d’internet sur leur territoire naturel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Mes séries TV
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens