Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 00:05

J'ai découvert Ben Gazzara sur le tard dans le film qui le réunit avec une autre star partit lui aussi vers la paradis des acteurs, Patrick Swayze aux côtés de la bombe sexy Kelly Lynch : Road House. Grand ami de John Cassavetes il eut une carrière assez atypique passant du grand au petit écran, jouant le plus souvent des rôles de méchant.

Ben Gazzara, de son vrai nom Biagio Anthony Gazzara, est un acteur, réalisateur et scénariste américain, d'origine italienne, né le 28 aout 1930 à New York et mort le 3 février 2012 à New York.

 Il a fait ses classes à l'Actors Studio, dans les années 50, aux côtés de Steve McQueen, Paul Newman et James Dean. Ses modéles sont James Cagney, Humphrey Bogart, Mongomery Clift et Marlon Brando. Il a débuté au théâtre à Broadway en 1956 grâce à Elia Kazan dans La Chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams. Au cinéma, il est révélé au grand public en 1959 avec Autopsie d'un meurtre de Otto Preminger ou il y incarne un militaire douteux accusé de meurtre et défendu par le grand James Stewart.

 Quelques mois seulement après la mort de son meilleur ami "Colombo" Peter Falk, Ben Gazzara l'a rejoint. Il était l'acteur fétiche de John Cassavetes. Il meurt des suites d’un cancer du pancréas à l'age de 81 ans.

                    

                    Dans le film de guerre Le Pont de Remagen avec  Matt Clark, Bo Hopkins, George Segal

Dans les années 1960, il remporte un énorme succès avec la série Match contre la vie dans laquelle il interprète un milliardaire atteint d'un mal incurable et qui consume le reste de sa vie par les deux bouts. Plutôt que de rechercher à tout prix des rôles en or à Hollywood, il préférera privilégier les cinéastes indépendants, tels : Peter Bogdanovich (They All Laughed, Saint Jack) et John Cassavetes (Husbands, où il joue un quadragénaire enfantin, Meurtre d'un bookmaker chinois, Opening Night) dont il devient l'acteur fétiche dès 1970 aux côtés de Gena Rowlands et Peter Falk. Rejeté par les grands studios, John Cassavetes « produisait, écrivait et réalisait lui-même ses films avec passion, acharnement et courage.» En 1975, il tient le premier rôle dans Capone de Steve Carver. En 1981, il interprête un poète alcoolique, inspiré de Charles Bukowski dans Conte de la folie ordinaire de Marco Ferreri. Son physique lui a d’ailleurs valu de jouer de nombreux rôles de mauvais garçon, de gangster ou de criminel.

  Ben Gazzara aux côtés de Sly dans Capone.

Ben Gazzara a dit de John Cassavetes : « J'aime être surpris, me mettre en danger. Avec John Cassavetes, on s'amusait comme des enfants avec un nouveau jouet. Je pouvais laisser libre court à mon imagination et m'exprimer sans retenue. John a disparu trop tôt. Il a laissé un grand vide jamais comblé. » C'est en souvenir de John Cassavetes qu'il s'est à son tour lancé en 1990 dans l'aventure de la réalisation avec Au-delà de l'océan (Beyond the Ocean), un voyage dans le rêve d'un homme en quête de sa jeunesse enfouie. Cependant devant la grande difficulté de monter un film et d'obtenir son financement, il se réfugia dans l'écriture, et publia ses mémoires et une fiction se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ici dans "Meurtre d'un Bookmaker Chinois"

La fin des années 90 voit arriver une nouvelle génération de cinéastes qui lui font confiance. Ben Gazzara fait alors un retour sur le grand écran avec des films de qualité comme le magnifique "The big Lebowski" (1998) de frères Coen, "Happiness" (1999) de Todd Solondz, le très beau "Buffalo'66" où il est le père de Vincent Gallo (aussi réalisateur du film), le remake "Thomas Crown" (1999) de John McTiernan, le chef d'oeuvre trop sous-estimé "Summer of Sam" (2000) de Spike Lee.

Ben Gazzara, Gérard Depardieu et Gena Rowlands dans Paris, je t'aime en 2005.

 

Son dernier film "Chez Gino" en 2011 avec José Garcia

Comme souvent dans sa carrière il alterne belle série et des films plus médiocres. Durant les années 2000, on le voit dans des grands films comme "Dogville" (2003) de Lars Von Trier et dans le film collectif "Paris je t'aime" (2005) où il retrouve 30 après Gena Rowlans dans la section "Quartier Latin" réalisé par Gérard depardieu et Frédéric Aubertin mais écrit par Gena Rowlands elle-même ! D'ailleurs on peut le voir également dans le court-métrage "Eve" (2008) de Nathalie Portman. Il tourne en France dans la comédie "Chez Gino" (2011) de Samuel Benchetrit où il est l'Oncle Giovanni de José Garcia ; film qui reste le dernier sortit en salle.

 1966,1967 et 1968 : Nomination au Golden Globe du meilleur acteur de télévision pour Match contre la vieet en 1986 : Nomination à l'Emmy du meilleur second rôle masculin de feuilleton ou téléfilm pour Un printemps de glace.

Partager cet article

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les acteurs
commenter cet article

commentaires

www.fashionforplay.com 07/08/2014 13:53

I watched the film Chez Gino with a lot of expectations, as the film was directed by Samuel Benchetrit. He is an upcoming multi-talented artist with a bright future. Unfortunately, the film was not up to the mark. Keep sharing.

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens