Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 19:48

Difficile de faire mieux voire aussi bien que le "Soldat Ryan" de Steven Spielberg. David Ayer tente sa chance avec un film s'inspire de l'histoire vraie de la prise d'assaut de l'armée allemande par un commando américain, installé à bord d'un tank militaire surnommé "Fury". Au final, le film fait partit du top des meilleurs films de 2014.

Brad Pitt repart en croisade contre les nazis au cinéma. En 2009 déjà, il était à la tête d'un petit groupe de soldats juifs américains ayant pour mission d'assassiner le Führer et ses sbires dans Inglorious basterds de Tarantino. Cette fois-ci, le beau quinquagénaire le fait à bord d'un tank.

     Fury se déroule à la fin de la Seconde Guerre mondiale, dans l’Allemagne de l’année 1945. David Ayer explique : "La guerre est quasiment finie et le régime nazi est moribond. C’est un cadre très différent de celui des films de guerre où l’on célèbre les manœuvres victorieuses impliquant les troupes américaines, comme le débarquement en France, les avancées en Europe ou encore la bataille des Ardennes. On oublie souvent la période où le nazisme rend son dernier souffle, face à des soldats américains épuisés par des années de guerre et en manque d’effectifs."

Brad Pitt;Shia LaBeouf David Ayer nous propose donc un film sur l'héroïsme de ses hommes qui ont combattu de façon moins conventionnelle comme on a déjà pu le voir dans la plupart des films sur la seconde guerre mondiale. Son approche aborde bien sur la bravoure, le sacrifice mais aussi, le détachement vis-à-vis des êtres que l'on croise. Une façon de se protèger voire se déhumaniser face à l'horreur de la guerre.

Afin d’en apprendre plus sur les conditions de vie des militaires durant la Seconde Guerre mondiale, Bill Block, QED International et Brad ont organisé une réunion entre vétérans et acteurs. Les anciens soldats ont raconté leur vécu à bord des tanks ayant participé aux plus sanglants affrontements.

fury-logan-lerman-2 Selon John Lescher, c’est Norman Ellison, incarné par Logan Lerman, qui est le pivot du film : "C’est à lui que le public va s’identifier. Norman est le bleu qui n’a pas été formé pour la guerre et c’est à travers lui que l’on découvre le tank puis que l’on suit ce qui arrive à cette unité. Son histoire, ce qu’il endure et sa faculté à s’en sortir, à prendre sa place, sa résilience en somme, est au cœur du film."

Reconnu par la critique pour sa prestation dans ce film mais réputé pour ses caprices, Shia LaBeouf a encore fait des siennes sur le tournage. L'acteur se serait en effet, arraché la dent, et aurait refusé de prendre des douches pour, explique-t-il, "se mettre dans les conditions du rôle".

David Ayer retrouve pour la seconde fois l’acteur Michael Pena. Il l’avait dirigé dans End of Watch en 2012 et lui a confié un rôle spécialement écrit pour lui : celui de Trini Garcia, le pilote du char. Le réalisateur explique : "Pas loin de 350 000 Latino-Américains ont fait la Seconde Guerre mondiale, surtout en tant que conducteurs dans les corps blindés. Trini est un type sophistiqué : dans la vie civile, on lui aurait confié de grandes responsabilités. Dans le contexte de la guerre, il est devenu alcoolique pour tenir, face à la fatigue et au stress. À cette époque, l’abus d’alcool était monnaie courante dans l’armée et beaucoup de pilotes de chars, comme Trini, étaient ivres aux commandes."

Aussi au casting :

Le 5ème homme du tank, Jon Bernthal

Jason Isaacs dans le rôle du capitaine Waggoner

et le fils de Clint, Scott Reeves Eastwood

Fury

Pour être les plus convaincants possible à l’écran et former une équipe soudée, les 5 acteurs principaux ont eu l’obligation de subir des séances d’entrainement particulièrement intenses. Ainsi, les levés à 5 heures du matin, les 2 heures de préparation physique, les cours, les parcours du combattant jusque tard le soir, les rations froides, les nuits sous la pluie… ont fait partie de leur quotidien durant plusieurs semaines. "Le camp était conçu pour nous briser, pour nous donner un aperçu de la difficulté de la vie au combat, mais aussi pour nous construire quand nous avions le moral au plus bas", selon Brad.

Wallpaper fury, fury, brad pitt, brad pitt, revolver, look

Si la structure narrative peut sembler assez simple aux premiers abords, le producteur  Ethan Smith se positionne à l’opposé d’un constat de la sorte. Il précise : "L’action du film se déroule sur 24 heures, de l’aube à l’aube. La construction du récit est élémentaire mais le fond est à la fois éloquent et complexe."

Le tank "Fury" est inspiré du M4 Sherman, char d'assaut américain produit en quantité importante pendant la guerre 39-45, afin d'équiper les troupes américaines et les accompagner dans leur combat contre l'Allemagne nazie. De nombreux modèles ont été empruntés à des musées pour le tournage. Parmi ceux qu'on aperçoit dans le film, on peut énumérer le Fury M4A2 76mm HVSS, emprunté au Bovington Tank Museum, le M4A4 75MM VVSS et le M4A1 76mm VVSS.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Latuile76 - dans Les incontournables
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de latuile76
  • Le blog de latuile76
  • : Pour tous ceux qui aiment le cinéma et les séries TV ! Sur ce blog, je donne tout simplement les impressions sur ce que je regarde...
  • Contact

Recherche

Liens