Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 09:34

S'il y a bien un film exceptionnel sur le braquage de banque c'est Un Après-Midi de Chien (Dog Day Afternoon) de Sidney Lumet, tourné en 1976.

 

Sonny (Al Pacino) et Sal (John Cazale), 2 gangsters débutants  s'apprêtent à commettre un hold-up. Tout a été prévu pour que tout soit fini en un quart d'heure. Mais la police est avertie et une lente descente aux enfers commence pour les deux hommes, bloqués dans la banque. Cernés par la police et les médias, ils prennent en otage les employés de la banque. Débute alors un cauchemar qui va durer des heures.

 La génèse :

En 1972, à Brooklyn, un jeune homme braque une banque avec un ami pour pouvoir payer l'opération de changement de sexe de son compagnon. Le hold-up échoue, l'un des deux hommes est tué ; l'autre écope de vingt ans de prison. Trois ans plus tard, Sidney Lumet convainc Al Pacino d'interpréter ce drôle de gangster dans ce chef-d'oeuvre d'irrévérence, sorte de comédie tragique et naturaliste. Un après-midi de chien n'a peut-être pas été récompensé comme il le méritait. Cette année-là aux Oscars, Vol au-dessus d'un nid de coucou raflait la mise.Un après-midi de chien remporta quand même l'Oscar du Meilleur scénario en 1976. Al Pacino nous livre une prestation pour le moins impressionnate et pleine d'énergie et avant tout d'ambiguïté.

Pour "Dog day afternoon", le traducteur aurait mieux fait de revoir ses cours d'anglais ! Le titre a été traduit par "Un après-midi de chien" ! Or, l'expression "dog day" signifie en fait : 

Grands amis à la ville depuis l'enfance, Al Pacino et John Cazale se donnèrent à trois reprises la réplique à l'écran. Avant Un après-midi de chien, ils sont frères dans les 2 premiers volets du Parrain.

 
Charles Durning

Un après-midi de chien est une tirade sur l'imbécilité du système policier. Le contraste frappant entre les occupants de la banque, 2 petits voyous armés d'un fusil et une dizaine d'otages, pour la plupart des femmes, et les moyens démesurés utilisés contre eux ( police, FBI, forces spéciales armées jusqu'aux dents et hélicoptères ), frôle l'absurde. Voir ainsi les scènes où Sonny sort de la banque, seul, et se retrouve encerclé par une centaine d'hommes, la main sur le revolver, au cas où aucun d'entre eux ne serait capable de le maîtriser. L'incapacité de la police, d'abord à comprendre l'angoisse de Sonny et le danger infime qu'il représente, puis à mener à bien leur opération autrement que par le meurtre de Sal, est une démonstration parfaite de l'échec du tout le répressif. Les médias quand à eux, qui font dabords de Sonny un héro au yeux du public, prennent au fils du temps un total contre-pied et stigmatisent les « déviances » de Sonny et son amoralité. En ces temps troublés de l'après Vietnam, le mot « insécurité » est sur toutes les lèvres.

 

Le chef-doeuvre de Sidney Lumet a forcément quelque chose de politiquement salutaire.

 Hommage : Lorsqu'il débute le tournage de Voyage au bout de l'enfer, John Cazale souffre déjà d'un cancer des os incurable. Le réalisateur Michael Cimino, qui ne l'ignore pas, décide alors de tourner en premier lieu les scènes où il figure. Mais lorsque les studios, qui n'en avaient pas été informés, apprennent son état de santé, ils exigent qu'on le remplace séance tenante. Meryl Streep, sa fiancée, qui joue également dans le film, menace alors de quitter le tournage. Cazale mourra peu après l'achèvement du film, à l'âge de 42 ans, laissant derrière lui l'image d'un acteur au jeu intense et délicat, auquel Coppola rendra hommage en le faisant apparaître dans Le Parrain, 3e partie, par le biais d'images d'archives.

Trente ans plus tard...

En 2006, Spike Lee signe lui aussi un très bon film sur fond de braquage avec des objectifs plus ou moins similaires malgré une histoire différente.

Clive Owen. United International Pictures (UIP) Inside Man ou L'Homme de L'Intérieur.

Ce devait être le hold-up parfait, le chef-d'oeuvre d'un génie du crime.
Le décor: une grande banque de Manhattan. Les protagonistes : un commando masqué, cagoulé, lunetté et des dizaines d'otages affolés, contraints de revêtir la même combinaison passe-partout que les braqueurs. L'enjeu: la salle des coffres et ses trésors ? Ou un vieux secret dont seuls deux personnes connaissent l'importance. Aujourd'hui, confiné dans une cellule, le cerveau de la bande s'explique. Mais attention, chaque mot compte, et aucun indice ne vous sera livré au hasard. Prêts ? Ce matin-là, 4 peintres en batiment franchissent le seuil de la Manhattan Trust Bank !

Denzel Washington dans le film américain de Spike Lee,

 Le face à face entre le braqueur (Clive Owen) & le négociateur (Denzel Washington).

Inside Man est une nouvelle variation sur le thème du triangle, organisée pour la circonstance: un côté noir pour l'incarnation de la loi (le flic intègre ?), un côté juif pour l'incarnation du crime (le mobile; le droit à la vengeance) et le socle blanc pour l'incarnation du pouvoir (le cynisme des notables; les implications politiques). Entre ces trois pôles qui se livrent une lutte à mort, une seule question rebondit à l'infini : de quel côté se trouve la justice ?

  Jodie Foster

 Willem Dafoe

Inside man - l'homme de l'intérieur - Christopher Plummer Christopher Plummer

Spike Lee, sous le couvert du "casse du siècle", tient en toile de fond ses thèmes de prédilections; Avec les fantômes de la Shoah qui côtoient l'ombre du terrorisme, l'appât du gain qui voisine avec le devoir de mémoire, les vrais morts qui cohabitent avec les faux cadavres, la loi qui prend des libertés avec le droit, les victimes qui deviennent indiscernables des bourreaux et des politiques qui taillent des costards à leurs propres forces de l'ordre ! On en sort ébloui, mais un rien perplexe, de ce labyrinthe. C'est bien là, du Spike Lee.

 

Et cette petite phrase : " Il faut éviter d'avoir trop de préjugés raciaux car on ne sait jamais à l'avenir qui sera vraiment capable de vous écouter !"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

luffy4869 25/01/2011 02:13

Great info, it was quite interesting nice work. I appreciate the information you provided is excellent post. Thanks for sharing this article.

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens