Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 14:56

 S'il y a bien un super-héro qui a été le plus adapté au cinéma, c'est bien le justicier de  Gotham !

 

 Un petite rétro sur les différents films/séries qui ont incarné l'univers de Batman.

     A l'inverse de chez Marvel, l'univers de DC n'a pas suivi une ligne directionnelle, et les aventures de Bruce Wayne, au fil des années, ont souvent changé, allant parfois de la dérision jusqu'à un monde sombre et sans espérance.

 LA NAISSANCE DU MYTHE : Des années 30 à aujourd'hui, Batman s'est trouvé adapté sur tous les médias existants, du cinéma aux jeux vidéos en passant par la télévision. Batman traverse les années et est toujours un reflet de celles-ci. Le point commun de ses différents visages ? Un enfant qui assiste impuissant au meurtre de ses parents et qui ne désire qu'une chose : rendre justice ! Batman n'est pas l'un des premiers héros du comics, bien avant lui nous dénotions déjà des héros de comics.A la base, le comics était nommé " Comic stip " et paraissait dans des journaux d'actualités, sur une ou deux pages. Suite aux succès des comics strip apparut le comics book. Un support créé par Max Gaines et entièrement dédié aux aventures des héros. Cette période qui correspond de 1929 à 1942 prit le nom du " Golden Age ".Les aventures de Batman furent révélées par le comics book Detective Comics. Ce comics regroupant différentes histoires de justicier parut en mars 1937 et il fallut attendre mai 1939 et le Detective Comics 27 pour apercevoir Batman pour la première fois dans ses pages. Le héros pour son début est loin d'être très recherché, il possède les caractéristiques du justicier Zorro, excepté qu'il rend justice en métropole. Il pourchasse des gangsters ou des créatures telles que des loups-garous ou des vampires. Souvent jugé trop violent, la firme National Comics, qui petit à petit se mute en DC comics décida de mettre le holà et obligea Kane a dorénavant montrer les copies avant publication afin de pouvoir censurer.Pour la petite histoire il fallut attendre le numéro 33 de Detective Comics et l'aide de Bill Finger comme scénariste pour voir arriver le milliardaire Bruce Wayne comme alter ego, ainsi que les origines de l'homme chauve-souris (novembre 1939).

 Le mythe est enfin créé et sa personnalité en placeL’homme chauve-souris n’eut pas à attendre longtemps pour se voir adjoindre un partenaire. Bill Finger créa Robin dans les années 40 et le mit en place dans le Detective Comics 38, (Avril 1940). Les années 40 furent d’ailleurs propices à beaucoup de créations de « Boy Wonder »afin d’accompagner les justiciers, et surtout dans le cas de Batman de rendre le comics plus grand public et moins sombre. Les ventes de Batman explosent carrément et obligent l’éditeur à utiliser davantage que le seul support Detective Comics pour raconter les aventures du justicier de Gotham City.

  Un nouveau comics appelé tout simplement « Batman » fait son apparition à l’été 1940. Bob Kane et Bill Finger ne pouvant tout gérer, l’éditeur décida d’engager de nouveaux talents, tel Dick Sprang, considéré par les fans comme un des meilleurs de cette période. C’est aussi en 1940, durant l’été qu’apparurent les plus grand ennemis de Batman, tels que le Joker et Catwoman. Dans le cas plus particulier du Joker, celui-ci vit le jour dans le « Batman n°1 », si à la base il devait mourir à l’issue des deux premiers numéros, le personnage se révéla si charismatique que les créateurs décidèrent de redessiner à la dernière minute la case pouvant conclure à sa mort. Dans les grands méchants qui ont mené la vie dure à Batman, on notera aussi l’arrivée du Pingouin dans le Detective Comics 58 (Décembre 1941).

  Petit à petit, l’univers de Batman et sa ville se crée (première mention du nom de Gotham City dans le Batman 4 durant l’hivers 1941). Finger monte des dossiers afin que les adversaires créés, de même que les lieux, soient le mieux détaillés possible, quitte à rendre les scripts un poil en retard. Batman est désormais partout, et après la seconde guerre mondiale, DC décide de se servir de Batman pour implanter le justicier à travers le monde et créer le mythe, et surtout faire des Etats-Unis l’image des « défenseurs du monde libre ».Dans la continuité des grands événements des années 40-50, Alfred apparaît pour la première fois en avril 1943 (Batman 16). En 1944 la base souterraine sous le manoir Wayne est désormais nommée « Bat-Cave » et en 1947 se présente la première des invasions extraterrestres que Batman aura à affronter.Les années 50 signifie l’après-guerre, les Etats-Unis sont puissants, et l’économie et les créations diverses explosent. Place aux gadgets, et Batman n’y échappera pas. Batavion, Batbateau, ou tout autre objet estampillé « Bat » font leur apparition, et les ennemis ne sont pas en reste puisque le Jocker possède sa Jocker Mobile, Catwoman son Catplane et le Pingouin son Pinboat. Les années 50 voient aussi pointer la première femme justicière dans la ville de Gotham Elle se nomme Kathy Kane, alias Batwoman (Detective Comics n°233).             

 Les films : 

Batman (1989) de Tim Burton                                                                                                

 Après plus de 10 ans à s'arracher les cheveux sur la production du futur film cinéma, Batman peut enfin voir le jour en 1989. Tim Burton venait de remporter deux gros succès ( Pee Wee et Beetlejuice), et par son approche visuelle il a du coup été préféré comme réalisateur à Ivan Reitman et à Joe Dante initialement pressentis. Si Burton n'était pas un fan du comics, il aimait l'idée que dégageait le personnage ainsi que son côté obscur. De plus, Burton avait énormément apprécié les approches faites par Miller et Moore. Mais le film ne se fait pas sans difficulté, ainsi d'après Burton lui-même le premier scripte était insatisfaisant : « Le premier scripte ne me plaisait pas, trop proche de celui de Superman.Autre défi pour l'équipe du film : les décors ! Burton mit assez longtemps à se décider sur le meilleur choix, cependant après quelques nuits blanches, lui et Furst finirent par tomber d'accord sur le style de décors. Ils optèrent sur un aspect sombre façon The Killing Joke (Le Souriez de Moore) et sur un côté Métropolis de Fritz Lang. Le tout devait donner une impression d'un New York proche de l'enfer, comme si tous les aspects négatifs de cette ville des États-Unis avaient été réunis. Pour terminer, il fallait un costume beaucoup plus crédible que celui de Adam West dans les années 60, pour cela Rob Ringwood acheta plus de 400 comics pour étudier les différents costumes ayant existé et surtout en voulant garder un aspect crédible, il fallait que le costume semble utile et pas seulement un déguisement.

 Batman, Le Défi (1992) de Tim Burton                                                                                

 1992 est une année qui va apporter le meilleur à Batman, voire plus que ça, des petits bijoux à la télévision comme au cinéma. Tout d'abord, par l'arrivée du film de Burton, Batman le Défi. Pourtant, Tim Burton n'était pas vraiment partant pour une nouvelle aventure au départ, il se rappelait son perpétuel combat face aux gros studios et l'épuisement mental qui en avait découlé. Mais suite à des négociations qui lui permirent de gagner un chèque plutôt alléchant et un monopole total sur le film, il accepta. De suite, Burton s'attacha au Pingouin et à Catwoman plus qu'aux héros, d'ailleurs il ne fut pas le seul, puisque beaucoup d'actrices s'intéressèrent au rôle de Catwoman,. Pendant la phase de pré-production, Sean Young s'invite et vient directement en costume pour impressionner les créateurs, puis Lena Olin est pressentie, c'est finalement Anette Bening qui gagne le rôle, mais, petit soucie, elle est enceinte ! Au final (et pour le plus grand plaisir de tous vu le résultat) c'est Michelle Pfeiffer qui obtient le rôle. Danny De Vito décroche le rôle du Pingouin et Christopher Walken celui d'un certain Max Shreck. Le résultat dépasse toutes les espérances, ce Batman est en tout point supérieur au premier et devient un chef d'oeuvre du cinéma de super-héros.

 Batman Forever (1995) de Joel Schumacher                                                                       

 Si la série animée continua à impressionner pendant trois saisons, ce ne fut pas de même pour le cinéma, avec le départ de Burton sur Batman Forever, laissant place à Joel Shumacher qui prend pour le coup l'aspect opposé à Burton en rendant le film ultra coloré. Michael Keaton quant à lui est remplacé par le très fade Val Kilmer. Pourtant, Batman Forever avait un adversaire vraiment intéressant en la personne de Double Face/ Harvey Dent, mais le réalisateur n'exploite aucunement la double personnalité du personnage, jouant plus sur l'action et les gros décors que sur le casting. La popularité du moment de l'acteur Jim Carrey cependant fait que le film est un succès commercial et permet un quatrième film : Batman &Robin.

 Batman & Robin (1997) de Joel Schumacher                                                                      

 Batman et Robin joue encore plus dans la démesure et est peut-être un poil plus assumé, surtout que le personnage de Freeze demeure un poil intéressant. Mais celui-ci se veut avant tout une redite complète du troisième, au point qu'entre le 3 et le 4 chaque scène se ressemble, seuls les méchants sont remplacés par d'autres. Le film, s'il se veut distrayant, est malheureusement d'un manque de personnalité flagrant, et George Clooney rabaisse le personnage de Batman au plus bas. Cette fois le spectateur, même américain, n'est pas dupe, et le film est un semi-échec. Batman réussit donc l'exploit de lasser pendant un temps le spectateur du film de super-héros, ainsi le cycle est bouclé Batman 1 avait apporté l'euphorie, le 4 l'a remporte.

 Batman Begins (2005) de Christopher Nolan                                                                      

 Au cinéma, il aura fallut attendre longtemps pour voir resurgir le justicier de Gotham, il faut dire que la douche Batman et Robin et Batman Forever était copieuse. Les projets et les bruits de couloirs ont été légion : à un moment la Warner a effectivement pensé à un Batman vs Superman, la production avait même pensé à Wofgang Petersen pour le réaliser. Mais le budget était trop faramineux par rapport aux risques d'un potentiel échec. Après a circulé la rumeur de voir le dessin animé Batman la Relève passer en live, de même que l'adaptation du Dark Knight de Miller où le choix de Clint Eastwood avait été suggéré, mais les projets sont restés dans les tiroirs.C'est finalement Chris Nolan et son Batman Begins qui aura peut-être la chance de ressusciter la franchise. Tout les éléments semblent là : univers sombre, casting de toute beauté, réalisateur ayant prouvé son savoir-faire, autant dire que tout cela semble alléchant et espérons-le, ne décevra pas ! Dans tous les cas Christian Bale a déjà signé pour 3 films. Batman n'est donc pas prêt de s'éteindre, même au cinéma !

 Batman, The Dark Night (2008) de Christopher Nolan                                                      

The Dark Knight, Le Chevalier Noir Avec Batman Begins, Christopher Nolan avait réussi à redonner vie et sens à un super-héros dont les dernières apparitions sur grand écran avaient beaucoup déçu. Fans et critiques étaient donc impatients de savoir si le réalisateur britannique allait réussir à maintenir la série à un même niveau d'excellence. Avec toujours autant de noirceur et d'actions.L'attente reposait également sur une histoire alléchante puisqu'elle met le justicier masqué aux prises avec deux de ses plus célèbres ennemis, dont le Joker. Ce psychopathe au visage de clown est interprété par Heath Ledger. Et l'attrait pour le film repose en partie sur la présence au générique de cet acteur australien, l'un des plus doués de sa génération.Son décès brutal, en janvier dernier, a fait de The Dark Knight, son avant-dernier film, une sorte de chant du cygne. Les rares personnes ayant assisté au tournage ou ayant visionné quelques scènes étaient toutes unanimes pour encenser son jeu.Le film a conquis la salle par son rythme haletant, son récit riche en rebondissements et en scènes spectaculaires, ses personnages fouillés et sa brochette d'acteurs tous excellents. Car la fantastique prestation d'Heath Ledger ne cannibalise pas celles de ses compagnons : Christian Bale, Aaron Eckhart, Michael Caine, Gary Oldman, Morgan Freeman, Maggie Gyllenhaal. The Dark Knight mérite tout le bien qu'on en lit sur internet et dans les médias.      

 Les séries TV:

   1943,C'est Harry Cohn, président de la Columbia, déjà producteur de serial comme « The Shadow » qui prend contact avec Bob Kane, afin de créer le premier serial sur Batman. Ainsi en 1943 Batman prend les traits de l'acteur Lewis Wilson et Robin ceux de Douglas Croft. Le serial dura 15 épisodes avant de disparaître.  

 

  1949, un nouveau serial du nom de Batman et Robin arriva de nouveau. Cette fois, ce sont les acteurs Robert Lowery pour Batman et Johnny Duncan pour Robin qui donnèrent leurs  traits aux justiciers masqués. La série n'était pas vraiment flatteuse pour le justicier mais faisait    gagner le justicier en popularité dans les familles américaines. Cette série aussi comme la précédente ne comporte pas plus de 15 épisodes.

 

    1966, Le sérieux du comics ne dura pas très longtemps pour cause d'une série télévisée qui va faire exploser l'audimat en 1966. Tous cela sous les traits d'Adam West (Batman) et Burt Ward (Robin) qui immortaliseront à jamais la notion du Kitch chez le super-héros. Tout le monde a retenu ce fameux générique et ses combats mythiques tournant autour des : « Pang, Ping, outch, cratch ». Du coup, la série télévisée va engendrer une multitude de produits dérivés et va même influencer le comics sur tous les points de vue. Le terme « Batmania » apparaît, le justicier est au sommet. Le succès est tel qu'un film sort, reprenant le casting de la série et mettant en scène tous les plus grands adversaires de Batman (Jocker, Catwoman, Pingouin, Double Face, Mr Freeze et l'Homme Mystère).

 
La série sera même plusieurs fois nominée à la cérémonie des Emmys en 1966.

Bruce Thomas pour la série Birds of Prey 

  Les courts-métrages:

   Qui mieux qu'un fan peut réellement saisir toutes les subtilités de son héros ? En tous cas c'est ce qui en ressort à la vision de Batman, "Dead End", remarquable film amateur de 2003 mettant en scène Batman, son ennemi de toujours le Joker.Ce film amateur à budget tout de même assez considérable est tout autant incroyable par son ambiance que par son jeu d'acteur, un cours métrage que la Fox aurait bien fait de regarder pour comprendre la force d'un cross-over.

                     Batman Dead-end                                                        World's Finest        

                   

Autre rumeur circulant en 2004, la confrontation de Batman et de Superman. Beaucoup y ont cru, et tout cela à cause d'une bande annonce incroyable d'un auteur se nommant Sandy Collora. Cette bande-annonce « World's Finest » fantasmée par un fan était si bien faite que la rumeur d'un film s'est installée jusqu'à donner l'idée au studio Warner.

 Grayson                                                                                                                                  

 Dernière surprise en date aussi, une longue bande-annonce nommée "Grayson" de John Fiorella, véritable bombe mettant en scène la mort de Batman, le tout réunissant Robin et tous les héros de DC de la JLA. Encore une fois incroyable, et en voyant de tels films amateur nous rêvons de voir ça un jour sur grand écran !!

 

  Les   Batmobiles :

[PHOTO: Batmobile] 1966

 1989

Batmobile 1997 2005

Partager cet article

Repost 0
Published by chrys76 - dans Les supers-héros
commenter cet article

commentaires

thesis writing service 07/06/2011 19:26

A first batmobile looks so funny today ;) It's cool of course, but a little bit so vintage and farcically

Pandaranol 02/06/2011 00:30

PandaranolUn article très intéressant, merci.

Professional dissertation editor 27/01/2011 13:35

Interesting Blog, I like it.

Seotons 05/11/2010 10:52

SeotonsSympa tout ca :)

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens