Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 09:28

Après avoir joué Pablo Picasso et Richard Nixon ou encore le pilote de voiture John Monroe entre autres, Sir Anthony Hopkins rentre dans la peau de l'un si ce n'est le plus célèbre réalisateur britannique : Alfred Hitchcock. Ce film nous plonge dans les coulisses du tournage du film mythique Psychose. Grâce au soutien inconditionnel de son épouse Alma Reville, découvrez comment ce chef-d’oeuvre a vu le jour alors que personne n’y croyait !

 

Un film de Sacha Gervasi. Aux côtés d'Anthony Hopkins on retrouve Helen Mirren, Scarlett Johansson, Tony Nicolette, Danny Huston, James D'Arcy et Jessica Biels.

  

Alfred Hitchcock, réalisateur reconnu et admiré, surnommé « le maître du suspense », est arrivé au sommet de sa carrière. A la recherche d’un nouveau projet risqué et différent, il s’intéresse à l’histoire d’un tueur en série. Mais tous, producteurs, censure, amis, tentent de le décourager. Habituée aux obsessions de son mari et à son goût immodéré pour les actrices blondes, Alma, sa fidèle collaboratrice et épouse, accepte de le soutenir au risque de tout perdre. Ensemble, ils mettent tout en œuvre pour achever le film le plus célèbre et le plus controversé du réalisateur : PSYCHOSE.

Hitchcock se situe durant le tournage de Psychose, l'un des films les plus connus du célèbre réalisateur qui donna lieu à trois suites et un remake en 1999. Considéré comme un chef-d’œuvre mélangeant le thriller et le film d'horreur, "Psychose" est encore aujourd'hui considéré comme un film culte. La scène finale, dans laquelle le meurtrier (Anthony Perkins) est finalement démasqué, reste l'un des moments les plus terrifiants de l’histoire du septième art. Le film a en tout rapporté environ 50 millions de dollars à travers le monde, alors que son budget n'était même pas de 1 million.

Alma Reville a rencontré Alfred Hitchcock en 1926, alors qu'elle était une jeune monteuse. Elle est restée mariée au célèbre cinéaste durant 54 ans et malgré son importance dans son travail, elle n'a jamais assisté au tournage d'un de ses films. Helen Mirren n'avait que peu d'informations pour entrer dans la peau d'Alma Reville, car il n'existe pas d'archives filmées la montrant. L'actrice s'en est donc remise à son instinct, mais aussi à sa vie privée : "Je savais qu'Hitchcock était sollicité de toute part par des gens voulant approcher le génie. Et c’est exactement ce que j’avais vécu, la première fois que je suis arrivée aux États-Unis avec mon mari, le réalisateur Taylor Hackford", explique la comédienne.

 Si Anthony Hopkins a fait diverses recherches sur Alfred Hitchcock avant le tournage, il a aussi été aidé par la manière dont Sacha Gervasi voyait le cinéaste à ce moment de sa carrière : "(...) un Goliath de l’industrie cinématographique devenu un David des temps modernes, déterminé à faire un film auquel personne ne prédisait de succès, et que personne ne voyait résister à la Motion Picture Production Code Administration, l’organe de censure."

 

Pour interpréter les comédiennes de Psychose, Janet Leigh (Scarlett Johansson) et Vera Miles (Jessica Biels), une multitude d'actrices très célèbres furent envisagées, dont Gwyneth Paltrow, Reese Witherspoon, Ashley Greene, Evan Rachel Wood, Abbie Cornish, January Jones ou encore Emilie de Ravin. Rien que ça...

                         

Scarlett Johansson a fait de nombreuses recherches pour se mettre dans la peau de l'actrice Janet Leigh. Ce travail s'est fait avec la collaboration de sa fille, Jamie Lee Curtis : "Elle était très heureuse que ce soit Scarlett Johansson qui interprète le rôle de sa mère. Du coup, elle a mis à sa disposition un grand nombre de ses souvenirs, mais aussi des photos et des films personnels, ce qui est très généreux de sa part", explique Sacha Gervasi. Scarlett Johansson a aussi lu les 3 romans de Janet Leigh.

 Pour camper l'acteur Anthony Perkins qui interprète le mystérieux Norman Bates, James D'Arcy s'est servi du peu d'informations qu'il a pu trouver : la seule biographie écrite sur l'acteur et des interviews datant des années 60 où Perkins parle... français ! Même si d'Arcy comprend la langue de Molière, il a été désarçonné par la manière si particulière dont l'acteur parle. Au final, il a fait le choix de regarder en boucle la scène de Psychose où Perkins prépare un repas au personnage de Janet Leigh.

                     

Dans ce film, on apprend que c'est le compositeur Bernard Herrmann qui souffla à Alfred Hitchcock l'idée d'ajouter de la musique à la célèbre scène de la douche. Au départ, le cinéaste désirait qu'elle soit entièrement silencieuse mais le son si angoissant des violons stridents ont fini par le convaincre.

  Toni Nicollette qui interprète le rôle de Peggy Robertson, l'assistante dévouée d'Alfred Hitchcock, n'avait pas énormément de documents d'archives pour l'aider dans son interprétation : quelques photos et une seule interview. Pourtant, son rôle n'est pas à minimiser puisque sa collaboration avec le cinéaste a été longue de 40 ans !

  Mon avis : D'après certaines critiques, ce Biopic représente un Alfred caricaturale et n'apporterait rien à l'oeuvre du maître du suspense. Personnellement, vu la classe d'Anthony Hopkins (qui eut quand même un oscar pour l'occasion) et de surcroit sa facilité d'incarner un personnage déjà existant comme le président Richard Nixon pour ne citer que lui, cela me paraît très éxagéré. D'autant plus qu'Hitchcock jouait beaucoup de son côté British et forçait beaucoup quand il s'adressait à la caméra, sur ce flègme et cette légèreté qui caractéririsent nos voisins d'outre Manche. Ce qui est à mon sens très caricatural ! Doué par ailleurs d'un sens aigu de l'autopromotion mais aussi imbu de sa personne, il adorait faire des caméos (Mais il est ou Alfred ?!?). Mais chose que j'ai découverte en regardant une émission sur Tippi Hedren, l'héroïne du film Les Oiseaux, c'est que le réalisateur avait un fantasme très prononcé sur les blondes (Grace Kelly, Joan Fontaine, Janet Leigh, Eva Marie Saint, Kim Novak, Tippi Hendren entre autres) et harcelait ses actrices vedettes pendant et parfois hors tournage. Du fait de son statut mais doté d'un physique qui reconnaissons le, était ingrat, il agissait d'après les dires de Tippi comme un tyran.

Partager cet article

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les incontournables
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens